Sélection d'albums pour les 6-9 ans

  • De la plage au port, à la traversée en bateau vers l'Île des mille oiseaux, nous retrouvons Prune et Robin, rencontrés dans Au jardin , et qui partent à la découverte du littoral et de la mer. Fourmillant de détails et d'informations, ce livre raconte la beauté et la diversité de la faune et de la flore, mais également les dangers qui menacent aujourd'hui l'équilibre marin dû au réchauffement climatique et à la pollution plastique, entre autre. On découvre les animaux, les plantes ainsi que les termes de marine - l'Échelle de Beaufort, la pavillonnerie, etc. - les règles de la pêche à pied ou le fonctionnement d'un phare. Le dernier chapitre est consacré au rôle de la recherche scientifique pour tenter d'enrayer la destruction de ces espaces marins et préserver la vie de ces habitants et la nôtre. Un magnifique livre documentaire, à la fois ludique et très pédagogique.

  • L'intensité des émotions de l'enfance et la poésie d'une écriture tout en retenue.

    Les vacances avaient la forme d'un escargot avec la maison au centre, et je faisais des cercles de plus en plus grands pour tenter d'arriver au bord. Et puis un jour, un été, j'y suis arrivé. C'était là et je ne l'avais jamais su.

  • Un père et son fils découvrent la vie à deux, quand les parents se séparent. Ce duo émouvant évolue de scène en scène, dans les pages quasi muettes aux illustrations malicieuses. Des scènes du quotidien, où qui sait lire entre les lignes verra toute la tendresse entre ces deux garçons, exprimée par des gestes, quelques mots qui n'ont l'air de rien mais qui sonnent juste. L'été se passe tout en douceur, à savourer les petits plaisirs du quotidien. Mais le jour de la rentrée approche et le père regarde son fils prendre le chemin de l'école pour la première fois... Nicolas Mathieu nous offre son premier album pour la jeunesse et donne vie à un émouvant duo : un père et un fils qui apprennent à vivre ensemble. C'est le bédéiste Pierre-Henri Gomont qui illustre ce texte, en mixant habilement illustrations classiques et récits en bande dessinée. Un album malicieux, sur la complicité entre un père et son fils, et plein de sensibilité...

  • Une semaine de colonie de vacances, racontée à travers les regards croisés de cinq enfants aux âges et aux tempéraments différents : Louise, Marco, Jeanne, Nina et Ali. Des préparatifs à l'anxiété du voyage en bus, des premières rencontres aux joies de la vie collective, Fanny Dreyer évoque le cheminement vers l'autonomie et l'épanouissement, ainsi que la capacité enfantine à se recréer un équilibre en dehors des repères familiaux. En réinscrivant chaque individualité au sein du groupe, l'autrice-illustratrice pose un regard à la fois attentif et enchanté sur ces petites sociétés qui s'inventent le temps des vacances. C'est également la relation des enfants à la nature, au coeur des événements de la colonie, que Fanny Dreyer célèbre en autant de tableaux qui exhalent une douceur et une grâce magnétiques.

  • Voici, cher lecteur, l'incroyable histoire de Radio Banane. Au coeur de la jungle, Aristote le petit singe va faire une surprenante découverte. Cette trouvaille va déclencher une série d'événements tout à fait étonnants, spectaculaires, joyeux et formidables. Bien des vies vont même s'en trouver bouleversées. Mais n'allons pas trop vite dans le récit et commençons par le commencement : un matin, Aristote partit en balade.

  • "La première fois qu'elle est entrée au Palais, Sumeya s'est sentie toute petite. Il est grand comme une forteresse ! Il y a le foyer avec son piano à queue, la bibliothèque, la salle de gymnastique, la buanderie qui sent bon le propre et le frais, les cuisines aménagées pour préparer à manger, une immense salle de réception où se tient chaque année le repas de Noël... Et des centaines de chambres pour les femmes qui vivent là." Du haut de ses cinq ans, Sumeya, arrivée depuis peu avec sa maman au Palais de la Femme, découvre l'histoire de Blanche, grâce à qui cet immense refuge pour les femmes a vu le jour, au siècle dernier. Au portrait de cette femme de convictions et de combats, libre et rebelle, se mêlent l'émotion et les envies de cette petite fille d'aujourd'hui. Sumeya aussi, un jour, aimerait faire quelque chose pour les autres...

  • Depuis la nuit des temps, les loups sont des conteurs d'histoires, belles comme la lune. Chassés de la forêt par les Deux-Pattes (les humains tueurs) qui craignent leur pouvoir, ils fuient et emportent avec eux leurs contes. Humains et animaux se retrouvent dans un monde de silence, sans âme. Seul un coeur brave et généreux saura faire revenir les loups.

  • Dans la mer des Sarboucanes, il ne fait pas bon naviguer, malepeste ! Sur son brigantin, l'Enragé, Balbuzar le pirate y règne sans partage. Notre bougre attaque, pille, coule, rançonne tout ce qui passe à sa portée. Farouche, cruel, redoutable, assurément, Balbuzar l'est ; avec une certaine bonhomie, cependant, et un grand sens de la justice. À vrai dire, il est en harmonie avec la mer, les îles, le vent, les rochers. Autour de lui, des oiseaux, toujours. Des femmes, des hommes, des enfants. Tous libres comme l'air. Mais voilà que l'impératrice Pépita XIII s'inquiète de cet état de choses. Elle envoie contre Balbuzar son meilleur officier, le Commodore, à la tête d'une armada. Il représente la force, l'ordre, la loi. Arrogant, dominateur, implacable. Sûr d'être celui qui nettoiera la mer des Sarboucanes. Balbuzar et le Commodore s'affrontent. Deux marins d'exception, deux guerriers affûtés. Le combat s'engage, fracassant, tumultueux. La lutte pourtant est inégale, car le Commodore a d'immenses moyens, une armée derrière lui et la puissance de l'empire. Il construit un navire gigantesque qui, assurément, va balayer les pirates et leur flottille battant pavillon noir. Le destin de Balbuzar semble tracé. Le horsla-loi va être écrabouillé par l'énormité de l'adversaire. Cuit, ratacuit dans la marmite impériale. Croyez-vous ça ? Bien sûr que non ! Le rusé pirate saura trouver la faille dans la cuirasse du monstre. À lui seul il vaincra son monstrueux adversaire. Comme David foudroyant Goliath. Comme le petit tailleur abattant les deux géants. Balbuzar l'emporte par sa malice, mais aussi par la force de son désir : il veut vivre, alors que le Commodore ne songe qu'à soumettre le monde. Une fable sur la liberté, sur la résistance, sur le pouvoir. Et une ode à la nature.

  • Quand ils étaient jeunes, Papy et Grand'pa ont parcouru le monde dans leur camping-car. Mais Grand'pa n'est plus là. Le camping-car prend la poussière au garage et Papy n'a plus envie de partir à l'aventure... Sa petite fille arrivera-t-elle à le faire changer d'avis ? Une belle histoire sur la famille, la perte et l'amour à travers les générations.

empty