Tran-Nhut

  • Pour le Mandarin, la fête de la mi-automne commence bien. Un jeune sbire a renouvelé l'exploit légendaire d'abattre neuf corbeaux en plein vol. Mais, pendant la fête, un enfant disparaît. Peu de temps après, des bonzes en colère dénoncent la profanation de leur temple. Le Mandarin mène une enquête à travers les légendes et les événements historiques.

  • Lorsqu'il rejoint son poste, aux confins de l'empire vietnamien du xviie siècle, le mandarin tân ne sait pas encore que les familles de notables n'ont qu'une idée en tête : le marier à leurs filles nubiles.
    Cependant le jeune homme n'a guère le temps de se prêter à ces jeux sociaux, car il se voit bientôt confronté à sa première affaire de magistrat. une succession de meurtres aussi cruels qu'inexplicables le conduit à s'intéresser de près à un ordre de moines plus férus d'arts martiaux que soucieux de la loi de bouddha. aidé de son ami le lettré dinh, il lui faudra parcourir les montagnes embrumées du nord et déployer toute son ingéniosité pour mener à bout son enquête, dont la solution au goût amer est un défi à son sens inné de la justice.

  • Au monastère de la Tortue Noire, la porte entre le monde des vivants et le royaume des morts s'entrebâille, l'espace d'un instant, pour célébrer la Fête des âmes errantes. Mais les défunts affamés ne sont pas les seuls à se mettre à table, car d'étranges disparitions sont revendiquées par un Gourmet aux appétits cannibales. Dans le port animé de Faifo, marchands chinois, négociants japonais et aventuriers européens se livrent à de mystérieuses transactions à la lueur de lanternes multicolores. Tel un papillon attiré par le chatoiement des lampions, le lettré Dinh se fait prendre à un piège inextricable. Alors qu'il tente désespérément de sauver son ami d'une justice expéditive, le mandarin Tân tombe sous le charme d'une ensorcelante femme-renarde, créature de la nuit et gardienne d'un secret. Il lui faudra pourtant recouvrer toute sa lucidité pour venir à bout d'une énigme aux ramifications insoupçonnées. Avec cette cinquième enquête du mandarin Tân, Thanh-Van Tran-Nhut ressuscite brillamment le Viêt-Nam du XVIIe siècle : « un univers exotique et foisonnant, non sans quelque distance et beaucoup d'humour » (Livres Hebdo).

  • Un an après sa nomination dans une région reculée et désuète au nord du viêt-nam, le mandarin tân se rend à thang long, à la recherche de livres qui font défaut à sa province.
    Mais au lieu de manuscrits, il découvre une série de corps délicatement incisés par une lame artiste, meurtres sanglants qu'il lui faut élucider au plus vite en ce xviie siècle troublé par des luttes d'influences entre princes et seigneurs. curieux voyage à la capitale, où le jeune magistrat est confronté non seulement à la toute-puissance des nobles et à un vol singulier chez les eunuques, mais aussi aux ombres surgies de son propre passé.
    Le sang versé hier appellerait-il les crimes d'aujourd'hui ? pour percer à jour les motifs étranges d'un assassin sans pitié, le mandarin tân devra pousser jusqu'au bout une effroyable logique qui, cette fois-ci, ne le laissera pas intact.
    Les soeurs tran-nhut " font magnifiquement revivre la civilisation de leurs ancêtres tout en créant un personnage attachant qui n'a pas fini de faire parler de lui " (gérard meudal, le monde).

  • Au cours d'une nuit d'orage, à la demande du mandarin Tân, l'intendant Hoang organise un banquet, dressant une somptueuse table. Festoyant à la lumière des lanternes, un maître des geôles, un percepteur des impôts, une poétesse, un couple d'apothicaires et un tailleur racontent une énigme non résolue de leur passé, tandis que le lettré Dinh et le docteur Porc livrent chacun un épisode mystérieux de leur jeunesse. Servis dans de la vaisselle en céladon, meurtres, vols et coups bas sontdécortiqués à l'aide de baguettes laquées, faisant le délice des convives. C'est l'heure lumineuse des conteurs, qui donnent voix aux amours défuntes et visage aux héros d'antan. C'est l'heure sombre des aveux masqués et des guets-apens, alors que, dehors, s'amassent les ténèbres d'un monde au bord du chaos.

  • À l'ombre de l'échine minérale du dragon qui sommeille dans la baie d'Ha Long, des cadavres décomposés semblent refuser leur mort et vouloir prendre part aux affaires des vivants. Un naufrage ressuscite les héros mythiques de batailles révolues, tandis que des cimetières subissent des pillages aussi mystérieux que profanateurs. À l'aube de ce XVIIe siècle qui voit le Viêtnam accueillir comptoirs portugais et missions jésuites, le mandarin Tân, épaulé par le fantasque lettré Dinh, doit élucider non seulement ces actes ténébreux mêlant élixirs et poudres taoïstes, mais aussi un meurtre dont les raisons se trouvent cristallisées dans une quête immémoriale.
    Magistrat de ce pays sur lequel soufflent les esprits d'anciennes traditions et les nouveaux vents du changement, le mandarin Tân saura-t-il déchiffrer à temps le message prémonitoire d'une femme aimée oe
    "Un policier étonnant par la poésie et la sensualité qu'il dégage, ce qui n'enlève rien à l'alchimie particulièrement réussie de l'intrigue" (Elle).

  • L'aile d'airain

    Tran-Nhut

    Sur la terre du sud Viêt-Nam où génies et fantômes se côtoient, des défunts quittent leurs tombes. Pour déambuler parmi les vivants. Dans la moiteur de la jungle, une insatiable démone à la beauté dévastatrice guette les hommes pour leur faire subir des outrages que la morale réprouve. De retour dans son village natal, le mandarin Tân est lui aussi confronté à ses propres démons : une mort particulièrement atroce le lance sur les traces de l'homme qu'il traque depuis son enfance, son père. Un passé entaché de crimes et de trahisons ressurgit, tandis que se dévoile une vérité au goût de cendres. Dans le Viêt-Nam du 17e siècle, fragilisé par ses dissensions internes, le mandarin Tân, assisté par le fringant lettré Dinh, s'attaque à une nouvelle enquête dont le dénouement marquera non seulement son existence, mais aussi l'avenir du pays.

  • Le banquet de la licorne

    Tran-Nhut

    • Picquier
    • 19 Février 2009

    Au cours d'une nuit pluvieuse, à la demande du mandarin Tân, l'intendant Hoang organise un banquet, dressant une somptueuse table où défilent canards et tourteaux, tendres gorets et grasses volailles. Festoyant à la lumière des lanternes, un maître des geôles, un percepteur des impôts, une poétesse, un couple d'apothicaires
    et un tailleur racontent une énigme non résolue de leur passé, tandis que le lettré Dinh et le docteur Porc livrent chacun un épisode mystérieux de leur jeunesse. Servis
    dans de la vaisselle en céladon, meurtres, vols et arnaques sont décortiqués à l'aide de baguettes laquées, faisant le délice des convives. C'est l'heure lumineuse des
    conteurs, qui donnent voix aux amours défuntes et visage aux héros d'antan alors que, dehors, s'amassent les ténèbres d'un monde au bord du chaos. Ce roman est le septième de la série des enquêtes du mandarin Tân, situées dans le Viêt-Nam du XVIIe siècle.

  • Les travers du docteur porc

    Tran-Nhut/

    • Picquier
    • 24 Janvier 2007


    quittant sa province reculée du nord du viêtnam, le mandarin tân a confié la justice du tribunal au pachydermique docteur porc.
    autoritaire et expéditif, ce dernier ne tarde pas à exposer ses travers quand une découverte macabre l'oblige à fourrer son nez dans la fange d'une histoire ancienne. affairé, il trottine de sessions d'autopsie en séances de chirurgie esthétique, sans oublier de se régaler au passage d'exquises douceurs fourrées à la viande. ainsi, ne sacrifiant jamais le lard pour l'art, il mène son enquête avec un flair tout particulier, dans une ville oú de vieux cochons se frottent à de jolies cocottes.
    artiste du scalpel et virtuose de l'acupuncture, le docteur porc est aussi un maître de l'interrogatoire : pour que les suspects crachent le morceau, il n'hésite pas à les cuisiner avec des herbes très, très spéciales. ce roman de thanh-van tran-nhut s'inscrit dans la série des enquêtes du mandarin tân, qui nous plongent avec précision et malice dans le dai-viêt du xviie siècle.

  • Quittant sa province reculée du nord du Viêtnam, le mandarin Tân a confié la justice du tribunal au pachydermique docteur Porc. Autoritaire et expéditif, ce dernier ne tarde pas à exposer ses travers quand une découverte macabre l'oblige à fourrer son nez dans la fange d'une histoire ancienne. Affairé, il trottine de sessions d'autopsie en séances de chirurgie esthétique, sans oublier de se régaler au passage d'exquises douceurs fourrées à la viande. Ainsi, ne sacrifiant jamais le lard pour l'art, il mène son enquête avec un flair tout particulier, dans une ville où de vieux cochons se frottent à de jolies cocottes.

  • Abattu par la mort de sa femme, Adrien promène son veuvage où ses pas veulent bien le porter.
    A vau-l'eau. Au détour d'une galerie d'art, cependant, un visage l'interpelle. Un visage double, à dire vrai : le peintre hollandais du XVIIe a peint deux fois cette figure pâle et sublime. Memento mori, disent ses toiles : rappelle-toi que tu vas mourir. Et quand Adrien, peu après, recroise le regard de cette même femme chez un peintre suisse du XXe siècle, sa raison bascule. S'agirait-il du même modèle ? Par quel miracle cette femme à la beauté inchangée a-t-elle pu traverser le temps ? Commence alors, pour Adrien, une enquête où l'amour, tel un phénix, resurgit de ses cendres, où le rêve des alchimistes n'a rien d'une vaine espérance.
    Une fois encore, la femme incessamment aimée, ne demande qu'à renaître

  • Du Vietnam à la France, Thanh-Van Tran-Nhut nous propose ici un itinéraire gourmand très personnel.
    Outre le Vietnam de son enfance avec les étals de délices au coin des rues de Saigon, elle nous raconte avec beaucoup de drôlerie et d'émotion sa découverte, à l'adolescence, de la profusion bizarre de nourriture aux États-Unis puis en France, et s'amuse avec les curiosités de la langue culinaire.

    Exotisme, faste, mais aussi d'innombrables découvertes.
    Cet exquis d'écrivain nous plonge dans le Vietnam des années 1960, ses soupes, ses douceurs, ses raffinements épurés, dans les régals du VIIIe siècle, denrées fabuleuses expédiées de toutes les contrées de l'Empire pour alimenter les réserves odorantes de la cuisine impériale de Chine.

    Ayant toujours mené une vie très cosmopolite entre l'Asie, l'Europe et l'Amérique, Thanh-Van sait aussi bien nous transporter dans l'espace que dans le temps.
    Grande voyageuse, infatigable randonneuse, elle nous restitue ici quelques découvertes culinaires inattendues, se moque avec humour et tendresse des travers de ses contemporains et nous amuse avec de curieux secrets aphrodisiaques des sages d'Extrême-Orient.

  • A Lo-Nast, ville du futur, les assassins n'existent pas : l'Imbroglius, un réseau omniscient qui contient l'ADN de tous les humains et qui permet la surveillance des faits et gestes de chacun, les retrouve instantanément. Un jour pourtant, un cadavre est découvert... et l'Imbroglius ne parvient pas à l'identifier ! Aléa découvre, au détour d'une manipulation, que des informations ont été mystérieusement effacées du réseau afin que le cadavre reste anonyme... La jeune fille décide alors de se mesurer à l'Imbroglius, qui peut se révéler dangereux pour qui voudrait sonder de trop près ses voies impénétrables...

  • A lo-nast, ville du futur où la surveillance policière est omniprésente, les crimes n'existent pas.
    Un meurtre vient pourtant d'y être commis sous l'oeil d'une caméra et l'assassin, en cavale, reste insaisissable. le fugitif est un altérion, sorte de " mutant " à la peau translucide et dont le baiser serait mortel. aléa kepler, fille de détective, peut-elle retrouver le coupable avant la police ? sa quête la confronte bientôt à un mystère inattendu lié à l'apparition des premiers altérions sur terre.
    Aléa déjouera-t-elle la malédiction qui pèse, depuis ses origines, sur ce peuple mutant ?.

  • Kawekaweau

    Thanh-Van Tran-Nhut

    À peine installé au Viêt-Nam avec sa femme, Viktor reçoit un colis de Lucie, son amour de jeunesse, récemment décédée. Elle lui lègue non seulement des objets de leur vie commune, mais aussi un ultime défi : résoudre une énigme liée au lézard géant rapporté de Nouvelle-Zélande par un équipage français au XIXe siècle - le mythique kawekaweau marqué d'une malédiction.
    Plongé dans le journal d'un célèbre amiral, arpentant les Antipodes aux côtés de scientifiques, d'artistes et de matelots, alors que s'ouvre à eux un territoire inconnu, Viktor s'aperçoit qu'entre les lignes du rapport officiel se cache un drame ignoré de tous.
    Le dessin d'une jolie Maorie, un fragment de jade vert, des photos d'un monde évanoui... Et si ces objets d'un autre temps recelaient, eux aussi, le dernier message de Lucie à Viktor ?

empty