Castor Et Pollux


  • " virgule -c'est ainsi que je l'ai baptisé en raison de la tache blanche qu'elle a sur le flanc -est apparue ce matin-là suivie par son petit qui venait de naître.
    je n'imaginais pas à ce moment ressentir une telle émotion à la vue de ce baleineau ; je ne soupçonnais pas non plus pouvoir nouer une réelle complicité avec lui. " guillaume mazille, jeune photographe de 25 ans, livre ici l'histoire de cette belle rencontre avec une baleine à bosse. moment privilégié d'une grande tendresse. aux premiers jours du baleineau.

  • qui reconnaîtrait, dans ce vieux compagnon de l'homme, le descendant du sanglier farouche, efflanqué et hirsute ? gai, gras, rose, soyeux, propret, le cochon cligne d'un oeil complice aux portes des charcuteries.
    nul autre mammifère qui se montre aussi généreux. il est si obligeant qu'il se met en quatre jambons. il est si sociable qu'il aime à faire l'andouille en bonne compagnie. jusqu'à sa queue qui semble appeler les bouteilles. la truie, flanquée de ses tétines et de ses porcelets, figure l'allégorie de la maternité. les petits cochons s'égaient au pré comme des enfants dans une cour d'école. crottent leurs jolis habits.
    et de peur d'être grondés, se cachent derrière leurs oreilles quand vient l'heure du goûter. quelle touchante famille !

  • La gasconne

    Carmouet D

    Depuis bien longtemps, la gasconne est la plus montagnarde des vaches allaitantes.
    C'est parce qu'elle évolue avec aisance dans les pyrénées parfois très austères qu'on la qualifie de " rustique ". mais, n'est pas rustique qui veut. encore faut-il le démontrer, s'accommoder de pâturages accidentés, d'une herbe difficile et des caprices de la météorologie. l'inébranlable gasconne n'en est pas moins une mère. chaque année elle donne naissance à un veau aussi vigoureux qu'elle, un veau qu'elle nourrit à l'estive puis qui s'émancipe.

  • Pour accompagner le film de Philippe Calderon " La citadelle assiégée ", voici le roman vrai d'un univers ignoré : celui des termites et des fourmis. Dans l'obscurité de leurs galeries souterraines, ces insectes ont inventé des civilisations : des sociétés complexes, divisées en castes, avec des reines, des rois, des soldats, des ouvriers... Ces royaumes obscurs se font parfois la guerre. Ils s'affrontent en batailles féroces. Mais ils sont capables de bâtir de prodigieux monuments et de faire régner l'harmonie entre leurs sujets.

  • Photographies de Frantisek Zvardon Variations d'Ariane Chottin sur le thème de « la reine Mab » de Shakespeare À moi, démons, fées et sorcières, lunaires et solaires. Et voilà que dans cette étrange fantasmagorie le roi du Siam, marionnette dressée aux oripeaux de fleurs tigrées, interroge les cieux pour savoir qui aimer. Magicien, aide-moi, je suis toute recroquevillée dans ma chrysalide tentaculaire, vite des ailes, donne-moi des ailes. L'ombre de la dame de la Lune verte me poursuit pour me pourfendre de tous ses dards. Ailes de papillons et coquilles de noix, je vogue où il me plaît tant la rivière est belle. Coléoptères, hélicoptères, mon bébé bien calé, je vole vers le futur que murmurent les vents. C'est l'hiver aquatique, les petits vont s'endormir dans leur grotte de nacre. Mais nous, mais nous. Nous allons nous réchauffer au feu de nos ardeurs. Petits coquins, dormez, la vie rêvée des elfes s'abat sur vos paupières.

    Lélia Mordoch

  • L'abondance

    Spilmont J.P.

    L'abondance, née au coeur du pays haut-savoyard est devenue, avec sa consoeur la tarine, le symbole de la vie et de la tradition des montagnes du chablais, de tarentaise et de maurienne...
    Qui ne connaît " leurs " fromages... le reblochon, le beaufort, l'abondance et la tomme ?
    Les hauts alpages où résonne chaque été le son des clarines des abondances témoignent depuis des siècles d'une activité pastorale avec ses coutumes et ses rites. ses légendes aussi, parfois.

  • Artiste singulière, féconde et sans inhibition, Pétra Werlé sculpte depuis toujours la mie de pain. Sa démarche artistique se fond dans le minuscule pour mieux embrasser l'immensité éternelle du temps et de l'espace. Dans leurs écrins, les trouvailles animales, végétales et minérales, dénichées dans les sous-bois ou auprès d'entomologistes, de plumassiers, de brocanteurs, composent des créatures théâtrales, kabuki poétique et burlesque. C'est un monde imaginaire sans âge et sans époque, dans lequel souffle un vent de liberté. Magicienne, Pétra Werlé brise la tradition pour la réinventer en mille légendes secrètes et foisonnantes.

  • Le pays ne pouvait se donner plus belle race.
    Ces vaches, fierté des pâtures wallonnes, souveraines d'une Belgique champêtre, ont passé les frontières pour gagner l'autre bout du monde. Imposantes, massives, hardiment musculeuses, elles vont comme une statuaire vivante. Et leur carcasse généreuse fait tomber dans l'assiette une viande d'une savoureuse tendreté.

  • Ce livre rassemble 75 témoignages d'enseignants. Ils sont instits, profs, formateurs. Ils ouvrent grand la porte de leurs classes, où s'affairent écoliers, collégiens, apprentis, lycéens.

    Loin de tout discours technico-pédagogique, ces femmes et ses hommes parlent de leur métier. Un face à face avec les élèves. Une vraie scène où chacun se fait, à sa façon, l'acteur de sa matière. Ils se racontent simplement, au quotidien. Ils disent leurs plaisirs, leurs soucis, leurs doutes, leurs réussites et leurs échecs.

    Si différents, tous s'accordent sur la beauté d'une tâche à la fois si ordinaire et si singulière, sur ses exigences, ses difficultés. Le prof, solitaire, parmi tant d'yeux qui le regardent, d'oreilles qui l'écoutent, de mains qui se lèvent.
    />

  • Le camping.
    Ce mot évoque à lui seul une multitude d'images et d'histoires de vacances. Mais quel phénomène étrange pousse ces milliers de gens à s'exposer chaque année aux variables climatiques qui convoquent à l'envie orages et nuées de moustiques excités ? Les préparatifs, amorcés de longue date pour ne rien oublier, qui nourrissent jour après jour un goût commun pour l'aventure et la liberté ? Ou les enfants qui retrouvent des copains, les rencontres inattendues et la vie au grand air ? Jean-Marc Gourdon nous livre ici un recueil d'anecdotes joyeuses et drôles.
    Il raconte comment tous ces passionnés de camping savent transformer quelques dizaines de mètres carrés en un espace de bonheur, de ressourcement et de rencontres. Qu'il s'agisse de camping sauvage, à la neige, en caravane ou à la belle étoile, il faut entendre la passion de ces fous du camping.

  • 2012, année de tous les dangers...

    Du Sarkozy bling-bling au Nicolas papa, en tenue de campagne et sur tous les fronts, en passant par le président du pouvoir d'achat, les doigts dans la crise, Delambre, dessinateur au « Canard Enchaîné », revisite les années Sarko dans des dessins impertinents et hauts en couleur qui n'épargnent personne.

    De Sarko à DSK, en passant par la catastrophe de Fukushima et les révolutions arabes (sans oublier quelques interdits), un vrai massacre du printemps !

    Bienvenue à Sarkoland !

  • Collectifs, photographie et compagnie lance son numéro 5, comme on lance un pari. Transformer l'annuaire des collectifs de photographes, édité chaque année depuis 2004, en revue. Une revue qui fasse écho au foisonnement créatif des collectifs, en France et dans le monde. Un objet visuel qui provoque des rencontres entre les photographes, les rédacteurs, les graphistes, les professionnels et les amateurs, bref les curieux en tous genres. Nous faisons le pari de la diversité avec les 17 collectifs qui ont décidé de se fédérer pour ouvrir une tribune vers un public plus large et défendre leurs coups de coeur.

    Partagés entre démarche documentaire et poésie des instants à la subjectivité assumée, ils essaient, chacun à leur manière, de porter leur regard là où on ne l'attend pas.

    C'est l'autre force des collectifs : apporter un supplément d'âme en s'éloignant des images formatées et des sujets convenus.

  • Voyage en Arbonie « L'Arbonie est un pays de légende plus vrai que nature, royaume sans âge dont le prince est un enfant, en même temps qu'un créateur de grande maturité, Jephan de Villiers. Ce créateur a peuplé l'Arbonie d'une multitude de figures à corps forestier et visage humain, ailés ou non ; il a doté son peuple de mémoire calligraphique et fragmentée, de véhicules et d'équipements de voyage, de pyramides, de trouvailles non identifiées... Avec des matières fragiles et mortes, mais qui furent vivantes (.) Jephan de Villiers a donné une forme et une présence intenses au rêve d'une civilisation énigmatique.» Claude Macherel

  • Ma poule

    Mary -Gérard Vaude

    La poule reste la figure emblématique de l'oiseau domestique.
    Elle a tant donné, oeufs, couvées, ses ailes, ses cuisses, jusqu'à ses fientes et ses plumes. quand le coq allait monter la garde au clocher. et nul n'irait imaginer une ferme idyllique sans une étable et sans un poulailler. sans qu'un coq claironne sur le tas de fumier. ce livre, décrivant les races qui font la fierté du monde avicole, leur tirant de superbes portraits, raconte l'histoire de quelques amoureux des poules.
    Et comme le vocabulaire s'est largement servi de nos deux volatiles, il évoque ces mots qui parlent si joliment du couple coquet.

  • De tout temps, les maisons se sont adaptées au climat et aux ressources naturelles. Construites avec bon sens, elles s'insèrent à merveille dans leur environnement. En montagne, dans les marais ou sur le littoral, s'adaptant aux contraintes de leur milieu, les Européens ont ainsi bâti un riche patrimoine architectural. Illustré par Jean-Marc Navello, cet imagier aux constructions les plus variées et colorées nourrit nos réflexions contemporaines sur la maison durable.

  • Q

    Alain Mingam

    34 grands noms de la photographie : Bruno Baudry, Arnaud Baumann, Edouard Boubat, Jean-Christian Bourcart, Brassaï, Juan Manuel Castro Pietro, Lucien Clergue, Nicolas Comment, Cyrus Cornut, Olivier Coulange, Robert Doisneau, Fouad Elkoury, Elliott Erwitt, Gilles Favier, Leonard Freed, Ralph Gibson, Jean-Baptiste Huynh, Jean-François Jonvelle, Xavier Lambourg, Herbert List, Pierre Molinier, Isabel Muñoz, Gérard Panseri, Man Ray, Barbara Rix, Willy Ronis, Martin H.M. Schreiber, Ferdinando Scianna, Kris Séraphin-Lange, Jeanloup Sieff, Tono Stano, Sébastien Tixier, Gérard Uféras, ZIR.

  • La bretonne pie noire

    Jacq A

    Mes bretonnes : aussi longtemps qu'il m'en souvienne, petites, trapues, avec une jolie frange de frisure entre les cornes en forme de lyre, ivoire à la base et noires vers leurs pointes acérées comme leur caractère.
    Un feston de velours court sur le cou élancé jusqu'aux épaules, une tête en triangle, mouchetée au milieu du front d'un toupet de poil blanc qui leur donne un petit air effronté, les oreilles virevoltantes toujours aux aguets, le museau mouillé, fumant, et puis les pattes bottinées de blanc sur onglons blancs et noirs. ces pattes donnent son rythme à la robe aux longs jetés blancs comme écharpes sur frac noir habillé.
    Un noir si profond qu'au soleil, les reflets bleu-ardoise luisent tel le schiste de la terre bretonne.

empty