Edune

  • " J'ai découvert la poésie sur les bancs de l'école. Ballade des pendus à connaître sur le bout des doigts. D'emblée, j'ai aimé les vers libres de François Villon implorant, au-delà de la mort, la compassion des coeurs sensibles. Depuis ce jour, le brigand poète ne m'a pas quitté. Au fil de la vie, bien d'autres l'ont rejoint. Pour faire ce livre, j'en ai dessiné quelques-uns. Préférant tirer le portrait de ces compagnons d'aventure que de m'enfoncer dans le pas illustrable de leurs proses. J'aime la poésie tout autant que les fleurs. Je sais dessiner les roses mais pas leurs parfums. Puisse ce livre entremêlé de traits, de couleurs, de sensations et de mots, devenir pour certains la clé de nouveaux mondes. " Rascal Dans ce recueil inhabituel, Rascal fait le portrait des poètes qui ont marqué leur temps et sa mémoire. Les portraits de ces douze poètes parmi les plus célèbres viennent illustrer des oeuvres qui nous bouleversent toujours autant.
    Pour cet hommage qu'il rend à la poésie, Rascal a eu recours à des techniques très différentes (pastel, linogravure, gravure sur bois...), montrant ainsi l'étendue de son talent.

    Dorénavant c'est avec son oeil que nous percevrons François Villon, Jacques Prévert, Verlaine, Boris Vian, Victor Hugo, Blaise Cendrars, Rutebeuf, Arthur Rimbaud, Raymond Queneau, Eugène Guillevic, Baudelaire et Apollinaire.

    Un album à mettre entre toutes les mains, des petits et des grands, pour revisiter des classiques du patrimoine poétique français.
    Rascal est devenu célèbre grâce à son talent d'auteur plus qu'à son talent d'illustrateur. Pourtant il s'est dirigé vers le livre par goût des images, de la peinture et du graphisme. Il a beaucoup dessiné avant d'écrire. Il a été sérigraphe, graphiste, affichiste lors d'une autre vie. Rascal est belge, francophone. Cela peut sembler sans intérêt lorsqu'il s'agit d'art, mais dans son cas, son appartenance à la culture belge est de son âme, de sa manière de penser, de son humour et surtout de sa sensibilité. L'univers ouvrier, les petites gens, son enfance, le gris du ciel et les bleus du coeur, les petites choses du quotidien et l'immense imagination inventée vers soi-même pour tout engranger afin de tout restituer, plus tard, avec poésie et nostalgie. Si la poésie fait intrinsèquement partie de son oeuvre, il a choisi ici de s'effacer pour laisser parler les plus grands.
    Aux Éditions l'Édune, il a écrit les textes de Paul Honfleur et Angie M., a partagé ses Pensées et a réalisé la lettre D de l'Abécédaire.

  • Quelle que soit sa forme, la vie a toujours sa place dans la nature, et elle apporte sa contribution à son équilibre. Grand prédateur, oiseau éblouissant ou petite chenille, tous ont leur intérêt.

    Au milieu de la grande forêt, parmi les arbres gigantesques et les plantes luxuriantes, minuscule, insignifiante aux yeux des habitants de la forêt (jaguar majestueux, oiseau multicolore ou crocodile puissant), Édith la chenille se sent abandonnée. Mais il lui reste ses sens aiguisés qui lui permettent de se singulariser et de vivre sa métamorphose. Elle deviendra papillon aux couleurs chatoyantes le temps d'apporter sa contribution éphémère à la beauté de la nature.

  • Une cité

    Eric Battut

    Au commencement était une montagne, encore agitée des soubresauts de la création.
    Puis des hommes s'y sont installés, cueillant et chassant pour se nourrir. Ils ont construit des maisons, cultivé des champs. Puis les premiers conflits sont arrivés, les premiers rois qui ont construit des châteaux, des temples. Et puis encore la guerre, les incendies, et la construction de villes, de routes et d'usines entraînant le travail à la chaîne et la suppression des pommiers et des champs... Jusqu'à la surprise finale : ce n'était qu'un jeu inventé par un enfant ! Un jeu, vraiment ? Dans cet album au décor constant mais cependant changeant, Éric Battut nous parle de nous, de notre terre et de son évolution avec, dans ses propos, un certain regret... Magnifique évocation de la grandeur et de la décadence qui ont marqué les siècles, jusqu'à considérer que tout cela, finalement, est comme un jeu qui se renouvelle et que reproduisent les enfants.
    Les dessins d'Éric Battut nous font traverser le temps à toute vitesse et possèdent une grande force d'évocation. La finesse des détails garde intacte la sensibilité de l'auteur et, ajoutée à l'immuabilité de la nature qui nous entoure nous fait réfléchir sur « Le jeu de la vie ». Un livre sur lequel la réflexion et la discussion qu'il entraînera répond aux volontés des éditions l'Édune.

  • Paradiso

    ,

    " Maurice M Mona " disent tes oiseaux qui ne se trompent jamais.
    Maurice ou 9ème étage, Mona au 8ème. " On n'est pas mariés mais on a déjà la même adresse ", dit Maurice te poète qui s'ignore. " Le voisin Le plus marrant de la terre ! ", lance Mona. " Poésie ! Ecris-lui de ta poésie ! ", conseille Pablo à son jeune ami... et dès la première scène on est au cinéma ! Sur l'écran passe un grand film d'amour dans lequel un garçon inspiré écrit pour la Mlle qu'il aime, Mona sa muse...
    Heureusement, il y a Pablo et son livre. Heureusement, il y a ces deux-là sur l'échafaudage, eux et Leur parade poétique... Heureusement, il y a le cinéma, la poésie... et l'amour !

  • Un loup qui déteste la viande mais qui adore les histoires...

    C'est l'histoire d'un loup tout seul. Il déteste la viande et n'aime que les belles histoires dont il se remplit les oreilles et le coeur. Jusqu'au jour où l'une d'entre elles lui écorche les oreilles : une histoire de Grand Méchant Loup ! Il ne peut le supporter et prend une décision : il dévorera toutes les histoires qui parlent de grand méchant loup, ainsi que tous ceux qui les racontent ou les écoutent...

  • Cet album repose sur le principe de l'effet de surprise, une surprise habilement ménagée par le texte comme par l'illustration. En effet, ce soir est un grand soir pour l'enfant de la famille qui va présenter son ami Gaston à ses parents. De page en page, des indices de la personnalité de Gaston sont donnés par la narratrice vont permettre au lecteur d'imaginer lui-même quel est donc ce personnage tant attendu. Mais au final, ce n'est pas le Gaston imaginé grâce à la description de l'enfant et suggéré par l'illustration qui va apparaître mais.

    L'illustration finale qui donne la clef de l'ensemble du récit donnera aussi aux enfants l'envie de reprendre l'album depuis le départ afin d'y trouver les indices semés par l'auteur et l'illustrateur. Une histoire à écouter et à découvrir dès 4 ans.
    Cet album léger et plein d'humour permettra aux enfants de développer leur imagination et de se repérer grâce à des indices semés par l'illustrateur au fil des pages. Ils auront plaisir à découvrir et à redécouvrir ce livre et ˆ jouer avec leurs parents. Un livre ludique et pédagogique.

  • Petit plaisir ou grande passion, le chocolat est aimé de tous. Au fil de ces étonnantes nouvelles, nous découvrons des personnages hauts en couleurs (et en saveurs) qui subiront tous les affres et les plaisirs de la non moindre dégustation de chocolat.
    Composé de sept histoires gourmandes, Obstinément chocolat est un délice pour les amateurs de chocolat noir, blanc, au lait, ou autre qui mettra tous vos sens en ébullition et provoquera chez le lecteur une furieuse envie de dévorer du chocolat (sous toute ses formes). D'une tribu de la forêt amazonienne à une chocolaterie à Saint-Bignole, en passant par la maison de retraite « L'instant douceur » en plein coeur de la France, cet ouvrage fait aussi bien voyager le lecteur que marcher son imagination. Mettant en scène des situations des plus loufoques, voire épiques, l'auteur parvient à réaliser un tour de force incroyable le temps d'une pause chocolatée : faire croire à l'origine divine du cacao.

  • Les bruits familiers rythment notre vie et nous servent de repères. Bruits de la maison : l'eau de la douche le matin, le tic-tac de l'horloge, les tartines de pain qui sautent, la voix de Maman. Bruits du dehors : celui de la tondeuse à gazon, des grenouilles de l'étang, des copains qui jouent au foot.
    Séverine Vidal nous invite pour une balade au fil de ces bruits qui font notre quotidien et qui nous rassurent. La douceur des images de Claire Cantais, mêlant dessins au monotype et collages multicolores, nous berce tout au long de cette promenade.
    Ancienne professeur des écoles, Séverine Vidal écrit pour les enfants des albums, des romans et des bandes dessinées : Noël à l'envers (éditions Philomène), Une girafe un peu toquée (éditions Motus), Billie du Bayou, t. 1 et 2 (les éditions de l'Élan vert).
    Claire Cantais, illustratrice affectionnant les collages et les ajouts de matière, a illustré de nombreux albums : la « Trilogie velue » aux éditions du Poisson soluble, On n'est pas des poupées, et, pour les éditions l'Édune, Comme chien et chat, texte d'Henri Meunier.
    Ce livre trouvera sa place en rayon jeunesse de librairie. Il s'adresse aux enfants à partir de 6 ans.
    Un album tout en poésie qui permettra aux enfants de retrouver les bruits qui rythment leur vie et ajouter ceux qui leur sont propres. Les parents auront plaisir à se remémorer les bruits qui jalonnaient le quotidien de leur enfance.

  • Avec « Des matous partout », les éditions l'Édune font une incursion dans l'univers des tout-petits.
    Une bande de chats aussi joufflus que facétieux est pourchassée par un jeune enfant déluré. Les matous semblent animés de leur propre vie, bondissant de page en page jusqu'à s'en échapper. Une course poursuite qui ressemble fort aux jeux des petits (attrape-chat, chat perché). Les références à l'univers enfantin sont d'ailleurs omniprésentes, sous la forme de ritournelles (la répétition du 1,2,3 marque le rythme), d'allusions à des chansons et comptines ou encore d'emprunts aux contes comme le Chat botté. Au final, un rythme endiablé pour ce récit musical et amusant que souligne un trait enlevé non dénué d'humour.

  • C'est l'histoire d'une rencontre qui n'aura jamais lieu ! Celle d'un poulpe et d'une araignée : ces 2 personnages vont s'appréhender, se défier, montrer ce dont ils sont capables. Chacun veut épater l'autre, lui montrer qui est le plus fort pour, au final, s'apprécier et devenir amis.
    C'est un livre sans texte mais qui se passe aisément de mots, les illustrations étant assez explicites pour que le lecteur puisse lui-même raconter l'histoire. L'enfant pourra s'identifier à l'un des personnages suivant sa personnalité ; c'est une situation de confrontation que les enfants sont habitués à vivre lorsqu'ils rencontrent un nouveau camarade et qu'ils se jaugent en rivalisant d'inventivité.

  • Se réveiller un matin avec la tête de son chien, voilà qui n'est pas banal. Et voir son chien s'emparer de votre tête et de votre identité, cela peut paraître surprenant, mais pas si désagréable finalement !
    Qui ne s'est jamais demandé ce qui passait par la tête de son fidèle compagnon à quatre pattes ? Parce que, finalement, « jouer à la balle ou au facteur » sont des occupations qui peuvent se révéler bien amusantes. Surtout quand c'est Mabrouk qui va travailler à votre place !

  • L'abc des chiens

    Julie Eugène

    Cet album jeunesse à la fois informatif, ludique et humoristique, présenté sous forme d'encyclopédie des chiens, répondra de façon originale aux attentes et aux questions que parents et enfants se posent :
    Ce chien là a-t-il bon caractère ? Est-il affectueux ? D'où vient-il ? À quoi ressemble-t-il ? Que ce soit pour approfondir ses connaissances, ou par simple envie de distraction, ces informations sont livrées dans cet album où la plupart des races de chiens y sont listées.
    Après « Et encore à l'envers » (Arphilvolis, 2008) et « Matous Partout » (l'Édune, 2012), Julie Eugène, jeune illustratrice, démontre une fois de plus son talent avec cet album riche et vivant. Grâce à son trait précis et aérien, ses dessins sont toujours un vrai plaisir à regarder. Les illustrations et les commentaires pétillants de « l'ABC des chiens » sont empreints d'une fraîcheur qui ravira le jeune (comme le moins jeune) lecteur.
    Ce livre trouvera sa place en rayon jeunesse de librairie. Quant au public visé, il s'adresse aux enfants à partir de 6 ans, mais aussi aux parents.
    L'originalité de cet album ? Une encyclopédie joyeuse qui répertorie les races de chiens pour les enfants.
    Ces derniers apprécieront de connaître les caractéristiques de leurs amis préférés.

  • Est-ce qu'il vaut mieux être grand ou être petit ? se demande une enfant. Elle va voir le grand arbre de son jardin et lui pose la question...

  • "Les contes imbéciles" sont issus du spectacle que présentent Olivier Ka et Alfred à destination des enfants : lecture théâtralisée et improvisation de dessins.
    12 contes imaginés par Olivier Ka, à destination des enfants, et uniquement pour les faire rire. Qu'il fasse intervenir un poireau voulant participer aux jeux olympiques, une pieuvre aimant le football, une princesse aux dents pourries ou un Roi qui pue, l'auteur n'avait qu'un but : entrer dans l'univers des enfants et les faire rire par des histoires délirantes. Alfred, par ses croquis humoristiques s'accordant bien avec ces contes farfelus, nous entraîne dans un univers où on ne pense qu'à s'amuser.

  • À partir de ce constat, Franck Prévot a écrit une centaine de « mini-histoires » en s'appuyant sur des détails de l'album « Paradiso ». Les illustrations foisonnantes de Carole Chaix ont permis à Franck de donner libre cours à son imagination. Sans rapport avec l'histoire de l'album, ou parfois en prolongement de celui-ci, ces courts récits montrent que le moindre détail peut permettre à quiconque de s'imaginer une histoire. Ces livrets sont traités en noir et blanc sous forme « d'accordéon » pour donner un aspect ludique et original. Franck Prévot et Carole Chaix ont obtenu le Prix Chrétien de Troyes 2011 pour cet album, qui a connu un vif succès. Ces livrets sont un complément indispensable à tous ceux qui ont apprécié les qualités narratives et graphiques de cet album.

  • À partir de ce constat, Franck Prévot a écrit une centaine de « mini-histoires » en s'appuyant sur des détails de l'album « Paradiso ». Les illustrations foisonnantes de Carole Chaix ont permis à Franck de donner libre cours à son imagination. Sans rapport avec l'histoire de l'album, ou parfois en prolongement de celui-ci, ces courts récits montrent que le moindre détail peut permettre à quiconque de s'imaginer une histoire. Ces livrets sont traités en noir et blanc sous forme « d'accordéon » pour donner un aspect ludique et original. Franck Prévot et Carole Chaix ont obtenu le Prix Chrétien de Troyes 2011 pour cet album, qui a connu un vif succès. Ces livrets sont un complément indispensable à tous ceux qui ont apprécié les qualités narratives et graphiques de cet album.

  • À partir de ce constat, Franck Prévot a écrit une centaine de « mini-histoires » en s'appuyant sur des détails de l'album « Paradiso ». Les illustrations foisonnantes de Carole Chaix ont permis à Franck de donner libre cours à son imagination. Sans rapport avec l'histoire de l'album, ou parfois en prolongement de celui-ci, ces courts récits montrent que le moindre détail peut permettre à quiconque de s'imaginer une histoire. Ces livrets sont traités en noir et blanc sous forme « d'accordéon » pour donner un aspect ludique et original. Franck Prévot et Carole Chaix ont obtenu le Prix Chrétien de Troyes 2011 pour cet album, qui a connu un vif succès. Ces livrets sont un complément indispensable à tous ceux qui ont apprécié les qualités narratives et graphiques de cet album.

  • À partir de ce constat, Franck Prévot a écrit une centaine de « mini-histoires » en s'appuyant sur des détails de l'album « Paradiso ». Les illustrations foisonnantes de Carole Chaix ont permis à Franck de donner libre cours à son imagination. Sans rapport avec l'histoire de l'album, ou parfois en prolongement de celui-ci, ces courts récits montrent que le moindre détail peut permettre à quiconque de s'imaginer une histoire. Ces livrets sont traités en noir et blanc sous forme « d'accordéon » pour donner un aspect ludique et original. Franck Prévot et Carole Chaix ont obtenu le Prix Chrétien de Troyes 2011 pour cet album, qui a connu un vif succès. Ces livrets sont un complément indispensable à tous ceux qui ont apprécié les qualités narratives et graphiques de cet album.

  • À partir de ce constat, Franck Prévot a écrit une centaine de « mini-histoires » en s'appuyant sur des détails de l'album « Paradiso ». Les illustrations foisonnantes de Carole Chaix ont permis à Franck de donner libre cours à son imagination. Sans rapport avec l'histoire de l'album, ou parfois en prolongement de celui-ci, ces courts récits montrent que le moindre détail peut permettre à quiconque de s'imaginer une histoire. Ces livrets sont traités en noir et blanc sous forme « d'accordéon » pour donner un aspect ludique et original. Franck Prévot et Carole Chaix ont obtenu le Prix Chrétien de Troyes 2011 pour cet album, qui a connu un vif succès. Ces livrets sont un complément indispensable à tous ceux qui ont apprécié les qualités narratives et graphiques de cet album.

  • Les aventures potagères d'un intrépide membre de la famille des Brassicacées !

    Bien qu'installé confortablement dans sa botte avec ses amis, Henri s'ennuie ! Il décide de partir à l'aventure, loin du potager, et d'explorer le monde, au-delà de la basse-cour. Il rencontrera des personnages bizarres et des contrées inattendues. Et surtout, il trouvera l'amour !

    (Cet album a été réalisé par les membres de l'atelier Croc en Jambe)

empty