Edune

  • Dieux

    ,

    C'est l'histoire de tous les Dieux de la terre, qui se jalousent pour une parcelle de pouvoir, aussi minime soit-il, et qui, dans leurs querelles, détruisent tout sur la Terre, hommes compris. Qu'un petit Dieu fasse de l'ombre à un plus grand, et c'est aussitôt des conflits entre eux, sans qu'ils tiennent compte des désastres occasionnés. Et ceux qui en subiront les conséquences sont les hommes qui, après tout, les ont créés...

  • Il était une fois, dans un monde où les gens ne pouvaient pas s'aimer librement, un petit Monsieur solitaire.
    Bien qu'il soit seul, il débordait littéralement d'amour et trouvait cruelle et injuste la maladie qui empêchait les gens de montrer leur amour. Alors le petit Monsieur, avec tout la bonté et la force qu'il avait en lui, décida de combattre cette maladie pour permettre au monde d'aimer ...
    L'ouvrage aborde avec tendresse un sujet honteux pour certain et tabou pour d'autres. Pourtant, il rappelle avec justesse que la maladie est née de l'amour et empêche ce dernier de vivre. L'auteur nous transmet son espoir et sa confiance en la science pour combattre et détruire cet ennemi qui répand un voile de tristesse sur notre monde. Il dépeint avec finesse la réalité de ce monde qui peut s'avérer sombre mais ce n'est pas pour autant qu'il oublie que des personnes travaillent en ce moment même pour changer les choses et offrir une chance de vivre à toutes ces personnes qui en ont besoin.

  • M. Albert est portier dans un grand hôtel de la ville, et sa vie est rythmée par des codes très précis qui lui servent de repères. Chaque chose, chaque évènement, est codifié et répond à un schéma qui l'aide à affronter son quotidien. M. Albert a un rêve, et ce rêve c'est Julie, la boulangère. Mais pour concrétiser ce rêve, M. Albert doit déroger à ses habitudes et affronter la réalité. Une façon délicate d'aborder l'autisme et la difficulté de le vivre au quotidien.
    Henri Meunier, avec tout son talent de narrateur, nous livre ici un texte d'une précision et d'une richesse d'émotion formidables. Chaque mot, chaque phrase est à sa place et en lisant ce texte, on EST M. Albert, on vit ses angoisses et ses obsessions. La finesse et la naïveté des illustrations s'accordent parfaitement à l'histoire pour en faire un album fort et puissant.

  • La maladie. Un sujet difficile à aborder. Surtout s'il touche un enfant.
    Jean-Daniel Lainé a réussi ce petit miracle. Il parle de cette bille qui grandit dans l'enfant malade avec toute la décence exigée. Il parle de la peur mais surtout de l'espoir. Il parle de cet univers si lointain qui pourtant nous touche tous, enfant et adultes, jeunes et vieux.
    Régis Lejonc a réussi ce petit miracle. Ses illustrations montrent ce que le texte ne sait pas dire, ses illustrations nous inquiètent et nous rassurent.
    Qui du chat ou de l'oiseau l'emportera ?
    "Demain sera beau, quoiqu'il arrive, demain sera beau.
    Avec ou sans moi, un oiseau quelque part échappera à un chat. Un autre chat, ailleurs, attrapera un autre oiseau.
    Je pense à demain, c'est déjà ça.
    Le ciel est bleu." Un livre pour lire, pour réfléchir, pour aimer. un livre qui fait du bien !

  • La grève

    ,

    Un matin, un enfant voit son père rester à la maison ; celui-ci lui explique que son usine est en grève.
    La vie de la maison en est chamboulée. L'enfant apprend la lutte des ouvriers pour la conservation
    de leur outil de travail et les difficultés qu'entraîne cette lutte. Après un mois de grève et de privations,
    le père annonce la victoire des ouvriers et incite son fils à suivre le même chemin que lui.
    Enfants à partir de 6/7 ans et professionnels de l'enfance.
    Sujet peu ou pas abordé en littérature enfantine, la grève rythme pourtant la vie de la nation. Cet
    albume est une excellente introduction à la discussion autour de ce thème, pour répondre aux questions
    que se posent les enfants. Un livre sans concession qui fait voir la réalité en face.

  • Aux temps lointains où le monde s'occupait doucement de ses commencements, quelques poignées d'hommes peuplaient déjà la Terre. Au fond d'une profonde vallée, deux tribus se faisaient face, chacune occupant un flanc de la montagne. Entre elles, comme une frontière d'écume, coulait une rivière affolée. Depuis toujours, ces hommes et ces femmes pourtant si proches, n'avaient fait que s'effleurer du regard. Au versant du levant vivaient ceux qu'en face, on nommait les Pakomnous. Et au versant du couchant, habitaient ceux, que de l'autre côté, on nommait les Pakomnous. Il en fut ainsi pendant fort longtemps. Et cela aurait pu sans doute durer l'éternité toute entière si la vie, comme elle le fait toujours, ne s'était pas montrée affamée de ce qu'elle ignorait...


    Dans ce très beau texte d'Anne Jonas, le thème de la différence est abordé tout en finesse à travers l'histoire de deux peuples qui vivent chacun sur les rives d'un fleuve et s'ignorent superbement. Jusqu'à l'arrivée de l'étranger, qui dresse un pont à la fois réel et symbolique entre les deux rives. Les enfants autant mus par la curiosité que par le désir de changement s'empressent de le franchir, ouvrant ainsi une ère nouvelle.
    Un album intelligent qui nous rappelle que c'est bien dans la différence que se trouve la richesse.
    Pour illustrer ce thème universel, Anne Jonas a choisi une narration qui lui est très particulière : celle du conte.
    Christophe Merlin avec ses illustrations colorées a su donner une identité forte à ces Pakomnous qui vivent hors du temps, dans un espace géographique inconnu.


    Anne Jonas est née dans les Landes en 1964. Après de nombreuses années passées à étudier l'Histoire, elle a choisi de raconter des histoires. Pourquoi cela ? Parce que du plus loin qu'il lui en souvienne, elle en a écouté et puis lu, et que chacune d'entre elles lui a été comme un cadeau précieux. Alors quand on s'est sentie tellement gâtée, il faut bien songer à essayer de donner à son tour...
    Anne Jonas écrit non seulement des contes contemporains mais elle adapte également des récits traditionnels. Elle a écrit de nombreux textes aux éditions Milan et, dernièrement, Le Golem, illustré par Régis Lejonc, aux éditions Nathan.


    Christophe Merlin, illustrateur pour la jeunesse et pour la presse, a un univers très personnel, reconnaissable grâce à ses couleurs et à une bonne dose d'humour. Il a publié Le méli-mélo de Merlin aux éditions Albin Michel et illustré plusieurs livres chez Syros. Pour les éditions l'Édune, il a participé à la collection L'ABéCéDaire en illustrant l'album Y-Z avec Jean-François Martin.

empty