Alain Hervé

  • Palmier (le) - le nom de l'arbre

    Alain Hervé

    • Actes sud
    • 3 Juin 1999

    Le palmier est un extravagant qui nous arrive tout ébouriffé du fond de la préhistoire.
    S'il appartient à la famille des herbes, il se dote pourtant de tous les attributs de l'arbre. sa beauté est solaire, la courbe de sa palme, entraîne à la rêverie. glorifié par les romains, il fut l'emblème de césar. rapporté en occident au xviie siècle, dans les bagages des navigateurs, il devint très recherché pour ses richesses multiples : huile, cire, sucre, alcool, fécule, dattes, fibres diverses et rotin.
    Au xixe siècle, il est un élément décoratif apprécié pour sa luxuriance dans les salons, serres et jardins de toute l'europe. aujourd'hui encore, le palmier garde tout son exotisme, et l'ombre de sa palme invite à la nonchalance et au repos.

  • Merci la terre ; nous sommes tous écologistes

    Alain Hervé

    • Sang de la terre
    • 9 Avril 2012

    Nous sommes bipèdes, nous sommes mammifères, nous n'avons ni ailes, ni nageoires, nous sommes plus de sept milliards.
    Nous nous appelons les hommes. Nous habitons une planète que nous appelons Terre, une planète qui abrite un curieux phénomène : la vie.
    Une planète que nous voyons de moins en moins, enfermés que nous sommes dans nos appartements, nos villes, nos voitures, notre univers aménagé par nos techniques.
    Mais, de l'autre côté de la vitre de la maison humaine, la planète est là, immense, silencieuse, obéissant aux forces gigantesques qui régissent la matière dans l'univers. Nous avons l'impression d'être l'espèce vivante la plus évoluée. Nous avons tendance à croire que la planète nous appartient.
    Nous allons jusqu'à dire que la planète est en danger. La planète n'est pas en danger. C'est l'humanité qui s'est mise en danger.
    Nous traitons toutes les autres espèces vivantes et la nature elle-même comme si elles étaient notre propriété. Mais nous sommes arrivés au point où, par notre inventivité, notre industrie, par notre nombre, nous commençons de perturber le fonctionnement de la nature et de la vie. Nous le mettons en péril.
    Nous devons admettre que nous entrons dans l'âge écologique, que nous le voulions ou pas. Depuis quarante ans, il faut constater que le seul progrès philosophique, moral, politique, social résulte de la réfl exion écologique. Les vieilles étiquettes politiques deviennent secondaires.
    Nous sommes tous écologistes ou nous disparaîtrons.

  • Au vent d'aventure ; à la recherche des îles perdues

    Alain Hervé

    • Arthaud
    • 20 Avril 2016

    Il y a dans ce classique du voyage davantage d'escales que de mer et presque toutes ces escales sont des îles, des centaines, grandes, petites, connues, oubliées, peuplées, désertes. A partir de leurs îles originelles, les Chausey, l'équipage aborde les îles Anglo-Normandes, les Canaries, le Cap-Vert, les Antilles, les San Blas, les Perles, les Galapagos, les Marquises, Tahiti, Moorea, les Tuamotu, Hawaii et Alcatraz.
    Avec leur voilier Aventure, ils découvrent ce qu'est la manie des îles, la nésomanie. Il n'est pas de terre entourée d'eau où l'équipage ne s'attarde pour y vivre, y pêcher, y commercer, y jouir du temps qui passe. La mer est pleine d'îles, et il reste encore toutes celles vues dans la bruine, inabordables, inaccessibles, imaginaires, les plus désirables. Pendant trois ans, les trois équipiers divaguent sur les océans, deviennent robinsons avec les robinsons, indiens avec les Indiens, poissons avec la mer, vivants avec leur planète.

  • Le paradis sur terre : le défi écologique ; l'homme sauvage

    Alain Hervé

    • Sang de la terre
    • 25 Novembre 2010

    Depuis quarante ans qu'on parle d'écologie, il semblerait parfois que l'on a rien dit, que nous soyons irréels. On ne nous a manifestement pas entendus puisque quarante ans plus tard, nous en arrivons au réchauffement climatique annoncé, à la raréfaction des matières premières annoncée, à l'empoisonnement des mers et des airs annoncé... Oui l'homme cet animal ingénieux peut trouver des issues techniques aux problèmes qu'il s'est créé mais il est incapable de concevoir la fin de sa propre espèce à moins qu'il accepte confusément l'inéductabilité de sa disparition et ne fasse rien pour l'éviter.

  • Promesse d'îles

    Alain Hervé

    • Arthaud
    • 22 Janvier 2014

    Il n'y a pas de grande île, les îles sont petites. Entourées d'eau de toutes parts, les îles sont à la taille de l'homme. L'homme est à la taille des îles. Nous sommes tous des Robinsons. Nous rêvons d'îles dont on ferait un paradis. Sans imaginer que l'on risque d'en faire un enfer. Qu'emporterons-nous sur l'île ? Alain Hervé nous emmène dans les îles de toute sa vie, tout autour du monde, de Chausey à la Polynésie, de Madère aux San Blas, d'Éléphantine à Manhattan - oui Manhattan est une île -, de Venise à la Russie, de Nantucket aux Galápagos, d'Écosse au Chili, du Japon à la Suède et encore et encore... Il raconte leurs arbres, leurs hommes, leurs instants, leurs vents, leurs bateaux, leurs marées, leur vie... jusqu'à leur donner une dimension philosophique sensible.Désertes ou hérissées de buildings, tropicales ou glaciales, volcaniques ou sacrées. Ce que Dieu a fait de mieux sur la planète Terre, ce sont les îles. Partons pour les îles.

  • Cet ouvrage étudie la réaction d'un acteur majeur de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à l'évolution du mécanisme de règlement des différends de cette organisation. L'Union européenne est l'un des participants les plus actifs au système de règlement des différends de l'OMC. Celui-ci n'a cessé, depuis ses quinze années de fonctionnement, de se juridictionnaliser au point d'être considéré aujourd'hui comme l'une des manifestations les plus emblématiques de la juridictionnalisation du droit international contemporain.

    Se pose dès lors la question de la contribution et de l'adaptation de l'Union européenne à cette évolution. La thèse tend à démontrer que l'Union européenne, dont l'attitude est guidée par la défense et la promotion de ses intérêts, a parfaitement pris la mesure de la juridictionnalisation du mécanisme de règlement des différends de l'OMC. Son système décisionnel a ainsi surmonté ses propres pesanteurs et fait preuve d'efficacité pour relever le défi de la participation à l'activité contentieuse de l'OMC. Parallèlement, l'Union sait aussi préserver l'autonomie de son ordre juridique en dépit des contraintes normatives renforcées qui dérivent de la juridictionnalisation. L'Union adapte enfin sa stratégie contentieuse aux évolutions et à la nature nouvelle du système, en tirant partie du phénomène de juridictionnalisation, tout en sachant en exploiter les limites.

    Cet ouvrage s'adresse aux praticiens en droit du commerce international ainsi qu'aux professeurs, chercheurs et universitaires.

  • Fous de plantes

    Alain Hervé

    • Belin
    • 5 Mai 2009

    Les hommes sont des parasites des plantes. Ils leur doivent tout, y compris l'air qu'ils respirent. Dans les profondeurs de la forêt primaire, les plantes lui ont offert des niches. Elles lui ont donné à manger, elles l'ont vêtu, elles lui ont donné de l'ombre et un toit, des drogues et du vin. Entre la lumière du soleil et nous, il y a les plantes, qui donnent sans cesse naissance à la vie.
    Ce livre raconte à travers cent histoires les relations de l'homme avec l'if et les poireaux, avec les palmiers et la salade, avec le chêne et le pissenlit, avec le blé et la forêt, avec le lotus et le tulipier. Ce sont aussi des histoires d'hommes fous de plantes, qui consacrent leur vie à leur découverte, leur célébration, à leur culture, à leur collection, à leur jardinage...

  • L'ambition de ce livre est d'apporter des réponses aux questions qui hantent aujourd'hui les démocraties occidentales. Faut-il augmenter les salaires?? Comment faire de l'innovation une source de nouveaux emplois?? Faut-il favoriser les investissements d'expansion pour lutter contre le changement climatique?? Comment éviter que la jeunesse soit une génération sacrifiée?? Faut-il parier sur la qualification des emplois?? Enfin, ne faut-il pas investir davantage dans le social??
    C'est à partir de six nouvelles répartitions des revenus, du travail, des qualifications, des innovations, au sein de la société et de ses différentes générations, que peut s'établir une croissance durable, inclusive et partagée par tous.
    Ce livre marque un tournant majeur dans la réflexion économique. Il se fonde sur la réconciliation entre ces deux grands économistes?: Keynes, l'homme de la demande et du rôle de l'État, et Schumpeter, celui de l'innovation et de l'entrepreneur. Seule cette audace permet de penser le paradigme sur lequel devrait se construire l'économie de sociétés enfin apaisées.

  • Archéologie de la santé, anthropologie du soin

    , ,

    • La decouverte
    • 26 Septembre 2019

    La pratique du soin et la préservation de la santé ont toujours représenté une préoccupation majeure pour l'ensemble des sociétés humaines, depuis les premières organisations sociales jusqu'à nos jours, et ce, sur tous les continents. L'approche archéologique et anthropologique adoptée dans cet ouvrage permet de retracer, sur plusieurs dizaines de milliers d'années, la manière dont les groupes humains ont appréhendé la maladie, le handicap et le soin. De la préhistoire à l'époque contemporaine, les contributeurs et contributrices nous racontent aussi la diversité des pratiques, car à chaque mal correspond un remède déterminé par des normes sociales et des choix contextuels.
    Cet ouvrage est le fruit d'une collaboration pluridisciplinaire entre archéologues, anthropologues, biologistes et historiens qui, dans une double approche sociale et biologique, se posent la question du soin et de la santé à l'échelle des individus comme des populations.

  • Cet ouvrage dresse le portrait des 55 espèces d'orchidées indigènes qu'abritent l'Alsace et la Lorraine. Il s'ouvre par une présentation historique, géographique et écologique des régions couvertes à laquelle succède une description des principales caractéristiques des orchidées et des menaces qui pèsent sur elles.
    Chaque espèce est ensuite présentée en détail et largement illustrée et une carte précise sa répartition. De nombreux encadrés mettent l'accent sur un aspect particulier de biologie ou d'écologie ou content des anecdotes historiques.
    À cela s'ajoute la description de 18 sites permettant d'aller à la rencontre de ces plantes fascinantes mais aussi d'autres trésors naturels.
    Dans le rabat de couverture, un tableau synthétique montre en un coup d'oeil les périodes de floraison de toutes les orchidées et rappelle les sites où elles sont présentes facilitant la préparation de vos sorties.

  • Le pari démoniaque de L'Âme au Diable ? Donner à lire ! A l'heure où l'écran promet le paradis et où le papier brûle en enfer, voici une revue littéraire bien en feuilles, offrant à des écrivaines et à des écrivains de métier de s'expliquer sur leur rapport à l'écriture, d'en faire l'objet d'un récit, d'une nouvelle, comme une sorte de purgatoire sur le chemin de leur grand oeuvre. Pourquoi ces femmes et ces hommes, présumés sains de corps et d'esprit, ont-ils un jour choisi de vendre leur âme au démon des lettres ? Plutôt qu'une vocation, l'écriture serait-elle une damnation ? Une chose est sûre : dans les pages de L'Âme au Diable, tout acte de création littéraire cache un pacte faustien.

    Auteurs : Alain Emery, Claire Béchec, Thierry Beinstingel, Gisèle Bienne, Jacqueline Banton, Hervé Carn, Alain Dantinne, Alain Emery, Fabienne Juhel, Mérédith Le Dez, Christophe Mahy, Arnaud Pagnier, Dominique Pagnier, Fanch Rebours, Remi Rousselot, Brigitte Tissot, Alexis Weinberg.

  • En juin 2017, un ouvrage collectif de chirurgiens orthopédistes, portant la signature de Nicolas Andry, était discrètement publié aux éditions médicales Sauramps Médical. Il n'est pas fréquent que des chirurgiens expriment des doutes et des opinions sur leurs conditions d'exercice et l'avenir de leur profession. Les raisons en sont multiples : manque de temps, méfiance envers l'écrit non directement scientifique, posture stoïcienne de praticiens rompus à des exigences physiques et nerveuses au delà du commun...
    L'ouvrage eut une diffusion faible en dehors des rangs de la spécialité de chirurgie orthopédique et traumatologique. Quelques chirurgiens, et non des moindres, jugèrent certains passages trop abrupts ou trop polémiques et souhaitèrent également s'exprimer pour en nuancer le propos.
    De là est née une table ronde sur le thème du livre, « Chirurgiens en révolte » et, dans la continuité, la réalisation de cet opuscule qui regroupe les interventions dans leur intégralité. Cinq questions considérées comme fondamentales ont été posées à quatre chirurgiens exerçant ou ayant exercé d'importantes responsabilités collectives. Deux d'entre eux avaient contribué de façon majeure à l'ouvrage collectif. C'est donc d'un débat qu'il s'agit. On constatera, à travers les réponses fournies, que tous se retrouvent sur l'essentiel, ce qui fait régulièrement « la une » des quotidiens, à savoir la dégradation des conditions d'exercice de la chirurgie. Mais on notera également des divergences d'appréciation notamment sur le bouleversement technologique qui affecte les blocs opératoires et la réforme en profondeur de la formation initiale qui est sous tendue par une volonté politique et l'irruption massive du numérique. Les nuances apportées par certains sont à mettre sur le compte d'un credo qui s'interdit d'envisager l'avenir autrement que sous la forme d'un irrésistible progrès. Autrement dit et sans l'avoir vraiment voulu, les prises de position peuvent assez bien se départager en visions du monde optimiste et pessimiste ou, à tout le moins, réservée et critique.
    Le présent document ne prétend pas apporter de solutions. Il est, en grande partie, nous semble t-il, le reflet de ce peut penser la majorité silencieuse dans sa diversité. A ce titre il est un signal d'alerte qu'il serait dommage, pour les décideurs, d'occulter.

  • À l'occasion de son trentième anniversaire, la Fondation Cartier pour l'art contemporain publie un coffret réunissant deux livres richement illustrés relatant son histoire à travers ses valeurs les plus significatives : audace, curiosité et engagement auprès des artistes.
    Le premier volume témoigne du caractère unique de ce lieu de création et de rencontres, qui a le premier fait le choix de soutenir les artistes et de proposer une programmation ouverte à tous les domaines de la pensée contemporaine. Construit autour d'entretiens avec les acteurs majeurs de l'histoire de la Fondation Cartier, ce livre revient sur trente années d'expositions et d'événements exceptionnels et invite à découvrir le bâtiment de verre du boulevard Raspail au fil du temps et des expositions qu'il accueille, révélant ainsi son extraordinaire modularité, éternelle source d'inspiration pour les artistes.

    Entretiens avec Alain Dominique Perrin, Marie-Claude Beaud, Jean de Loisy, Jean Nouvel, Hervé Chandès.

  • Quel avenir pour le capital social ?

    , ,

    • Dalloz
    • 24 Juin 2004

    La doctrine classique ne semble avoir jamais été véritablement à l'aise avec la notion de capital social. Appréhendée de façon abstraite, exposée de façon sommaire dans les manuels de référence, elle ne semble pas occuper dans les réflexions des auteurs la place qu'elle pourrait mériter. Car dans la pratique des affaires, la notion de capital social demeure une référence extrêmement forte tant pour les comptables que pour les juristes.Cependant a-t-elle encore une véritable signification ? Et si oui, laquelle ? S'agit-il, comme beaucoup le suggèrent, d'une notion dépassée ? À supposer que ce soit le cas, peut-on envisager d'aller au-delà et puiser dans les enseignements du droit comparé des techniques alternatives ? Ces questions premières sont au coeur de cet ouvrage issu des travaux d'un colloque qui s'est tenu en octobre 2003 et qui a cherché à dresser un bilan de l'état du droit qui régit le capital social et ses mutations.Cette manifestation a cherché également à identifier les conséquences parfoiscontestables qui découlent de l'attachement de notre droit positif à cette notion de capital social et les phénomènes en devenir comme, par exemple, la dissociation entre capital et apports.

  • Aujourd'hui, un jeune sur quatre est au chômage, et toute une génération perd confiance en son avenir. Il y a là une rupture du contrat social qui constitue une véritable bombe à retardement pour la France.

    L'avenir n'est pas forcément porteur de régressions. Encore faut-il bousculer nos approches, dépasser nos représentations sociales habituelles : plus que dans le passé, c'est par le concept de "générations" que peut être comprise notre société.

    Ce livre fait le pari que nous pouvons répondre à l'immobilisme par un projet suffisamment novateur pour réinsérer les jeunes dans la société. Il porte quatre "contrats donnant-donnant", quatre propositions chiffrées et argumentées qui pourraient permettre de retrouver un juste équilibre entre générations et de créer les conditions d'un nouveau dynamisme.

    Chômage, dépenses de santé, financement des retraites, formation : l'approche générationnelle permet de penser différemment les blocages de notre société, et de bâtir de nouvelles formes de cohésion.

  • La biodiversité calédonienne, reconnue comme l´une des plus exceptionnelles avec son fort taux d´endémisme, est largement menacée par l´introduction de nouvelles espèces. Il est donc important de protéger l´écosystème calédonien, à la fois riche et vulnérable, des espèces envahissantes, l´une des principales causes de perte de la biodiversité à l´échelle mondiale. Face à cette menace, le Gouvernement et les trois provinces de Nouvelle-Calédonie souhaitent mettre en place une structure collective afin de définir les orientations stratégiques nécessaires pour préserver et conserver leur biodiversité. Elles ont ainsi voulu qu´un état des connaissances soit dressé et qu´une réflexion soit menée sur la prévention, la détection précoce, l´intervention rapide, l´éradication, le confinement et le contrôle des espèces envahissantes. Cette expertise collégiale apporte les éléments nécessaires à la construction d´un système de biosécurité pertinent et efficace pour l´archipel néo-calédonien. The introduction of new species poses a major threat to New Caledonia´s biodiversity, widely known for its exceptional quality and high rate of endemism. It is therefore important to protect New Caledonia´s rich but vulnerable ecosystem from invasive species, which are one of the main causes of biodiversity loss worldwide. Confronted with this threat, the Government and the three Provinces of New Caledonia wish to set up a collective structure to define the necessary strategic guidelines for protecting and conserving biodiversity. They also wanted a state-of-the-art report and analysis of the prevention, early detection, rapid response, eradication, containment and control of invasive species. This expert group review provides the necessary elements for designing a biosecurity system that will be effective and relevant to the New Caledonian archipelago.

  • Cocktail

    ,

    • Baleine
    • 3 Octobre 2013

    19 familles de cocktails ou de boissons mélangées sont présentées au fil d'une promenade dans les lieux où ils sont préparés, avec des anecdotes et des affiches de réclames.

  • Depuis la Révolution française, c'est dans la vie parlementaire que s'est exprimée l'exigence de vertu publique. Comment concevoir et encadrer les actes d'un citoyen au service du Souverain ? Pour garantir sa vertu, faut-il limiter ses pouvoirs, le nombre ou la durée de ses mandats ? Jusqu'où la parole et le geste du député sont-ils libres, couverts par l'« inviolabilité » décrétée dès 1789 ? Quelques cas de députés corrompus peuvent-ils suffire à jeter le discrédit sur leurs collègues et à faire naître en France les premiers germes d'un antiparlementarisme ?

  • L'atelier de alain senderens

    , ,

    • Hachette pratique
    • 15 Octobre 1997

    L'ATELIER de Alain SENDERENS LES MAITRES DE LA GASTRONOMIE Sans conteste l'un des plus célèbres chefs français, Alain Senderens dirige le restaurant Lucas Carton depuis 1985.
    Dans cet ouvrage, il nous ouvre les portes de son domaine, temple de la gastronomie et véritable école d'innovation. Il nous révèle ses méthodes de travail, nous communique son amour des produits et dévoile peu à peu sa philosophie du goût juste.
    Une visite sur la pointe des pieds en compagnie d'un guide d'exception, Erik Orsenna, dont le texte décline en autant de thèmes essentiels la personnalité du Maître : Inventions, Travaux, Héritages, Accords, Voyages...
    Les photographies de Hervé Amiard magnifient la complicité de ces deux êtres passionnés à la recherche de l'accord parfait. Elles nous dévoilent également l'intimité des cuisines, entre recueillement et agitation survoltée.
    Un art que le monde entier nous envie et que Alain Senderens nous enseigne tout au long des quatre parties de ce livre.
    L'Atelier, où l'on assiste à la genèse de la création, où nous sont révélés les gestes, les regards saisis au naturel dans le secret des techniques, où l'on voit le Maître à l'oeuvre ainsi que son équipe ; où Alain Senderens élit ses cinq meilleurs élèves : Bertrand Guéneron, Michel Husser, Sottha Khunn, Dominique Le Stanc et Alain Passard.
    Les Produits, où Alain Senderens nous explique pourquoi le pétoncle, le foie gras, la truffe, le cabillaud, le sel de Guérande, la canette de Barbarie, le lièvre et l'orange du Maroc sont ses produits favoris.
    Le Vin, où Alain Senderens évoque ses travaux à la recherche des accords subtils qui unissent un vin et un mets.
    Les Recettes, où le Maître et ses cinq disciples réalisent un véritable exercice de style autour des huit produits choisis.
    En cherchant " les règles secrètes qui unissent entre eux les produits les plus divers de la création ", Alain Senderens offre pour la première fois aux gourmets la possibilité de se mettre à la place de l'élève et de réussir les grands classiques qui ont fait sa renommée. Une chance unique à saisir.

empty