Bouquins

  • Une collection unique, souvent imitée, jamais égalée, qui explore tous les champs du savoir et de la littérature et qui est devenue, en moins de trois décennies, la bibliothèque idéale de l'honnête homme de notre temps. Chez « Bouquins », nous publions aussi bien des dictionnaires d'histoire, de musique ou de littérature que des récits de voyage, des grands classiques de la littérature mondiale ou de l'art de vivre que des portraits de ville ou des textes sacrés. Ils ont été établis par les meilleurs spécialistes et font référence dès leur parution. « Bouquins » s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à tous ceux qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons qui nous ait été donné depuis que Gutenberg, avec ses caractères de plomb et d'antimoine, ses moules en métal et ses poinçons, a permis aux textes, parfois tirés de la nuit de l'oubli, de rencontrer en Europe leurs lecteurs par milliers.

  • Au numéro 221 de baker street, le docteur watson, ancien officier de l'armée des indes, partage un appartement avec sherlock holmes.
    Tantôt celui-ci fume l'opium ou rêve après une piqûre de morphine, tantôt il explore les gazettes du matin ; tantôt il neige à flocons épais, tantôt le brouillard envahit lentement la rue, mais on sait qu'un cab va s'arrêter, qu'un pas pressé va retentir sur les pavés, que la porte de l'appartement va s'ouvrir pour livrer passage à un inconnu, bouleversé par l'angoisse. une nouvelle aventure va commencer dans ce domaine propre à conan doyle : la magie du rationnel.
    Parmi les héros de l'histoire littéraire, sherlock holmes a sa place auprès d'ulysse et de don quichotte. apparemment héros de la raison, conan doyle l'enfanta en effet à la fin d'un siècle positiviste oú la science semblait s'être révélée capable de résoudre tous les problèmes cosmiques et humains. sherlock holmes est plutôt physicien et chimiste que mathématicien ou psychologue. alors que dupin, le détective d'edgar p?, raisonne intuitivement en se mettant à la place de l'autre, que rouletabille, le détective de gaston leroux, cherche abstraitement " le bon bout de la raison ", sherlock holmes déduit le passé d'un inconnu à une certaine usure de sa canne, du boîtier de sa montre, de ses semelles ou de son haut-de-forme, et le passage clandestin d'un coupable ou d'une victime, aussitôt identifié, à des cendres de cigarette ou au déplacement d'une pendule.
    Mais sherlock holmes n'est pas que robot génial, car conan doyle est un romancier. le mystère initial, l'émotion qu'il inspire, le démenti qu'il semble souvent porter à la raison, l'angoisse qui en résulte, la menace qui subsiste multipliée par les péripéties, tout conspire à produire une électricité poétique qui persiste lorsque, à la fin, la lumière plus banale de la raison triomphante vient remettre le monde en ordre.

  • Le professeur Challenger est le plus extraordinaire de tous les personnages inventés par Conan Doyle : une tête de taureau assyrien barbu posée sur le corps d'un homme des cavernes en veston. Toujours beuglant et grondant, il boxe les journalistes passant à sa portée, traite ses confrères d'ignorants timorés, insulte même notre système solaire. Ce " soleil de troisième ordre traînant une racaille de satellites vers une fin misérable". Dans Le Monde perdu, au coeur de l'Amazonie, il réveille la mémoire terrifiante de la Terre : un cauchemar traversé de monstres volents et rampants. Il forme une arrière-garde de la vie pour observer l'agonie de l'humanité (La Ceinture empoisonnée). Et il démontre, dans Quand la Terre hurla, que notre planète est vivante et sensible à la douleur. Il anéantit La Machine à désintégrer parce que les hommes en auraient fait un mauvais usage. Et il termine son aventure terrestre par une douloureuse incursion Au pays des brumes, dans la pénombre mystérieuse qui sépare la vie et la mort. La saga de Challenger est complétée par Le Monde perdu sous la mer et par les quatre cycles de nouvelles vouées par Conan Doyle à l'aventure et au fantastique.

    Ce volume contient : Le Monde perdu - La Ceinture empoisonnée - La Machine à désintégrer - Quand la Terre hurla - Au pays des brumes - Le Monde perdu sous la mer - Contes de terreur - Contes de crépuscule - Contes d'aventures - La Tragédie du " Korosko " - Contes de l'eau bleue - Contes de pirates.

  • Une bonne nouvelle pour les amateurs de Conan Doyle : la réédition de ses oeuvres méconnues et introuvables et pourtant passionnantes : six romans (Le Mystère de Cloomber, Raffles Haw, Girdlestone et Cie, Idylle de banlieue, Un duo, Les Lettres de Stark Munro), deux romans courts (L'Oncle Jérémie et les siens, Le Parasite) et dix-neuf nouvelles. La plupart de ces textes remontent aux débuts de l'auteur et ont tous été écartés des oeuvres complètes qu'il a composées en 1928, deux ans avant sa mort. Quelques-uns ont été rejetés parce qu'il en avait repris des éléments dans la saga de Sherlock Holmes : ainsi Le Mystère de Cloomber se retrouve dans Le Signe des quatre. D'autres ne répondaient plus à l'image d'auteur sérieux qu'il avait acquise : Le Parasite et ses fantômes, La Hachette d'argent ensorcelée, L'Or magique de Raffles Haw, et Les Lettres de Stark Munro, roman autobiographique (et hilarant) dans lequel Conan Doyle évoque ses débuts savoureux dans la carrière médicale. D'autres textes, qu'il n'avait jamais recueillis dans aucun volume, semblent ne pas lui avoir laissé de souvenir : ce sont ses premières oeuvres imprimées, parues même sans signature : Le Mystère de la vallée de Sassassa, Le Récit de l'Américain, ou Le Manoir hanté de Goresthorpe... Quelques tableaux de plus à accrocher dans la galerie des grands ancêtres du roman policier, et qui prouvent que l'auteur n'est pas toujours le mieux placé pour juger de la qualité de son oeuvre.

  • A Napoléon, le seul homme qui ait réussi à les effrayer, les Anglais vouent une haine nuancée de l'admiration que recommande le fair-play.
    Chez Conan Doyle, dont cinq ancêtres ont combattu à Waterloo, c'est l'admiration qui l'emporte dans Les Exploits du brigadier Gérard, L'Oncle Bernac, Les Aventures du brigadier Gérard, La Grande Ombre. Un peu à cause du héros, Etienne Gérard, ce d'Artagnan qui serait passé des mousquetaires du roi à la grande Armée. Ces quatre exemples de l'intrusion du roman policier dans la saga napoléonienne sont suivis d'autres oeuvres, et révèlent Conan Doyle comme l'un des maîtres du roman historique.
    Cinq cycles de nouvelles : Contes du camp, Contes d'autrefois, Contes du ring, Contes de médecins et Contes de mystère. Et un chef-d'oeuvre méconnu : Les Réfugiés, l'épopée des émigrés huguenots en Amérique, qui débute à la cour de Louis XIV au moment de la révocation de l'édit de Nantes.

empty