Points

  • Oublier, trahir, puis disparaître Nouv.

    Et si, dans un train fantôme, un vieil homme et un enfant cherchaient à relier le passé et l'avenir...

    Camille de Toledo signe ici le troisième volet d'une « trilogie européenne ». Après Le Hêtre et le Bouleau, à la suite de Vies pøtentielles, Oublier, trahir, puis disparaître explore, entre conte et récit mythologique, le temps européen, à la charnière du xxe et du xxie siècle, à l'heure où se pose la question de l'oubli et de la trahison...

  • Le hêtre et le bouleau : sur la tristesse européenne Nouv.

    Comment quitter le xxe siècle ?

    « Le bouleau, dans le temps littéraire et poétique de la révélation, fut l'arbre du drame, le témoin silencieux de l'extermination ; l'arbre du massacre en train d'avoir lieu. La peau de son écorce en lambeaux est le visage d'un temps que nous n'avons pas connu, temps de l'anéantissement. Plus d'une moitié de siècle après, nous voilà désormais dans le présent du hêtre, arbre gagné par le «h» de la hantise. Mais quelle serait la voie de notre désenvoûtement ? Comment quitter le xxe siècle ? » C. de T.

  • Vies potentielles

    Camille de Toledo

    Un garçon trop seul dans un appartement trop grand finit par se pendre ; un fils ne descend pas du train et observe, extérieur à la scène, l'inquiétude de sa mère l'attendant sur le quai : Vies potentielles est une succession de micro-fictions où se croisent une infinité de personnages éphémères et anonymes. C'est un livre de la coupure, de la fêlure, et de la transmission.

empty