Clément Lefèvre

  • Monsieur Walter

    Clément Lefèvre

    On trouve le temps long, assis sur un toit, comme le malheureux Monsieur Walter, surpris par un orage interminable qui a tout inondé. Que faire ? Attendre. Attendre la décrue. Et puis soudain, la maison d'une poule vient heurter la sienne.Pour ce conte, petit trésor de douceur et de lenteur, Chocolat a offert un très beau format à Clément Lefèvre. Avec une maîtrise graphique toujours inoxydable, il y plante le décor de cette immense étendue d'eau, dans laquelle baigne la mauvaise fortune de Monsieur Walter et son étonnant projet de cité lacustre. Avec ce livre, Chocolat renoue avec l'équilibre touchant des Vacances de Monsieur Rhino : Un texte discret et mesuré qui laisse toute leur place au talent et à la maîtrise remarquables de Clément Lefèvre.

  • Petit-John et sa famille sont sans le sou et se nourrir devient difficile. Décidé à aider sa famille, le jeune homme part faire fortune et promet de revenir chargé d'or. Suite au naufrage de son navire, il s'échoue sur une île peuplée de géants où il devient l'attraction de ses grands habitants...

  • Une série d'histoires savoureuses et pleines d'humour autour des peurs enfantines.

    Tandis qu'Épiphanie fête son anniversaire avec ses parents « Chez Pépé Roni », au fil d'une conversation embarrassante, elle bascule à l'intérieur d'elle-même - dans l'autre monde !

    Elle y retrouve, avec joie, certains de ses acolytes d'aventure ainsi que sa minuscule peur. Épiphanie a encore quelque chose à régler : elle va, en effet, devoir retomber en enfance... Commence alors une quête à la recherche du temps perdu qui passera par une virée dans un parc d'attractions, une salle de cinéma, une escapade dans sa chambre d'antan et un tour en balançoire...

    Une nouvelle histoire fantastique ludique et profonde autour des peurs enfantines.

  • Une histoire savoureuse et pleine d'humour autour des peurs enfantines.

    Épiphanie Frayeur est une petite fille qui grandit en même temps - mais moins vite - que sa peur. Ses cheveux sont constamment dressés sur sa tête. Elle a peur de tout, tout le temps. Cette peur - une énorme masse noire qui prend différentes formes - la suit partout, attachée à ses pieds comme son ombre.
    - Aaahhh !!! Vous m'avez fait peur ! Qu'est-ce que c'est que ça ?
    - Ma peur justement.
    - On dirait votre ombre.
    - Oui, j'ai peur de mon ombre.

    À l'orée de ses neuf ans, Épiphanie souhaite réussir à la dompter pour ne plus la subir. Au cours de cette quête, elle fait d'étonnantes rencontres - toutes plus loufoques les unes que les autres : un psychiatre, un coiffeur, un chevalier sans peur et sans reproche, un dompteur de fauves, une voyante. Nouera-t-elle de nouveaux liens qui la rendront plus forte ?

  • Comme chaque matin de la semaine, Dracula va à l'école. Mais c'est avec une boule au ventre car certains de ses camarades de classe, de gros balourds, n'arrêtent pas de l'embêter. Certes, quelques-unes de ses particularités font de lui un garçon différent mais estce une raison suffisante pour qu'il subisse ce harcèlement constant ? Comment y remédier ? Un soir, il franchit le pas et en parle à son papa...

  • Le soir de Noël, Clara reçoit un drôle de casse-noisette en forme de soldat. A minuit, elle entend des bruits étranges dans le salon... Tout à coup, des milliers de souris envahissent la pièce. Les jouets, dirigés par Casse-Noisette, s'animent pour affronter le terrible Roi des souris. Clara est alors entraînée dans un voyage merveilleux pour sauver Casse-Noisette de sa malédiction... Découvrez l'histoire de Casse-Noisette magnifiquement illustrée par Clément Lefèvre, à lire en musique, en partenariat avec l'Orchestre de paris à la Philharmonie.
    Les plus beaux airs de Casse-Noisette sont repris tout au long du livre.

  • Le Petit Chaperon rouge part dans la forêt porter une galette et un pot de beurre à sa grand-mère. mais elle rencontre en chemin le grand méchant loup !
    Un conte classique à lire et à relire !

  • Conte illustré, Susine et le Dorméveil jongle magiquement entre surréalisme, fantaisie et humour pour aborder la diffi culté à trouver sa place en tant qu'enfant dans un monde d'adultes.

    Susine est une petite fille au regard profond, et à l'imaginaire fertile. Elle habite au 12 rue des Cauchemars. Souvent livrée à elle-même, elle aime écouter les histoires que lui conte aff ectueusement sa grand-mère. Mais un jour, sans prévenir, celle-ci s'envole au ciel... Susine se coiff e alors d'un Couvrepomme Canalisateur, et se retrouve transportée en plein coeur d'un monde mystérieux, le Dorméveil... Elle y croise des hommes-biscuits, des femmes poilues à plusieurs têtes, et même des insectes à barbes ! Seulement voilà, l'heure est grave : leur métamorphose, induite par leur cycle de vie, est compromise. Un seul recours : ils doivent rire !
    Par chance, Susine a précieusement conservé en elle, l'héritage de sa grandmère : des histoires - brèves, longues, attendrissantes et surtout drôles ! Mais parviendra-t-elle également à aider la plus triste des habitantes, la Reine des Larmes, et à retourner dans le monde d'où elle vient ?...

  • « La maîtresse est une vraie sorcière ». Voici la nouvelle !
    Et il paraît même qu'elle a fait des expériences sur les enfants ! On dit aussi que c'est la fille d'un ogre, une personne « pas humaine », elle viendrait même de mars (c'est d'ailleurs à cause d'elle qu'il n'y a plus rien sur Mars, parce qu'avant c'était comme la terre, Mars.), oui, une martienne !
    C'est donc le coeur serré que notre petit monde va entrer dans l'école. Quand Quentin arrive en courant. Il a une grande nouvelle ! Pour la nouvelle maîtresse, c'est pire que ce qu'ils imaginent. Pire qu'une sorcière, que la fille d'un ogre et qu'une martienne. Car la maîtresse n'en est pas une. C'est son père !

  • " C'est un voleur d'enfant, avec de longues dents, pointues comme des couteaux. On ne sait pas d'où il vient, qui il est encore moins, mais on sait où il va...".
    Au fil d'une litanie lancinante, Michaël Escoffier dresse le portrait inquiétant de ce voleur d'enfants, parcourant la campagne à la recherche d'innocentes têtes blondes... Les magnifiques illustrations de Clément Lefèvre habillent l'univers velouté de ce conte mystérieux et étrange, au surprenant dénouement : car si l'on frissonne déjà en ouvrant l'inquiétante couverture, les lecteurs refermeront la dernière page avec un sourire rassuré et ébloui... Talentueux et inspirés, les auteurs nous délivrent avec ce livre magnifique un petit bijou de poésie et de mystère.

  • Les apparences sont trompeuses : le tout petit chien de Victor n'en est pas un : c'est un loup, du moins à en croire son propriétaire.
    Un jeu de rôle qui semble plaire au chien aussi : ça l'amuse de terroriser les chats du quartier, la nuit, en hurlant à la lune...
    Ces deux là y croient si fort que ça laisserait perplexe !
    Michaël Escoffier reprend du service après «Le voleur d'enfants», avec cette histoire loufoque illustrée par son complice Clément Lefèvre, qui joue sur les apparences en installant les deux affabulateurs dans un univers étrange et irréel.

  • Conte illustré, Susine et le Dorméveil jongle magiquement entre surréalisme, fantaisie et humour pour aborder la difficulté à trouver sa place en tant qu'enfant dans un monde d'adultes. Petite fille à l'imaginaire fertile, Susine habite au 12 rue des Cauchemars. Les disputes de ses parents et la disparition de sa grand-mère l'ont transportée dans le Dorméveil, un monde mystérieux divisé en deux : le Monde d'Avant - joyeux et aérien - qu'elle a déjà exploré ; et le Monde d'Après - triste et lourd - où elle s'apprête à vivre la plus explosive des aventures. Pour Susine, aucun doute : ses parents avaient cessé de s'écouter, de se parler car... ils avaient perdu leurs oreilles et il lui fallait à tout prix les retrouver ! Selon les dires du Docteur Baisselapaupière, elles se trouveraient sur le navire de la Reine aux Orbites Vides... Mais une prophétie dont elle fait l'objet plane... Susine retrouvera-t-elle les oreilles de ses parents, Le Monde d'Avant et Le Monde d'Après pourraient-ils ne plus faire qu'un et quelle est cette mystérieuse prophétie ?

  • Il s'agit d'une série d'ouvrages illustrés mêlant livre papier et application pour tablette, smartphone, etc. Chaque livre nous présente un Tétrok, selon une même structure :
    1. Origine.
    2. Habitat.
    3. Alimentation.
    4. Comportement.
    5. Les tipioks (petites bêtes accompagnant chaque Tétrok et lui donnant des capacités particulières).

    Mais ces livres vont plus loin. Grâce à l'application offerte avec le livre, l'enfant pourra «capturer» le Tétrok dans l'ouvrage et le faire vivre virtuellement.
    Il devra s'occuper de lui, le nourrir, l'entretenir, jouer avec, et plusieurs missions lui seront proposées ; le tout dans différents décors : intérieur de maison, jardin, forêt, etc.
    Par ailleurs, il existe de nombreuses interactions entre le livre et l'application.
    En effet, l'enfant devra régulièrement se reporter au livre, pour aller chercher des objets utiles au Tétrok ou des informations, dans le texte, sur les besoins de celui-ci.
    De plus, chaque illustration sera animée (lorsque l'enfant passera son écran devant le livre, le Tétrok prendra vie, en musique). L'objectif, pour l'enfant, est de collectionner les livres, afin d'avoir le plus de Tétrok possibles et de pouvoir exploiter au mieux les différentes capacités de ceux-ci, et de découvrir les interactions possibles entre eux.

    Il faut bien retenir la chose suivante : l'application ne se conçoit pas sans le livre, mais le livre, quant à lui, peut très bien exister, être lu sans l'application, les textes et les illustrations se suffisant à eux-mêmes.

  • Qu'est-ce qu'un Narborok ?
    Le Narborok descend des Arbres-Gardiens. L'évolution a fait qu'il a perdu sa taille élancée. Le Narborok vit dehors. Il aime parler aux arbres (je vous en prie, pas de jugement hâtif !) et accueillir sur ses branches de petits oiseaux. Il adore les entendre piailler, les sentir voleter, et est au comble du bonheur si l'un d'eux fait son nid sur sa tête. Bref, le Narborok a des plaisirs simples. Pendant la plus grande partie de sa vie, il se nourrit de champignons (attention, tous ne lui réussissent pas !). En vieillissant, il devient gros, et gras ; avec le poids, ses pieds s'enfoncent dans la terre. Voilà notre Narborok planté là !
    Alors, pour s'alimenter, point d'autre choix que de becqueter ses petits protégés. Les oiseaux, il n'en fait qu'une bouchée !

  • Tout ce qu'il faut savoir pour bien s'occuper de son Kryzélif !
    Une grâce aérienne et une personnalité virevoltante : il est facile de se laisser séduire par cet adorable Tétrok. Si le Kryzélif conquiert sans peine le coeur des petits et des grands, il lui faut un logement approprié, des soins spécifiques et une nourriture adaptée. Origine, habitat, alimentation, comportement. ce livre vous aidera à donner à votre petit compagnon le confort de vie qu'il exige !

  • Cette adorable créature naît dans les pissenlits (les roses et les choux, c'était déjà pris). Lorsqu'il est prêt, armé de ses yeux de poupée et de l'envie de découvrir le monde, il fait ses adieux à sa jolie plante et part à l'aventure.
    Sa fourrure blanche est constituée de poils de pissenlit, le rendant plus léger qu'une plume. Gare aux coups de vent !
    Frêle, il fuit le blizzard et la nuit noire, à la recherche d'un petit coin tranquille où s'abriter.
    Ce qu'il aime par-dessus tout, ce sont les endroits sombres, sales, bref, les greniers. Le poussifère se sent comme un poisson dans l'eau au milieu de la poussière et des vieux objets, dont il se sert pour construire tout un tas de trucs indescriptibles et à première vue inutiles. Le seul hic, c'est qu'il DÉTESTE les araignées ; ça lui hérisse le poil. Problématique lorsque l'on vit dans un grenier...
    Mais... au fait... n'entends-tu pas marcher à tout petits pas, au-dessus de ta tête, parfois ?

empty