Danielle Noreau

  • Grégoire a de la difficulté à communiquer à cause de la dysphasie dont il est atteint.
    Il regarde autour de lui et ne comprend pas toujours les mots qui sortent de la bouche de ses amis ou de son enseignante. Mais Grégoire est rempli d'imagination. Il dessine des dragons et des ratons laveurs de toutes les couleurs. Il parle aussi avec ses yeux, qui sont si brillants. Avec l'aide de l'orthophoniste et des élèves de sa classe, Grégoire apprend à mieux prononcer les mots et à se faire comprendre.
    Il s'épanouit aussi grâce à ses talents, en dessin mais aussi en taekwondo. Ainsi, Grégoire évolue au rythme de ses petites victoires. Merveilleusement illustré par Stéphane Jorisch, ce livre s'adresse tant à l'enfant dysphasique qu'à son entourage.

  • Mamie essaie de comprendre pourquoi Ariane est triste.
    - Raconte-moi ce qui se passe, ma chérie, dit mamie. - J'ai des tas de noeuds dans ma gorge! - Des noeuds dans ta gorge? Explique-moi ça. - Bien quand je vvvveux parler, je tire sur les mots pour les faire ssssortir et, quelquefois, ils ne veulent plus sortir! Ariane est silencieuse. Elle a perdu le goût de parler. Depuis quelques semaines, les mots culbutent et se bousculent dans sa bouche. Mais un soir, sa mamie lui montrera comment dénouer les noeuds pris dans sa gorge comme elle le fait avec la laine.
    Doucement et avec patience, Ariane y arrivera et reprendra goût à parler. Une histoire touchante sur le bégaiement.

  • Cette collection réunit des histoires réalistes qui racontent diverses expériences que peuvent vivre les enfants.
    Ces livres tout en couleurs contiennent également une section informative destinée aux parents et aux éducateurs. Elisabeth est une petite fille de 7 ans aux prises avec une peur de l'échec. Cette appréhension se manifeste dans plusieurs domaines, mais d'abord à l'école, plus particulièrement en situation d'apprentissage des mathématiques. Dès qu'il est question de cette matière, Elisabeth se met à avoir mal au ventre, à se gratter les bras et à paniquer.
    Elle vit une anxiété de performance. Avec l'aide et les encouragements de ses parents et de son enseignante, Elisabeth apprend à voir les difficultés qu'elle éprouve en mathématiques comme des défis à relever. Elle comprend peu à peu que les erreurs et les échecs sont parfois nécessaires et que c'est le fait de les surmonter qui représente la vraie réussite. Grâce à son courage et à sa persévérance, Elisabeth reprendra confiance en elle.

  • Élisabeth est une petite fille de 7 ans qui a peur de l'échec. Cette appréhension se manifeste d'abord à l'école, plus particulièrement en situation d'apprentissage des mathématiques, où elle éprouve quelques difficultés. Dès qu'il est question de mathématiques, Élisabeth se met à se gratter, à avoir mal au ventre et à paniquer.

    Élisabeth a tendance à se dévaloriser et sa confiance en elle se détériore. Ses pensées négatives l'envahissent et par conséquent teintent sa perception de la réalité. Le père d'Élisabeth est très attentif aux réactions d'anxiété de sa fille. Il lui proposera différents moyens pour reprendre confiance en elle et intégrer des principes de résolution de problèmes qu'elle pourra utiliser dans différentes activités de sa vie.

    Thèmes abordés :
    L'échec et la réussite scolaire

  • Nathan a découvert une collection de romans jeunesse qu'il adore, et ce, malgré sa dyslexie. Mais s'il apprécie aujourd'hui la lecture, cela n'a pas toujours été le cas, bien au contraire. Le jeune garçon se souvient des embûches qu'il a dû traverser à l'école et des efforts particuliers qu'il a dû fournir pour en arriver là, et il en est très fier!
    Une histoire qui s'adresse à l'enfant dyslexique et à ses proches. Les lecteurs y découvriront que la dyslexiedysorthographie rend l'apprentissage de la lecture et de l'écriture particulièrement difficile, mais que l'aide professionnelle, la patience et la détermination peuvent grandement aider l'enfant dyslexique.
    La collection Une histoire sur..., qui comprend 27 titres, réunit des histoires inspirées de faits réels mettant en scène des enfants pris dans des situations parfois difficiles.
    Les thématiques abordées vont de l'obésité à la dyslexie, en passant par l'autisme, le deuil ou le handicap physique.
    Ces livres tout en couleurs contiennent également une section informative destinée aux parents et aux éducateurs pour aider l'enfant à mieux vivre sa différence.

  • Grégoire a de la difficulté à communiquer à cause de la dysphasie dont il est atteint.
    Il ne comprend pas toujours les mots qui sortent de la bouche de ses amis ou de son enseignante.
    Mais Grégoire est rempli d'imagination. Il dessine des dragons et des ratons laveurs de toutes les couleurs.
    Il parle aussi avec ses yeux, qui sont si brillants.
    Avec l'aide de l'orthophoniste et des élèves de sa classe, Grégoire apprend à mieux prononcer les mots et à se faire comprendre. Il s'épanouit aussi grâce à ses talents, en dessin mais aussi en taekwondo.
    Ainsi, Grégoire évolue au rythme de ses petites victoires.

  • Ariane est souvent silencieuse. Quand elle parle, les mots s'entrechoquent dans sa gorge et elle bégaie. Peut-être à cause de cela, elle aime la solitude. Un soir, sa mamie vient garder à la maison. Elle lui apprend à défaire, avec patience, les noeuds de sa laine à tricoter. Ariane croit qu'elle a, elle aussi, des noeuds dans la gorge, qui l'empêchent de mieux parler.
    Avec patience et douceur, sa mamie lui apprendra à prendre son temps et à parler doucement pour laisser couler les mots comme la laine dans ses mains agiles.

empty