Jules Verne

  • « La créature reparut brusquement en fonçant droit sur nous. Nous comprîmes soudain que, de poursuiveurs, nous étions devenus les poursuivis et un mouvement de panique s'empara des matelots. » Une immense créature aquatique s'attaquant à des bateaux sème la panique dans le monde entier.
    En 1866, Pierre Aronnax, spécialiste du monde sous-marin, se joint à l'expédition qui part à sa chasse. Mais au moment où la confrontation a lieu, le professeur comprend qu'il ne s'agit pas d'un mammifère marin : il a sous les yeux un fabuleux sous-marin d'acier...

  • Le professeur Lidenbrock est persuadé d'avoir découvert le chemin qui mène au centre de la Terre. Accompagné de son neveu Axel, l'impétueux géologue part en Islande. Là, au fond d'un volcan, les deux explorateurs et leur guide s'enfoncent dans les entrailles mystérieuses du globe. Un voyage d'une folle audace, véritable défi lancé à la science.

  • « Ce tour du monde à accomplir, autrement qu'en théorie et sur le papier, dans ce minimum de temps, avec les moyens de communication actuellement en usage, ce n'était pas seulement impossible, c'était insensé ! » Londres, 1872. Phileas Fogg fait le pari fou qu'il accomplira le tour du monde en quatre-vingts jours. Accompagné de l'ingénieux Passepartout, le gentleman se lance dans une course contre la montre, à bord de trains, de paquebots et même à dos d'éléphant !
    De nombreux périls attendent Mr. Fogg et Passepartout dans leur incroyable périple !

  • « Les colons prêtèrent l'oreille et crurent entendre une sorte de ricanement. Il y avait là de quoi effrayer le plus courageux des hommes. Ils restèrent au pied de la falaise, l'arme en joue. » Alors que la guerre de Sécession fait rage, cinq prisonniers des Sudistes parviennent à s'évader à l'aide d'un ballon. Par malheur, ils sont pris dans un ouragan et s'échouent sur une île déserte en plein océan Pacifique. Grâce à leur ingéniosité et aux étonnantes ressources de l'île, les naufragés s'organisent pour survivre. Mais une série de phénomènes inexplicables les poussent à croire qu'ils ne sont pas seuls...

  • Dans la Russie du XIXe siècle, au fond de l'immense Sibérie, la révolte gronde. Le fil du télégraphe vient d'être coupé, rompant la communication entre le souverain et son frère, qui se trouve à Irkoutsk. Seul moyen de l'avertir du danger : lui envoyer un messager. Mais quel homme sera capable de mener à bien cette mission à hauts risques ? Un nom s'impose : Michel Strogoff. Ce capitaine des courriers du tsar connaît bien la steppe. Il a un « corps de fer », un « coeur d'or », un courage à toute épreuve. En temps normal, les courriers du tsar - corps d'élite - réussissent à couvrir la distance entre Moscou et Irkoutsk en dix-huit jours. L'agent secret Michel Strogoff, lui, n'arrivera qu'au bout de trois mois, mais on lui pardonne ce retard dû à des obstacles qui lui auront valu un détour par l'enfer ! Texte abrégé par Boris Moissard

  • Jean-François Galaup, comte de La Pérouse (1741-1788), fut chargé par Louis XVI d'un voyage de découverte en 1785. Il partit avec deux frégates, La Boussole et L'Astrolabe et fit naufrage. On reste sans nouvelles de l'expédition pendant deux ans avant d'envoyer le chevalier D'Entrecasteaux à la recherche d'un personnage de légende, à bord de La Recherche et de L'Espérance... Entre temps, la France connaît des bouleversements sans précédents.
    S'appuyant sur les journaux de navigation sauvegardés de La Pérouse lui-même, Jules Verne donne à revivre cette aventure aux dangers innombrables, lot des explorateurs : c'est la reconnaissance et le baptême de terres nouvelles, l'émerveillement face à une faune et aune flore généreuse, l'observation des peuples rencontrés, la description

  • Deux ans de vacances

    Jules Verne

    Un soir de tempête dans le Pacifique, un navire est en perdition. A bord : quinze garçons âgés de huit à quinze ans - et pas un seul adulte ! Sur l'île déserte où ils s'échouent, de longues "vacances" commencent. Les enfants chassent, pêchent, inventent des pièges et construisent des cabanes : la survie s'organise. Mais des disputes éclatent entre eux et, rescapés d'un autre naufrage, de redoutables bandits débarquent sur l'île.
    La lutte fait rage. Que peuvent de simples enfants face à ces hommes sans foi ni loi ? S'ils veulent avoir une petite chance de survivre, ils n'ont qu'une solution : rester unis...

  • Mathias Sandorf

    Jules Verne

    Mathias Sandorf est un roman d'aventures de Jules Verne, paru en 1885. Le roman est dédié à titre posthume à Alexandre Dumas père, l'auteur du Comte de Monte-Cristo en 1844. Les deux romans ont des points communs, même s'ils sont bien différents : dans Mathias Sandorf, le nationaliste hongrois éponyme, condamné à mort à la suite d'une tentative de coup d'État ratée, s'évade d'une prison autrichienne, devient riche et se venge des traîtres qui l'ont dénoncé. Malgré sa passion pour ce roman , dans sa préface de 1967 aux éditions Rencontre, Charles-Noel Martin regrette que ses personnages n'aient pas l'épaisseur psychologique des protagonistes du modèle. Résumé : Mathias Sandorf, trahi alors qu'il luttait pour libérer la Hongrie de la domination autrichienne, s'échappe de prison. Il réapparait sous le nom de docteur Antékirtt, possédant des navires électriques lui permettant de traverser la Méditerranée très rapidement, pour accomplir sa vengeance... La meilleure présentation de ce roman est faite par l'auteur, lui-même : «Dans cet ouvrage, j'ai essayé de faire de Mathias Sandorf le Monte-Cristo des VOYAGES EXTRAORDINAIRES.»

  • Lorsque, aux etats-unis, le président barbicane annonça son intention d'envoyer un projectile sur la lune, l'enthousiasme fut général dans le monde entier.
    Mais lorsque le français michel ardan émit l'idée que le projectile pouvait être habité, l'enthousiasme se transforma en délire. et c'est ainsi qu'après avoir résolu les problèmes techniques les plus ardus, trois hommes s'embarquèrent le 1er décembre 186 à bord d'un énorme obus qui allait être tiré par un gigantesque canon. destination : lune !

  • De Cinq Semaines en ballon (1863), premier chef-d'oeuvre menant le lecteur, à la seule force des vents, de Zanzibar au Sénégal, au Village aérien (1901), qui annonce Tarzan, en passant par les Aventures de trois Russes et de trois Anglais (1871) et L'Étoile du Sud (1884), deux épopées sud-africaines, ou encore Un capitaine de quinze ans (1878), saga familiale et impitoyable plaidoyer contre l'esclavage, l'Afrique tropicale et australe est un haut lieu vernien où le romancier ne cessa d'entraîner ses héros, qu'ils soient scientifique, chasseur ou baroudeur adolescent. Ces cinq romans, dont trois rarement réédités, sont réunis pour la première fois. Ils délivrent, au fil d'aventures où se mêlent approche scientifique et épopée exploratoire, une vision flamboyante de la faune et des paysages africains.

    Ce volume contient : Cinq Semaines en ballon - Aventures de trois Russes et de trois Anglais dans l'Afrique australe - Un capitaine de quinze ans - L'Étoile du Sud - Le Village aérien.

    À paraître dans la série des Voyages dans les mondes connus et inconnus : La Méditerranée (2022), L'Amérique latine, L'Empire britannique, L'Amérique du Nord.

  • Cinq semaines en ballon

    Jules Verne

    Accompagné de son domestique Joe et de son ami Richard Kennedy, l'inventeur Samuel Fergusson entreprend de traverser l'Afrique au moyen d'un ballon gonflé à l'hydrogène. De Zanzibar à St Louis en passant par Tombouctou et le Lac Victoria, les trois explorateurs vont vivre des aventures inoubliables.

  • Le chateau des Carpathes

    Jules Verne

    • Ligaran
    • 13 Novembre 2015

    Extrait : Cette histoire n'est pas fantastique, elle n'est que romanesque. Faut-il en conclure qu'elle ne soit pas vraie, étant donné son invraisemblance ? Ce serait une erreur. Nous sommes d'un temps où tout arrive, - on a presque le droit de dire où tout est arrivé. Si notre récit n'est point vraisemblable aujourd'hui, il peut l'être demain, grâce aux ressources scientifiques qui sont le lot de l'avenir, et personne ne s'aviserait de le mettre au rang des légendes.

  • Mistress Branican

    Jules Verne

    Mistress Branican / par Jules Verne ; 83 dessins de L. Benett...
    Date de l'édition originale : 1891 Collection : Bibliothèque d'éducation et de récréation Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • En 1936, soixante-quatre ans après la parution des aventures de Phileas Fogg et de Passepartout, Jean Cocteau et Marcel Khill endossent le rôle des deux héros le temps d'un reportage qui les mènera autour du monde : «Il s'agissait de partir sur les traces des héros de Jules Verne pour fêter son centenaire et flâner quatre-vingts jours. [...] ces fameux quatre-vingts jours étaient une réalité avant la lettre, un rêve de Jules Verne, au même titre que ses phonographes, ses aéroplanes, ses sous-marins, ses scaphandriers. Tout le monde y croyait à cause de la force persuasive des chefs-d'oeuvre».
    Passent quatre décennies. En exergue de La Vie mode d'emploi, « romans» total et tentative d'épuisement du monde réel, Georges Perec place en 1978 le titre d'un chapitre de Michel Strogoff, «Regarde de tous tes yeux, regarde».
    Passent encore quatre décennies. Ces romans de Verne continuent de faire rêver - mais à quoi? Leur auteur se posait déjà la question. Les premiers Voyages extraordinaires entraînaient le lecteur vers l'inconnu. Sur un globe rétréci par la rapidité des communications, que reste-t-il à explorer? Dans une lettre de 1883 à Hetzel, Verne déclare : « je tends à corser le plus possible ce qui me reste à faire de romans et en employant tous les moyens que me fournit mon imagination dans le milieu assez restreint où je me suis condamné à me mouvoir.» Quoique certains d'entre eux aient été écrits avant cette déclaration d'intention, les quatre romans rassemblés dans ce volume l'illustrent parfaitement.
    Faire le tour du monde en quatre-vingts jours, traverser la Russie de Moscou à Irkoutsk, jouer à la vie à la mort dans l'Empire céleste, retrouver un amour disparu aux confins de la Transylvanie, tels sont leurs enjeux. Il ne s'agit pas vraiment de découvrir des pays exotiques. Quant à la science, souvent invoquée jusqu'alors par Verne comme élément générateur de l'intrigue, elle ne joue, dans trois de ces livres au moins, qu'un rôle mineur. Ce qui compte, c'est la vitesse : avaler des kilomètres pour gagner un pari, pour faire son devoir, ou pour échapper à un destin que l'on a soi-même, et bien imprudemment, tramé.
    Quant au Château des Carpathes, roman gothique, en cela unique dans la production de Verne, il ne déroge pas au principe constitutif du genre : c'est bien un récit de voyage. Mais la principale frontière à considérer, cette fois, est celle qui sépare la vie et la mort. Peut-on redonner vie aux morts, en les ressuscitant par l'image et par la voix? Le roman paraît trois ans avant les premières projections des frères Lumière. La «seconde vie» de son héroïne est certes un leurre, mais cette illusion est promesse d'une vie nouvelle que le cinéma va s'employer à perfectionner. «Nous sommes dans un temps où tout arrive», dit Verne. En effet : sans affaiblir la force persuasive des chefs-d'oeuvre, Le Château des Carpathes interroge de l'intérieur les instruments de persuasion et de représentation propres à toute fiction.

    Ce volume contient : Le tour du monde en quatre-vingt jours - Michel Strogoff - Les Tribulations d'un Chinois en Chine - Le Château des Carpathes.

    Édition publiée sous la direction de Jean-Luc Steinmetz avec la collaboration de Jacques-Remi Dahan, Marie-Hélène Huet et Henri Scepi.

  • Saviez-vous que Jules Verne était aussi l'auteur de textes historiques formidablement documentés sur les premières grandes expéditions et les hommes qui les ont menées ?
    Cette nouvelle collection vous propose de découvrir le texte original de ce chef-d'oeuvre méconnu !
    Des confins du monde Grec avec Hérodote, père de l'Histoire, jusqu'à la conquête de l'Inde avec Vasco de Gama, en passant par César, Marco Polo ou Christophe Colomb, laissez-vous conter l'histoire de ces tout premiers explorateurs, et partez pour un fabuleux voyage qui retrace l'histoire de la découverte du monde !

    Un récit incroyable qui nous emmène à la rencontre de populations et de sociétés toutes plus différentes les unes que les autres, à la découverte d'une faune et d'une flore jusqu'alors inconnues. Un récit d'aventure palpitant, dans la version d'origine du texte de Jules Verne !

  • Des conquistadores aux pôles

    Jules Verne

    • Geo
    • 21 Octobre 2021

    Saviez-vous que Jules Verne était aussi l'auteur de textes historiques formidablement documentés sur les premières grandes expéditions et les hommes qui les ont menées ?
    Cette nouvelle collection vous propose de découvrir le texte original de ce chef-d'oeuvre méconnu !
    Des conquistadores de l'Amérique Centrale avec Vespuce, Cortès et Pizarre, aux expéditions polaires et à la recherche du passage du Nord-Ouest, en passant par les premiers voyages autour du monde de Magellan, laissez-vous conter l'histoire de ces tout premiers explorateurs, et partez pour un fabuleux voyage qui retrace l'histoire de la découverte du monde !

    Un récit incroyable qui nous emmène à la rencontre de populations et de sociétés toutes plus différentes les unes que les autres, à la découverte d'une faune et d'une flore jusqu'alors inconnues. Un récit d'aventure palpitant, dans la version d'origine du texte de Jules Verne !

  • Les forceurs de blocus

    Jules Verne

    • J'ai lu
    • 8 Mars 2005


    Le capitaine James Playfair n'en démord pas :
    sa fortune est bientôt faite ! Pour cela, il suffit de
    traverser l'Atlantique et de forcer le blocus de
    Charleston. Il troquera sa cargaison d'armes contre
    le coton nécessaire aux filatures anglaises.
    Mais l'opération est risquée : le sud des États-Unis
    est à feu et à sang. La guerre de Sécession fait rage.
    Son magnifique bateau à vapeur, Le Delphin, largue
    donc les amarres. Bientôt, une mystérieuse jeune
    fille paraît à bord, déguisée en matelot...
    Qui est-elle ? Que cherche-t-elle ? Cette séduisante
    passagère pourrait bien entraîner le capitaine dans
    une aventure imprévue, plus périlleuse que tout
    ce qu'il avait imaginé.


  • «Résumer toutes les connaissances géographiques, géologiques, physiques, astronomiques, amassés par la science moderne, et refaire, sous la forme attrayante et pittoresque qui lui est propre, l'histoire de l'univers», tel était le programme que Jules Verne se fixait en 1866, à en croire la prose de son éditeur, Pierre-Jules Hetzel. Des entrailles de la Terre aux profondeurs célestes, en passant par la surface de «notre sphéroïde», tel est le parcours que propose ce volume, qui réunit trois des romans les plus célèbres de Verne et un dernier, moins connu mais dont la fortune ne fut pas négligeable. Parcours dans l'espace, dans le temps, et dans notre propre histoire : de la faune préhistorique du centre de la Terre à la moderne conquête de l'infini stellaire, Jules Verne conduit son lecteur sur la route d'un voyage intérieur. Publiés entre 1864 et 1870, Voyage au centre de la Terre, De la Terre à la Lune et Autour de la Lune assoient la célébrité de leur auteur. Ils mènent aux confins des mondes connus, à la recherche du «point suprême» (M. Butor), là où réel et irréel se confondent. Une fois parcourus ces mondes insondés, une fois explorées les régions mythiques où l'homme doit se dépasser, il ne reste plus que la surface du globe terrestre à sillonner. Il n'y aurait alors plus de «voyages extraordinaires»?
    Le Testament d'un excentrique, roman tardif (1899), fait d'un pays, les États-Unis, un gigantesque terrain de jeu. Dans une lettre de 1898 à son éditeur, Verne s'exclame : «j'en ai absolument fini avec les enfants qui cherchent leur père, les pères qui cherchent leurs enfants, les femmes qui cherchent leurs maris, etc.». Le but de ce nouveau voyage (tout aussi extraordinaire que les autres) sera le voyage lui-même, et son utilité ne réside plus que dans les aléas des profits et des pertes réalisés à coups de dés. Six puis sept concurrents parcourent le pays au gré d'un gigantesque jeu de l'oie organisé par un milliardaire dont ils espèrent hériter. Jules Verne inverse ses procédés habituels : après des voyages guidés par le sens vient le temps du non-sens géographique dans un voyage littéralement «désorienté». Plus de terrains à conquérir mais des terrains déjà conquis à parcourir au rythme d'une course folle, insensée. Roman qui érige la contrainte en règle et qui par là-même fait preuve d'une liberté inouïe, Le Testament d'un excentrique a eu un héritage foisonnant : de Queneau à Cortázar, sans oublier Perec, qui aurait voulu «écrire des romans comme Jules Verne». Roman scientifique, roman d'anticipation, roman d'initiation ou encore roman à contraintes, les facettes de l'oeuvre de Jules Verne se télescopent pour ouvrir les portes de notre imaginaire.

  • « Quand ce nuage se fut dissipé, le calmar avait disparu, et avec lui mon infortuné compatriote ! Quelle rage nous poussa alors contre ces monstres !
    Dix ou douze poulpes avaient envahi la plate-forme et les flancs du Nautilus. » Et si vous faisiez le tour du monde ? Dans les airs, sous l'eau et dans l'espace, dans des temps réels ou imaginaires, vers des contrées lointaines et exotiques !
    Partez sur les traces des héros de Jules Verne dans ces quinze voyages remplis d'aventures et d'incroyables découvertes.

  • Autour de la Lune

    Jules Verne

    Comme prévu (De la Terre à la Lune), le 1er décembre, à bord d'un énorme projectile d'aluminium lancé par un gigantesque canon de 900 pieds de long, s'embarquent pour la Lune : le solennel président du Gun-Club de Baltimore, Impey Barbicane, l'impétueux capitaine Nicholl et le Français Michel Ardan, un Parisien fantaisiste, un artiste aussi spirituel qu'audacieux, deux chiens : Diane et Satellite, et quelques autres « passagers » amenés subrepticement par Michel Ardan... Les aéronautes ont survécu au terrible contrecoup du départ et, avec eux, nous voyageons dans le boulet-wagon, vivant les multiples péripéties d'une pareille entreprise. Mais pourront-ils revenir sur la Terre ? Autour de la Lune, ce roman aux étourdissantes aventures contées avec des précisions d'astronome et une verve merveilleuse, constitue, avec De la Terre à la Lune, une des plus audacieuses anticipations de Jules Verne.

  • Un hivernage dans les glaces / par Jules Verne ; Illustrations par Adrien Marie Date de l'édition originale : 1879 Sujet de l'ouvrage : Roman Appartient à l'ensemble documentaire : UnivJeun0 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Paris au xxe siecle

    Jules Verne

    • Fayard
    • 14 Septembre 1994

    "Mon cher Verne, fussiez-vous prophète, on ne croira pas aujourd'hui en votre prophétie" commentait l'éditeur P. J. Hetzel en marge du manuscrit que lui avait adressé Jules Verne.

    Et Jules Verne, en cette année 1863, rangea pour toujours Paris au XXe siècle, au moment même où la publication de Cinq Semaines en ballon inaugurait la suite ininterrompue de succès littéraires qui firent de lui, dit-on souvent, le créateur du roman d'anticipation etle propagateur optimiste des merveilles de la science moderne.

    La découverte fortuite de ce manuscrit, longtemps considéré comme disparu révèle, cent trente ans après, une oeuvre étrange et forte qui renouvelle entièrement notre compréhension de l'homme et de l'écrivain.

    Romancier d'anticipation, Jules Verne ne le fut précisément que dans ce roman, dont l'action se situe à Paris en 1960.

    Une éblouissante description de la capitale évoque la grâce et la force de la métropole du futur.

    Paris est un immense port relié à la mer par un canal que domine l'impressionnant phare de Grenelle. Tout concourt, du point de vue technologique, à rendre cette ville fascinante :
    Métropolitains suspendus entièrement automatisés, automobiles individuelles silencieuses, illuminations électriques comparables à l'éclat du soleil !...

    Mais, dans cette métropole du futur, seuls l'argent et les sciences mécaniques ont droit de cité, sous le contrôle culturel de l'État, et quelques marginaux déclassés y perpétuent solitairement la momoire de la culture classique, impitoyablement broyés, par le sarcasme ou l'indifférence, vaincus enfin par la misère et la faim.

    Cette vision contrastée d'une civilisation urbaine à la fois admirable dans sa technologie et totalement "déculturée" est la clé principale de Paris au XXe siècle.

    Jules Verne révèle pleinement sa dimension de romancier dans ce conte noir qui fourmille d'informations savoureuses sur la société et la culture de son temps, autant que de visions fulgurantes sur les sociétés urbaines de notre époque.

  • Jules Verne, « lecture d'enfance » - soit. C'est bien ce qu'avait en tête Pierre-Jules Hetzel, l'heureux éditeur des « Voyages extraordinaires », tout en sachant (on l'imagine) que son fidèle auteur n'était pas homme à borner son génie. Sachant aussi déjà, peut-être, que parmi les écrivains « pour la jeunesse » celui-là aurait toujours une place à part.
    À part : « l'air attentif et fiévreux d'un enfant qui lit un roman de Jules Verne » (Proust dixit) ne s'explique pas autrement. À peine parti pour son premier « Voyage extraordinaire », le jeune lecteur quitte les rivages du conte. Une forme de vie adulte est prête à l'accueillir, où les responsabilités côtoient dangers et merveilles, où les vérités scientifiques dévoilées confèrent au monde sa tangibilité de réel, sans lui ôter son mystère. Étrange, irremplaçable expérience de lecture. Elle demeure à jamais vivante dans le souvenir. On y songe comme à un paradis perdu - perdu et à reconquérir, car l'expérience est renouvelable. L'âge du lecteur et le poids de la vie peuvent bien donner au texte des couleurs nouvelles, la magie demeure.
    Cette édition propose quatre romans, et plus de cinq cents gravures, indissolublement liées au texte : autant de fenêtres ouvertes sur le rêve. D'une part, la seule « trilogie » de l'oeuvre (encore est-ce une trilogie a posteriori) : un voyage autour du monde, un voyage sous les eaux, et le long séjour des « naufragés de l'air » dans une île (apparemment) déserte. D'autre part, Le Sphinx des glaces, roman tardif et superbe, quête d'un pôle Sud alors inexploré ; il vient en quelque sorte compléter le roman d'Edgar Poe, Aventures d'Arthur Gordon Pym, que Verne lut dans la traduction de Baudelaire. Poe, le « chef de l'École de l'étrange ». Baudelaire, l'auteur de « Voyage », toujours prêt à plonger « Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau » et qui accola aux Histoires de Poe leur célèbre épithète, extraordinaires.
    Voyage, inconnu, nouveau, extraordinaire. En qualifiant ses propres livres de « Voyages extraordinaires », Jules Verne signale discrètement, sous le patronage de Poe et de Baudelaire, que la modernité - la science, la technique, la machine en quoi il voyait une poésie du temps présent - comporte une part d'inassimilable, et que notre sûr pouvoir de dominer le monde se double d'une incertitude, féconde ou fatale. Ce monde, Verne ne s'est d'ailleurs pas contenté de l'inventorier. Il l'a peuplé des marques de ses rêves. Ses vaisseaux franchissent sans peine les portes du réel. Appareillons !

empty