Kim

  • Un rêve d'ailleurs

    Kim

    Octobre 1963 : Le jeune Joaquim Aubert - le futur dessinateur Kim - fait de l'auto-stop sur une route du sud de la France.  Il a arrêté ses études aux Beaux-Arts et il lui reste une année avant de commencer son service  militaire. Sans plus réfléchir, il a pris sa valise et s'est mis en route pour l'Allemagne. Joaquim  va arriver dans ce pays, comme tant d'autres Espagnols qui ont traversé l'Europe à la recherche d'un travail.

  • Cela fait 26 ans que Kim publie ses amusantes parodies de films dans le magazine El Jueves, dans ces pages qui se trouvent parmi les meilleures de l' humour espagnol. Des films tels que Titanic, Le silence des agneaux, Les autres, Le Seigneur des anneaux et bien d'autres, sont passés par les crayons et l'humour érotique de l'un des auteurs de bandes dessinées plus importants d'Espagne.

  • Em

    Kim Thúy

    La vérité de cette histoire est morcelée, incomplète, inachevée dans le temps et dans l'espace. Elle passe par les colons implantés en Indochine pour y exploiter les terres et les forêts. Par les hévéas transplantés et incisés afin de produire l'indispensable caoutchouc. Par le sang et les larmes versés par les coolies qui saignaient les troncs. Par la guerre appelée «du Vietnam» par les uns et «américaine» par les autres. Par les enfants métis arrachés a` Saigon par un aigle volant avant d'être adoptés sur un autre continent. C'est une histoire d'amour qui débute entre deux êtres que tout sépare et se termine entre deux êtres que tout réunit; une histoire de solidarité aussi, qui voit des enfants abandonnés dormir dans des cartons et des salons de manucure fleurir dans le monde entier, tenus par d'anciens boat people.
    Avec ce livre, Kim Thu´y nous découvre, au-delà des déchirements, l'inoubliable pays en forme de S qu'elle a quitté en 1975 sur un bateau.

  • Soixante-dix ans se sont écoulés depuis le déclenchement de la guerre de Corée. Depuis 1953, la Corée est divisée en deux pays distincts, la Corée du Sud et la République populaire démocratique. Des familles entières ont été séparées. La mère de la narratrice n'a jamais revu son premier mari et son fils. Aujourd'hui encore, des démarches sont entreprises pour retrouver des proches disparus. Saisie par un sentiment d'urgence alors que la génération qui a connu la guerre s'éteint et la nouvelle oublie le passé, Keum Suk Gendry-Kim a interrogé sa mère pour qu'elle lui raconte ces blessures traumatisantes de la guerre et de la séparation.

    Séoul, de nos jours. Guja a 92 ans. Sa vie de retraitée est bousculée le jour où, parlant avec une amie, elle découvre le programme gouvernemental permettant à des familles coréennes séparées par la guerre en 1950 de se retrouver. Lui revient alors son passé, sa jeunesse, son premier mariage, ses deux premiers enfants. Et surtout, cet exode qui va la séparer de son mari et de son premier fils alors qu'elle reste seule avec son nourrisson. Jamais plus elle ne les reverra. Au crépuscule de sa vie, elle raconte à sa fille Jina, dessinatrice pour la jeunesse, cette vie brisée, ces moments de désespoir, sa vie d'après.
    Après Les Mauvaises Herbes, Keum Suk Gendry-Kim s'attaque à un autre pan dramatique de l'histoire de la Corée.

  • La biographie tendre et dense d'une autrice d'exception. George Sand est une figure de l'émancipation des femmes, une vie de libertés, sociale, politique, amoureuse, littéraire...
    George Sand est née en 1804, à une époque où dans le code civil, les « débiles mentaux, les mineurs, les criminels et... les femmes » étaient privés de droits juridiques. Elle connut la gloire autant que Balzac ou Flaubert, eut des amants (Musset ou Chopin...) et des maîtresses, changea de nom, divorça, porta le pantalon... Elle aimait la vie, la nature, la politique, la musique et la littérature...

  • L'annee de grace

    Liggett Kim

    Celles qui survivront ne seront plus jamais les mêmes.
    « Personne ne parle de l'année de grâce. C'est interdit.
    Nous aurions soi-disant le pouvoir d'attirer les hommes et de rendre les épouses folles de jalousie. Notre peau dégagerait l'essence pure de la jeune fille, de la femme en devenir. C'est pourquoi nous sommes bannies l'année de nos seize ans : notre magie doit se dissiper dans la nature afin que nous puissions réintégrer la communauté.
    Pourtant, je ne me sens pas magique.
    Ni puissante. » Un an d'exil en forêt.
    Un an d'épreuves.
    On ne revient pas indemne de l'année de grâce.
    Si on en revient.

    Un roman d'exception « dans la lignée de La Servante écarlate, Sa Majesté des mouches et Hunger Games. » Goodreads « Effrayant, poignant, obsédant. » Kirkus Review

  • Sang chaud

    Kim Un-Su

    1993. Busan, grand port de Corée du Sud, étale ses quartiers où le découpage de territoires entre divers clans de la pègre locale s'est fait selon des accords toujours fragiles. Huisu, homme de main pour la mafia de Busan, atteint la quarantaine avec pas mal de questions. Jusque-là, il n'a vécu que pour les coups tordus, la prison et les exécutions. Il est temps pour lui de prendre certaines résolutions. Avec un solide couteau de cuisine dans son poing serré.

  • Bâtard T.1

    ,

    • Ki-oon
    • 4 Mars 2021

    Autour du lycée de Jin, les disparitions de femmes se multiplient... Le jeune garçon vit pourtant dans un quartier huppé grâce à la réussite de son père, P.-D.G. d'une grande entreprise. On pourrait croire qu'il a tout pour être heureux, mais l'adolescent souffre de l'absence de sa mère et d'une vie solitaire. Son seul repère est son père : toujours prêt à aider son prochain, il est connu pour ses actions caritatives.
    Pourtant, ses airs avenants dissimulent un tueur en série à la cruauté sans limites... C'est lui qui se cache derrière les disparitions ! Et Jin est bien placé pour le savoir, puisqu'il joue depuis des années le rôle d'appât afin d'assurer sa propre survie ! Sa mission ? Attirer les victimes et les assommer à coups de masse avant de les livrer à leur bourreau... Mais quand la prochaine cible désignée est la nouvelle élève de sa classe, la seule à lui avoir jamais porté de l'intérêt, c'est le déclic. Pour la première fois, il décide de se rebeller : qui sortira vivant de cet implacable duel père-fils ?

    Plongez dans un thriller psychologique sans concession ! De page en page, le suspense se fait toujours plus haletant au fil d'une intrigue déroulée de main de maître.

  • Malgré tous ses efforts pour cacher l'identité de Gyeon, Jin n'a pas réussi à empêcher son père de trouver des informations sur la jeune fille... Mais alors que le meurtrier attend patiemment que sa cible rentre chez elle, l'adolescent parvient à détourner son attention et à éviter le drame de justesse !
    Tout en prétendant être le parfait complice afin de ne pas éveiller les soupçons de l'homme qui l'a élevé, Jin se rapproche petit à petit de sa camarade de classe, mais aussi de Jae-Hyeok, une brute notoire qui n'est autre que le fils du principal concurrent de la compagnie G... Le but ? Devenir plus fort et préparer un plan d'attaque pour protéger la lycéenne du tueur ! Seulement, jusqu'à quand arrivera-t-il à continuer ce jeu de dupes ?

  • Lee Young Joon est l'héritier d'une entreprise prestigieuse qu'il tient d'une main de fer. Il considère qu'il est l'incarnation de la perfection. Alors quand sa secrétaire, Kim Mi So, lui annonce qu'elle veut démissionner pour trouver un petit ami, c'est la douche froide ! Qu'est-ce qui lui prend ? Pour la garder auprès de lui il est prêt à tout...

  • Lila vit dans un phare ou` elle collectionne les coquillages que son papa lui rapporte de ses expe´ditions. Il est oce´anographe et il passe beaucoup de temps a` faire des recherches. Trop... Il a pour passion une baleine solitaire que ses conge´ne`res ne peuvent trouver car elle e´met des signaux a` 52 hertz quand les autres e´mettent entre 12 et 25 hertz.

    Lila aussi se sent seule quand son papa part a` l'autre bout de la plane`te dans son sous-marin. Et elle se sent e´trangement relie´e a` cette baleine qui lui vole son papa. Et si Lila et Baleine se rencontraient...

  • Depuis la parution en 2011 de L'Art de voler dans la collection Denoël Graphic, les lecteurs conquis réclament souvent une édition de plus grand format qui rendrait mieux justice au travail graphique de Kim et autoriserait une lecture plus confortable des textes, souvent copieux. Considérant que ce titre, avec sa suite, L'Aile brisée, constitue désormais l'un des classiques modernes de la bande dessinée mondiale, nous avons décidé à la faveur de ce dixième anniversaire de satisfaire cette requête. Voici donc, rassemblés en un seul volume relié de 500 pages, d'un format supérieur aux parutions originales, les destins symétriques d'Antonio Altarriba père et de son épouse Petra, qui donnèrent naissance à Antonio Altarriba fils, l'auteur. Côte à côte, ils tracent une formidable fresque espagnole, l'épopée de ces sans-grade qui traversèrent avec une bravoure et une dignité désormais inconnues sous nos latitudes un siècle noir de guerres civile et mondiale, de souffrances, de privations, d'humiliations et d'espoirs jamais vaincus. Cet omnibus constitue en quelque sorte l'édition de bibliothèque définitive d'un diptyque dont se sont emparés aussi bien les lecteurs européens que les instances universitaires.

  • Dans un monde qui travaille a redécouvrir l'harmonie avec la nature, la petite ville d'El Modena, en Californie, prend l'aspect d'une utopie sociale et écologique. Pourtant, Kevin Claiborne, jeune architecte et constructeur qui a grandit dans ce monde plus vert, se trouve impliqué dans une lutte afin de préserver la vie équilibrée de sa communauté, contre les tentations d'exploitation et de corruption. Entre polar, projection politique et science-fiction utopiste, un jalon important dans l'oeuvre de Kim Stanley Robinson et un roman majeur de la fiction écologiste.

  • La grange

    Angie Kim

    Installés en Virginie, Young et Pak Yoo, couple d'immigrés modèles, ont investi toutes leurs économies pour transformer leur grange en centre de soins alternatifs. Depuis, une poignée de patients réguliers se pressent dans leur cabine pressurisée, réputée pour traiter diverses pathologies. Ici, chacun se connaît, s'apprécie. Et puis, un soir : une étincelle dans l'oxygène, une explosion mortelle. Henry, un petit garçon autiste, meurt sur le coup.
    Acte de négligence ? Homicide volontaire ? L'effroi est total.
    Un an plus tard, la dizaine de personnes présentes à la grange ce soir-là se retrouve à la barre dans un procès retentissant. La police, les médias ont choisi leur coupable. Mais qu'en est-il de la vérité ?

    Les secrets des uns, les mensonges des autres. Dans ce vaste jeu de dupes, où la morale n'a pas sa place, le plus dur sera de s'arranger avec sa conscience...

  • La chimie est partout et vous allez TOUT comprendre ! Comment le dentifrice agit sur nos dents, les effets du café sur notre cerveau, l'incroyable chimie des odeurs corporelles, les molécules du stress, pourquoi on dit "brûler ses graisses"... La chimie est partout et personne ne vous l'avait dit ! Mai Thi Nguyen-Kim, jeune chimiste passionnée, nous invite, le temps d'une journée, à parcourir le laboratoire de chimie qu'est notre vie jusqu'à notre propre microbiome, un écosystème encore plus fort que le microbiote.
    L'occasion de découvertes surprenantes sur ce qui se passe en et autour de nous tous les jours, illustrées par 40 dessins. Attention, ce livre exerce une attraction chimiquement pure !

  • À 26 ans, Morten Falck arrive à Copenhague pour devenir pasteur, selon le souhait de son père. Passionné de dessin et d'anatomie, le jeune homme se rêve médecin et suit en parallèle des cours de sciences naturelles. Il loge chez un imprimeur où il découvre la sensualité et l'attraction des corps au contact de la fille aînée de la famille. Une fois son diplôme de théologie en poche, Morten se laisse convaincre par l'évêque du Groenland de venir s'établir comme pasteur dans la colonie danoise. Le jeune homme embarque finalement en 1787. Après un voyage exténuant, il intègre une petite station isolée de la côte ouest. Les crispations sociales y sont fortes à cause des prophètes, une communauté chrétienne dissidente. Arrivé plein d'idéaux, guidé par son esprit humaniste et la lecture de Rousseau, Morten est autant gêné qu'attiré par ces autochtones. Alors que la maladie et ses propres contradictions le dévorent un peu plus chaque jour, il essaie de poursuivre sa mission à travers ces contrées hostiles et fascinantes.

  • Le placard

    Kim Un-Su

    Le narrateur est un jeune type, pas bien ambitieux, plutôt lent, tranquille. Il a traîné après ses études, le temps passe, la trentaine arrive quand enfin il décroche un boulot, dans un laboratoire privé. De fait, il n'a pratiquement rien à faire, juste réceptionner les arrivages quotidiens. Au tout début il est gêné, jusqu'à ce qu'il découvre que, grosso modo, personne ne fait rien dans ce laboratoire, si ce n'est faire semblant d'être occupé.
    Un jour, il trouve un placard fermé par un cadenas à combinaison. Par pur désoeuvrement, méthodiquement, il va essayer de l'ouvrir. Et quand il y parvient soudain, il tombe sur des dossiers fascinants. Des personnes consultent un certain Dr Kwon, du laboratoire. Mais les « maladies » de ces gens sont tout sauf habituelles. L'un a un ginkgo qui pousse au bout de son doigt, un autre fait des sauts abrupts dans le temps, une femme devient plusieurs personnes à la fois.
    Et ces dossiers semblent intéresser une étrange société secrète, prête à tout pour les récupérer.

    Sur fond de société secrète et de dossiers cachés, délicieusement fantastique, savamment paranoïaque, Le Placard est un roman noir unique en son genre, du pur Kim Un-su.

  • Quelque part en Corée du Nord, un camion roule dans la nuit. Son chargement ? Un jeune journaliste et sa famille, jetés à l'arrière sans ménagement. Leur destination ? Un camp de prisonniers politiques enserré dans les montagnes. Wonho et sa famille vont connaître la faim, le froid, les privations, les corvées épuisantes, les persécutions. Jamais ils ne sauront pourquoi ils sont là. Un des chefs du camp va reconnaître dans la jeune femme une musicienne qu'il a secrètement et passionnément aimée...
    L'auteur, une transfuge de Corée du Nord, a puisé dans ses propres expériences et les témoignages de son entourage pour écrire ce roman bouleversant qui vous prend aux tripes. Elle parle au nom de tous ceux qui sont humiliés, abîmés, écrasés par un régime de terreur, quel qu'il soit. Comment survivre sans renier sa dignité d'être humain, comment se réparer et pardonner ? C'est la question que pose son roman, qui est celui de la résistance et de la résilience.

  • Parfois on a l'impression d'être le dernier à parler une langue que tout le monde aurait oubliée. C'est juste qu'on se sent seul au monde. On a perdu quelqu'un que l'on aimait plus que tout, comme un père pour sa fille préférée. Ou son enfant pour un jeune couple. Leur fils de deux ans a disparu un matin au supermarché et quand il leur est restitué, des années plus tard, il est si différent de l'image qu'ils avaient précieusement gardée de lui que c'est comme s'il leur était arraché une seconde fois.
    Ce sont nos pertes, nos détresses, nos amours bancals, nos défaillances et nos consolations que nous reconnaissons dans ces récits doux-amers qui oscillent entre burlesque et désastre, ironie et tendresse. Et le portrait n'est jamais aussi drôle et mordant que lorsque l'auteur se met en scène, écrivain dépressif qui trouve dans le sexe un remède miracle à ses pannes d'inspiration.

  • Qu'il s'agisse du succès mondial du film Parasite, récompensé aux Oscars 2020, de l'incroyable essor de la K-pop ou de l'attrait des gourmets du monde entier pour le kimchi, les bibimbap et la street food, la culture coréenne se diffuse de plus en plus, pour le plus grand plaisir de chacun.
    Mais que savons-nous vraiment de ce fascinant pays ? De son histoire et de ses paysages à couper le souffle ? De ses habitants et de ses coutumes ? Cet ouvrage nous invite à aller au-delà des apparences, à découvrir la vie quotidienne des Coréens, leurs traditions et leur culture, à travers le regard de Soo Kim, journaliste spécialiste de la Corée du Sud. Au fil des pages, elle nous donne un formidable aperçu de l'esprit de persévérance et d'innovation qui caractérise ce peuple et a joué un rôle déterminant dans son succès.
    Un guide incontournable pour apprendre à mieux connaître le « pays du matin calme ».

  • Ru

    Kim Thúy

    Une femme voyage à travers le désordre des souvenirs : l'enfance dans sa cage d'or à Saigon, l'arrivée du communisme dans le Sud-Vietnam apeuré, la fuite dans le ventre d'un bateau au large du golfe de Siam, l'internement dans un camp de réfugiés en Malaisie, les premiers frissons dans le froid du Québec.
    Récit entre la guerre et la paix, Ru dit le vide et le trop-plein, l'égarement et la beauté. De ce tumulte, des incidents tragicomiques, des objets ordinaires émergent comme autant de repères d'un parcours. En évoquant un bracelet en acrylique rempli de diamants, des bols bleus cerclés d'argent, Kim Thuy restitue le Vietnam d'hier et d'aujourd'hui avec la maîtrise d'un grand écrivain.

  • Pourquoi Lucie doit-elle dire bonjour à la boulangère même si elle n'en a pas envie ? Comment les gros mots peuvent-ils blesser ? Et pourquoi on ne doit pas doubler dans la queue de la cantine (même si on a très faim !) ? En quoi le fait de dire "s'il te plaît" donne plus envie d'accepter ? Un "ptit pourquoi" qui explique l'intérêt d'être poli, en quoi il s'agit d'un code pour bien vivre en société mais aussi d'une marque de respect qui facilite les relations.

empty