Krstic

  • L'enquête d'Hérodote, premier livre d'histoire jamais écrit, est adapté pour les enfants sous la forme d'un voyage passionnant. Le voyageur Hérodote cherche à comprendre les raisons du conflit qui a opposé les Perses aux Grecs et remonte jusqu'aux origines du monde connu, à la fois dans le temps et dans l'espace : la guerre de Troie, l'enlèvement de Io, d'Europe ou d'Hélène, les vies de Crésus, Gygès, Cyrus, Cambyse ou Xerxès mêlent l'histoire et le mythe. Il explore tout le monde connu, de la lointaine Ethiopie au mystérieux Danemark...

  • Piégé par Owen Chanes, le vampire qui terrorise Londres et la royauté, Sherlock Holmes a bien failli périr lors de leur premier affrontement. Il ne doit son salut qu'à l'intervention de Joyce Middles.
    Repartant de zéro, le détective doit rapidement trouver une nouvelle piste s'il veut préserver les Watson. Car la reine Victoria, excédée par les meurtres qui endeuillent son entourage, est passée de la menace aux actes et exerce une terrible pression sur Selymes. Pour assurer sa survie, le Maître des vampires met Holmes au pied du mur.
    Quel passé Sherlock Holmes partage-t-il avec Chanes ? Et quelle chance lui reste-til d'en sortir vivant, quand tout semble le conduire à une mort inexorable ?

  • Le dessin est mon moyen principal d'expression... Je « parle » par la ligne. En utilisant la ligne avec un sens symbolique profond, je donne une valeur à l'idée, l'espace et le temps, et ceci de manière personnelle unique. J'attache une énorme importance à « parole » par laquelle j'exprime l'idée, le tout dans une tentative de comprendre l'archétype.

  • " Une bombe, quand elle tombe, ressemble à une étoile filante. Ça pourrait être beau s'il n'y avait pas un bruit effrayant, sifflant, et une grosse détonation à la fin. Adolescente, Vesna a vécu la guerre dans les Balkans, l'embargo, les tensions civiles, les bombardements... Elle a grandi sous le régime de Tito, a connu la chute de Milosevic. Aujourd'hui, Vesna a 30 ans. Elle se confie... A travers son parcours, c'est toute l'histoire contemporaine des Balkans qui prend sens. A la fois témoignage et livre d'entretiens, Balkans !est le récit inédit d'une Serbe prise dans la tourmente de conflits historiques, dont l'Europe et les Etats-Unis auront été les témoins. Mais c'est surtout la rencontre entre un Français et une Serbe, un dialogue, un regard croisé éclairant et passionnant sur la Yougoslavie, sur son histoire, depuis sa création par Tito jusqu'à nos jours.

  • Depuis toujours, les Mercantis imposent leur autorité sur la cité Fangeless. Gouvernant des quartiers entiers, ces maisons marchandes se livrent une guerre sans merci. Tout est bon pour affaiblir ou éliminer la concurrence.
    Dans un contexte aussi hostile, il faut savoir se faire respecter et, au besoin, frapper fort. À ce jeu, le clan Frasyld est de loin le mieux armé car il s'offre les services des Vorpalers, des guerriers ayant appartenu à une ancienne unité d'élite et qui sont liés à des armes- démon, les Armes de Graventhal.
    Au début de cette histoire, les Mercantis sont contraints de trouver un terrain d'entente. Le Prince Consort va séjourner à Fangeless et il serait fâcheux qu'un incident survienne. Pendant la réunion qui doit décider des termes de la trêve, une explosion se produit et tue la majorité des représentants des Maisons. Une explosion provoquée par les armes- démon des Vorpalers présents sur les lieux ! Iwalron, leur chef, et ses compagnons n'ont d'autres choix que la fuite. Une course poursuite s'engage. Qui les a piégés ? Et où peuvent-ils aller quand toute la ville les traque ? Pas sûr qu'ils aient le temps de trouver des réponses à ces questions. Car depuis l'explosion, leurs armes les empoisonnent lentement, mais sûrement....

  • Andjelko Krstic (1871-1952) était l'écrivain de la pecalba, de l'émigration économique temporaire que de nombreux Serbes de Macédoine durent pratiquer sous l'occupation ottomane.
    Ecrivain réaliste, attaché à décrire les humbles travailleurs de sa région natale, il fut mis au ban par les communistes pour avoir peint la situation dans laquelle vivait la raïa sous les musulmans, mais surtout pour avoir été un grand écrivain chrétien. Dans son roman et ses nouvelles, le christianisme est celui des petites gens, présent dans la vie quotidienne, pratiqué dans les gestes de tous les jours, et se réalisant dans le travail.
    Son univers n'est pas celui du gazda, chef de famille et maître de maison, décrit par Borisav Stankovic, l'autre grand écrivain du sud de la Serbie. C'est le peuple, ici, qui par son activité modeste et constante s'oppose à la colonisation ottomane.
    Le regard que Krstic pose sur ces Serbes, mais également sur ces Turcs miséreux, est celui de Dieu : bienveillant et miséricordieux. Et les personnages de ces nouvelles, tout comme le peuple qui vivait dans ces régions indomptables à cette époque-là, répondent à sa compassion : leurs actes sont une liturgie permanente à la gloire du Créateur.
    " Vivant et travaillant au milieu de durs et impitoyables possédants, de métayers humiliés et opprimés, de pecalbars travailleurs et patriotes, de petits-bourgeois très malléables, là où des intérêts étrangers s'exprimaient et s'imposaient, je me suis efforcé, bien qu'étant éloigné des centres culturels et des académies, de saisir et de décrire les multiples facettes de la vie réelle de ce milieu.
    " Ces mots de l'auteur paraissent modestes par rapport à la grandeur de son oeuvre. Poétique avant tout, elle transcende la simple volonté de description pour devenir un phénomène unique dans la littérature. A l'exemple de ses nouvelles, Trajan, son unique roman, représente pour nombre d'émigrés la Bible des personnes déplacées.

empty