Glenat

  • La folie n'est qu'affaire de perspective.

    En 1937, Antonin Artaud est arrêté en Irlande pour trouble à l'ordre public puis débarqué en France. Dans un état de confusion mentale avancée, sujets à de fréquents accès de crises, l'asile et l'internement seront dès lors son lot quotidien, pendant plus de 9 ans. Mais si l'art a toujours été et restera l'ultime échappatoire des douleurs qui le rongent intérieurement, Antonin Artaud ne se remettra jamais vraiment de cet état de fait, malgré le soutien de ses amis artistes. La faute à un encadrement médical inefficace ou de mauvaises conditions d'internement ? Reste aux lecteurs une oeuvre immense du Théâtre de la cruauté à sa participation comme acteur dans La Passion de Jeanne d'Arc de Carl Theodor Dreyer où résident sans doute les clés d'un monde intérieur trop intense pour le carcan de la réalité.
    Poète, écrivain, dramaturge, figure du surréalisme, Antonin Artaud est un auteur essentiel du paysage culturel français, considéré par Gilles Deleuze comme la « profondeur absolue en littérature ». Ce très beau roman graphique nous ouvre autant sur la personnalité torturée de cet artiste hors norme qu'il offre un portrait édifiant des conditions de traitement de la maladie mentale au début du XXe siècle.

  • « Plus rien ne sera jamais pareil ».

    Vallièvre, petite commune de campagne. Il ne s'y passe jamais rien, ou presque. Mais voilà qu'on prétend y avoir vu passer des OVNI ! Si tout le monde a l'air de prendre ça à la rigolade, ce n'est pas le cas de Claire, Wouki et Jules, trois potes qui se sont récemment pris de passion pour le sujet. Alors qu'ils enquêtent sur le phénomène et que l'arrivée d'une nouvelle prof fait sensation au lycée, les trois inséparables découvrent que les événements étranges se multiplient...

    Arnaud le Gouëfflec livre un thriller doux-amer sur l'adolescence nimbé de surnaturel, qui rend autant hommage à la Nouvelle Vague qu'à l'entertainment américain des années 1980 - on pense à E. T. de Steven Spielberg bien sûr. Le dessin épuré de Laurent Richard, qui a principalement oeuvré dans l'illustration jeunesse, baigne ce récit dans une ambiance atmosphérique toute particulière.

empty