Sciences & Techniques

  • L'implantation des cultures peut se définir comme l'ensemble des processus et des actions aboutissant à l'installation d'un peuplement végétal cultivé. C'est une phase critique du cycle cultural, en raison des risques de mortalité des plantes, et un maillon crucial de l'itinéraire technique qui engage des charges d'intrants, de main-d'oeuvre et de mécanisation importantes. Elle a un fort impact sur les risques de ruissellement, d'érosion et de nuisances associées, et sur la gestion des adventices. Pour l'agriculteur, les décisions techniques relatives à l'implantation des cultures portent sur de multiples opérations, avec pour chacune d'elles une large gamme d'options. Certaines de ces décisions sont liées à la structure et à l'organisation du système de production, d'autres sont des adaptations en temps réel aux conditions climatiques.

    Aujourd'hui, l'implantation des cultures est affectée par de multiples évolutions - simplification du travail du sol, complexification des couverts végétaux et des successions culturales, restriction des traitements phytosanitaires, déplacement des périodes de semis, agrandissement des exploitations, innovation dans les agroéquipements -, d'où une demande particulièrement forte de références, de conseil et d'accompagnement techniques dans ce domaine. Cet ouvrage contribue à y répondre, en rassemblant les bases d'un raisonnement agronomique qui aujourd'hui peut s'appuyer sur des approches de modélisation intégrée, d'expérimentation virtuelle et d'évaluation multicritère, et en illustrant la mise en oeuvre de ce raisonnement pour les principales catégories de cultures.

  • Le cours de physique ; licence, capes, prepas Nouv.

    Cet ouvrage présente les notions de Physique enseignées dans les deux premières années d'études supérieures (Physique, Sciences de la matière). Le cours, concis, est structuré en 200 fiches de 2 pages et complété par des focus techniques ou dédiés à une application industrielle. La présentation est adaptée aux besoins des étudiants préparant un examen ou un concours : fiches synthétiques pour comprendre, QCM pour s'évaluer, exercices corrigés pour s'entraîner. Dans cette seconde édition actualisée, les exercices et QCM ont été renouvelés. Des Plus en ligne sont disponibles sur le site dunod.com : exercices supplémentaires, figures de référence...

  • L'énergie électrique se transporte sans déplacement de matière et ne se stocke pas, elle est caractérisée par l'immédiateté des phénomènes physiques mis en oeuvre. Dans ces conditions, la maîtrise du processus de transport depuis les centres de production jusqu'aux consommateurs dépend de façon déterminante de la disponibilité conjuguée des réseaux électriques de transport et de distribution, donc de leurs systèmes de protection et d'automatisme qui, dès les origines, ont constitué en partie l'intelligence de ces réseaux, sous l'appellation « contrôle électrique ».

    Au début des années 2000, après de profondes transformations consécutives à l'ouverture des marchés du secteur de l'électricité, il était temps de retracer l'histoire de ce qui peut être considéré comme le « système nerveux du réseau français de transport d'électricité » depuis la naissance d'EDF. Une petite équipe s'est consacrée à cette tâche. Elle était formée d'anciens collaborateurs de ce qui pendant près de cinquante ans s'est appelé Service du Transport d'Énergie et des Télécommunications et qui, associé à ce qui fut le Service des Mouvements d'énergie, est devenu en 2000 le Gestionnaire du Réseau de Transport d'Électricité (RTE) Elle a été accompagnée par un historien spécialiste d'histoire des entreprises.
    La démarche, commencée en 2007, a été confrontée à l'état souvent lacunaire des sources écrites, ce qui a nécessité en compensation le recueil de nombreux témoignages oraux.

empty