Bandes dessinées / Comics / Mangas

  • La piste cavalière

    Michel Faure

    Un road movie romantique et hippique.

    Betty et Rose-Mai sont spécialisées dans la préparation de terrain pour manifestations équestres en tout genre. Elles prennent la route pour aménager une piste cavalière dans les Corbières sur le terrain d'une richissime lady anglaise. Elles profitent de la route pour renouer avec leurs connaissances du monde de l'équitation, et de s'attarder un peu sur leur relation... Mais arrivées sur place, elles découvrent que le terrain en question est dangereusement accidenté : Betty manque même d'y passer dans l'éboulement d'une rivière ! Le chantier s'avère plus complexe qu'elle ne le pensait...

    Michel Faure, probablement le meilleur dessinateur de chevaux de la BD, signe un road movie feel good et touchant sur un couple de jeunes femmes et le monde de l'équitation.

  • Le 27 juillet 1804, à paris, après discussion en conseil d'état, l'emblème de l'empire est choisi : "l'aigle éployée" (après avoir écarté coq, abeille, lion couché).
    Ainsi bonaparte prend un impérial envol. ses fils spirituels, partageant l'idéal d'une france issue de la révolution, se retrouvent à ses côtés et plus particulièrement dans la grande armée. les fils de l'aigle, ce sont eux, ils écriront quelques grandes et violentes pages d'une histoire de l'europe. tous nos personnages d'origines sociales diverses (noblesse de l'ancien régime, tiers état. ) se fondent dans le creuset de la société nouvelle du début du 19e siècle.
    Ils représentent quelques exemples de ces fils de l'aigle qui forceront haine et admiration parmi les peuples européens.

  • Jésus Marie Joseph

    Michel Faure

    • Glenat
    • 9 Novembre 2011

    Tout le monde connaît cet épisode du Nouveau Testament qui raconte qu'un ange est venu visiter une certaine Marie de Galilée, lui prédisant qu'elle allait être la mère d'un enfant-roi. Mais très peu de gens savent que le "Très Haut" a également envoyé un autre ange sur terre pour choisir parmi les hommes celui qui serait digne d'être le père de l'enfant, car chacun sait que ces petites bêtes-là ne se font pas toutes seules. Ce livre raconte le voyage de cet ange.Un voyage qui n'a jamais abouti, puisque, comme chacun sait, la question de la paternité de Jésus reste toujours un mystère. Pourtant, à en croire les textes fondamentaux, Marie est bien la mère de Jésus. Alors ?...


  • le 27 juillet 1804, à paris, après discussion en conseil d'état, l'emblème de l'empire est choisi : "l'aigle éployée" (après avoir écarté coq, abeille, lion couché).
    ainsi bonaparte prend un impérial envol. ses fils spirituels, partageant l'idéal d'une france issue de la révolution, se retrouvent à ses côtés et plus particulièrement dans la grande armée. les fils de l'aigle, ce sont eux, ils écriront quelques grandes et violentes pages d'une histoire de l'europe. tous nos personnages d'origines sociales diverses (noblesse de l'ancien régime, tiers état. ) se fondent dans le creuset de la société nouvelle du début du 19e siècle.
    ils représentent quelques exemples de ces fils de l'aigle qui forceront haine et admiration parmi les peuples européens.

  • le 27 juillet 1804, à paris, après discussion en conseil d'état, l'emblème de l'empire est choisi : "l'aigle éployée" (après avoir écarté coq, abeille, lion couché).
    ainsi bonaparte prend un impérial envol. ses fils spirituels, partageant l'idéal d'une france issue de la révolution, se retrouvent à ses côtés et plus particulièrement dans la grande armée. les fils de l'aigle, ce sont eux, ils écriront quelques grandes et violentes pages d'une histoire de l'europe. tous nos personnages d'origines sociales diverses (noblesse de l'ancien régime, tiers état...) se fondent dans le creuset de la société nouvelle du début du 19e siècle.
    ils représentent quelques exemples de ces fils de l'aigle qui forceront haine et admiration parmi les peuples européens.

    />

  • Après le film, voilà la bande dessinée !
    Mexique, années 20 : « Viva Cristo Rey ! Viva la Guadalupe ! » C'est à ce cri que des milliers de paysans ont tenu tête à l'armée du Mexique durant 3 ans.
    Cette BD nous plonge en plein désert mexicain et dans de petits villages aux églises jésuites. La poudre explose, le sang coule, les uniformes des fédéraux et des rebelles se mélangent, les enfants tombent sous les balles et les martyrs naissent. C'est ce dont est témoin, horrifié, un peintre américain en séjour au Mexique. Il se retrouve pris malgré lui dans les violences de la guerre civile. Celle-ci avait commencé par un soulèvement contre les lois iniques du président Calles. En effet, le chef d'État athée avait usé de tout son pouvoir pour faire appliquer des lois violemment anti-cléricales qui, dans les faits, abolissaient la liberté de culte. Si d'abord l'église use de tous les moyens pacifiques à sa portée (manifestations de rues, occupations d'églises, boycott économique, pétitions, la suspension du culte public...), l'armée fédérale utilise d'emblée la violence pour faire respecter ces lois antireligieuses. Le peuple catholique indigné se soulève. La protestation devient résistance, la résistance devient révolution, la révolution dégénère en guerre civile. Et notre pacifique artiste se retrouve impliqué malgré lui dans cet affrontement sanglant des paysans face à l'armée du Mexique ! Les « Cristeros » s'organisent pour défendre la liberté de culte. Encadrés par un général en retraite, Gorostieta Velarde, et avec le soutien des prêtres et des femmes, leur victoire semble se dessiner. Cependant, deux soulèvements armés extrêmement violents, une solution diplomatique du Vatican et des États-Unis en leur défaveur ainsi que des accords trahis sonnent la défaite et la fin de la lutte ouverte.
    Cette guerre, souvent qualifiée de « Vendée mexicaine » par les historiens a fait plus de 250 000 victimes, dont de nombreux martyrs, pour lesquelles « Viva Cristo Rey ! » raisonne encore.

  • La passion du cheval est une affaire de familleÀ l'ouest du Zimbabwe, près du lac Kariba, s'étend une ferme de plus de 400 hectares spécialisée dans l'élevage de pur-sang. Ann et John Wakefield la dirigent, assistés de Ray, le frère d'Ann. Et pour leur fille Claire, 12 ans, c'est une matinée particulière puisqu'une pouliche est née dans la nuit ! Très vite, une véritable complicité naît entre la jeune fille et le poulain, baptisé Red Bird. Mais alors que le pays vit de grandes tensions à l'approche de l'élection du président Mugabe, Claire, elle, n'a qu'un objectif en tête : faire de Red Bird une future championne des champs de course. Mais son parcours sera semée d'embûches, elle a encore beaucoup à apprendre sur l'élevage équin.Avec l'appui de Camille Vercken, éleveuse de pur-sang, Rodolphe et Michel Faure (sans doute le meilleur dessinateur de chevaux de la bande dessinée contemporaine) lancent une nouvelle série placée sous le signe du sport équestre. Entre saga familiale et parcours initiatique, les auteurs nous font chevaucher dans ce premier tome au coeur des terres sauvages de l'Afrique australe, sur fond de troubles politiques...

  • La passion du cheval est une affaire de famille.

    Claire, qui n'a connu que les terres chaudes de l'Afrique, est invitée par sa cousine Jessica à passer ses vacances de Noël dans la verte Irlande.
    Elle y fait la rencontre de Snow, un très beau double-poney qui est la coqueluche du club tenu par sa tante Margaret.
    La relation très forte entre Jessica et Snow rappelle à Claire celle qu'elle entretient avec sa pouliche Red Bird. Pendant ce temps, au pays, le président Mugabé et ses milices mènent la vie dure au ranch Wakefield. Claire, loin du tumulte, n'imagine pas que son retour risque d'être écourté par la marche de l'Histoire...
    Avec l'appui de Camille Vercken, éleveuse de pur-sang, Rodolphe et Michel Faure (sans doute le meilleur dessinateur de chevaux de la bande dessinée contemporaine) poursuivent leur série placée sous le signe du sport équestre, entre saga familiale et parcours initiatique.

  • Manchester, 1885. Dans une école des quartiers pauvres, Elizabeth Griffith fait rêver ses élèves sur une carte de l'Inde. Femme de coeur, elle cherche à faire partager son émerveillement pour le joyau de l'empire britannique à ses élèves de la « New School ». Malheureusement, dans sa famille, ce pays dont elle a tant rêvé fait l'objet d'une véritable loi du silence. Impossible d'évoquer l'Inde devant son père, que la moindre allusion plonge dans d'impressionnantes crises nerveuses. Mais dans l'immédiat, sa préoccupation va à son école, menacée de fermeture faute de moyens. Son féminisme, doublé de son militantisme en faveur de l'éducation des plus défavorisés la rendent suspecte aux yeux des mécènes potentiels auxquels elle pourrait faire appel pour l'aider. Elle en est là, quand la mort brutale de son père et la découverte d'un document qu'un ami de la famille lui transmet sur l'histoire de ses parents, vont précipiter son destin. Il y est question de voyage en Inde, d'expédition pour trouver un trésor... mais aussi d'échec, de traumatisme et de folie, mais qu'importe ! Puisque sa soeur et son beau-frère, justement partis en voyage à travers le monde, sont déjà là-bas, elle va les rejoindre, les convaincre de partir à la recherche de ce fameux trésor et trouver les fonds dont elle a tant besoin pour sauver l'école ! Quitte à devoir affronter un lourd passé, dans cette Inde honnie de feu son père...

  • De retour à Paris, alors que des attentats visent des sectes, Arthis est contacté par un ami qui lui demande de conduire les frères Templiers au royaume de Galthédoc.

  • 1920, aux frontières de la Mongolie. La guerre entre Rouges et Blancs, bolchéviques et tsaristes, fait rage. Un train blindé est pris d'assaut par une troupe de cavaliers. À son bord, une femme médecin anglaise en quête d'un mari disparu. Tous les passagers sont débarqués et faits prisonniers. À son corps défendant, Élisabeth va ainsi devoir partager la folle aventure de son « ravisseur «, le baron Roman Von Ungern-Sternberg... Un personnage extraordinaire qui n'a pour ambition rien de moins que de restaurer l'Empire mongol d'antan et se faire proclamer successeur de Gengis Khan. Condamnée à suivre la « division sauvage » de Von Ungern en marche vers Ourga - future Oulan-Bator -, Élisabeth va petit à petit découvrir la véritable personnalité de celui que l'on surnomme le « Baron fou ».

  • Dans un tout petit musée de Saintes-Maries-de-la-Mer, on peut contempler le souvenir d'un moment qui semble imaginaire, tellement il fut incroyable. Au début du XXe siècle, toute la troupe du Wild West Show, Buffalo Bill en tête, se retrouva coincée sur le port de Marseille.
    Un riche propriétaire camarguais, el Baroncelli, leur proposa alors de s'installer sur ses terres du delta du Rhône.

  • Le baron fou t.2

    ,

    Ourga, la capitale mongole, est à présent entre les mains de la Division sauvage de Roman Von Ungern. Mais le baron ne s'en est pas sorti indemne. Blessé lors de l'attaque, il est pris en charge par Élisabeth qui, à mesure qu'elle le soigne, semble se rapprocher de son ravisseur. Un jour, en lui retirant son pansement, la jeune Anglaise découvre sous le bandage une marque en forme de pique. Élisabeth osera-t-elle lui avouer que ce symbole noir que le Baron redoute tant, c'est lui-même qui le porte dans son dos ?
    Seulement quelques mois après le premier tome, découvrez la fin de ce très beau diptyque empreint de romance, d'aventure et d'exotisme. Rodolphe et Michel Faure s'inspirent de l'histoire incroyable du « Baron Fou » Von Ungern, dernier général tsariste autoproclamé successeur de Gengis Khan, qui envahit la Mongolie à la fin de la Première Guerre mondiale.

  • XIXe siècle. Qu'est-ce qui pousse Elizabeth Griffith, une jeune institutrice militante, à quitter Manchester pour les jungles indiennes ? Pourquoi se met-elle en quête du fabuleux trésor du Sultan de Golconde, alors qu'elle sait que son influence néfaste a rendu démente sa mère ? Que sait-elle du « Samsara », cette théorie bouddhiste de la répétition des vies jusqu'à l'effacement des fautes ? Toutes les réponses se trouvent dans ce deuxième et dernier tome de « Samsara ».

    Frank Giroud a écrit ce récit pour Michel Faure. Tous deux passionnés de roman et de cinéma d'aventure, ils rêvaient de mettre en scène une chasse au trésor dans une jungle luxuriante... Michel Faure ne s'économise pas au fil de ces 78 pages, aussi à l'aise pour dépeindre la beauté cachée des ruelles pluvieuses de Manchester que cette incroyable île au trésor perdu dans la jungle indienne. En filigrane de cette histoire épique, Frank Giroud travaille au coeur de ses thèmes de prédilection, la prédestination, l'héritage familial, le libre-arbitre...

  • Un trésor et un secret de famille, perdus dans les jungles de l'Inde britannique, au XIXe siècle.
    Manchester, 1885. Dans une école des quartiers pauvres, Elizabeth Griffith fait rêver ses élèves sur une carte de l'Inde. Femme de coeur, elle cherche à faire partager son émerveillement pour le joyau de l'empire britannique aux élèves de la "New School". Malheureusement, dans sa famille, ce pays dont elle a tant rêvé fait l'objet d'une véritable loi du silence. Qui plus est, son féminisme, son militantisme en faveur de l'éducation des plus défavorisés la met à l'écart de la société...
    Aussi quand sa petite soeur se marie avec un riche héritier et qu'ils partent en voyage en Inde, elle saisit cette occasion pour partir à Khandapur les rejoindre. Elle ne sait pas encore que ce voyage va la pousser à marcher dans les pas de sa mère qu'elle n'a pourtant jamais connue. C'est ainsi qu'elle va devenir l'héroïne d'une incroyable aventure sur les traces de sa propre histoire familiale et du fabuleux trésor du Sultan de Golconde...

  • C'est après la visite fatidique du sinistre " chien noir " au vieux pirate Billy Bones, à l'auberge de l'Amiral Benbow que tout commence. Le jeune Jim Hawkins s'embarque avec le sir de Trelawney et le docteur Livesey à la recherche d'un mystérieux trésor caché dans une île lointaine dont ils détiennent la carte. Trésor, que convoite également le patibulaire et mystérieux Long John Silver, le cuisinier du port, qui Jim se lie d'amitié. Jim, qui n'est pas au bout de ses surprises, car la route est longue et parsemée d'embûches jusqu'à l'île du squelette où, tout au fond d'une grotte, reposent des joyaux innombrables...

  • A Paris, la Société Secrète des Cathares et l'Ordre des Chevaliers du Saint-Graal cherchent par tous les moyens à gagner le royaume de Galthédoc. Cependant Athis tient bon... Malgré les pressions, les promesses ou les menaces, il ne conduira personne vers le petit royaume perdu. Et si, à l'inverse, c'était Galthédoc qui venait vers eux ? Et si, là-bas aussi, un grand péril obligeait les habitants à franchir la frontière du " Grand Pays " ? Car dans les deux mondes, un grand danger menace...

    La passerelle est jetée ! Dès les premières planches de cet album nous retrouvons Joachim et Argon chevauchant dans les marais du Royaume Perdu. Les deux univers se rejoignent : d'un côté un monde figé à l'époque médiévale qui fait face à un danger qui le dépasse, de l'autre une société contemporaine cherchant dans le passé les réponses à ses questions. Athis sera-t-il le trait d'union ? La magie de la Balade ensorcèle le lecteur comme aux premiers jours.

  • Après son étrange aventure en Inde, Arthis regagne Paris. Très vite, il souffre de solitude, d'autant plus que placer ses photos devient de plus en plus difficile. Cependant, la France est secouée par une vague d'attentats visant certaines sectes. Notre héros est alors contacté par un de ses amis qui lui demande de conduire les frères Templiers au royaume de Galthédoc où ils seront en sécurité. Mais est-il prudent de guider ces hommes vers le pays secret ?

    Ainsi débute le nouveau cycle de Balade au bout du monde, renouant avec le fantastique qui fit son succès.

  • La fin de la buse

    Faure. Michel/V

    • Orphie
    • 2 Mars 2005

    Les aventures de ce célèbre pirate sont avant tout une oeuvre d'imagination : rien ne nous dit que P'tit Louis, Doujésus ou Crèvepanse et bien d'autres personnages sympathiques ou déplaisants dont vous allez faire la connaissance au fil de ces pages aient vraiment existé - rien ne nous dit, non plus, le contraire !
    Mais, Olivier Le Vasseur, dit La Buse, England, Taylor, Forbans, ont bel et bien vécu. comme Beauvollier de Courchant, gouverneur de Bourbon, ou le Comte d'Ériceira, vice-roi de Goa qui interviendront dans cette histoire.
    La plupart des faits qui sont la trame de cette aventure se sont réellement passés : les naufrages, les batailles e -les beuveries aussi !- nous n'y avons ajouté qu'un peu d'humour et de rêve. Avec la prise spectaculaire de La Vierge du Cap , La Buse s'empare d'un vrai trésor, il devient aussi le pirate le plus recherché de l'Océan indien.

  • Les aventures de ce célèbre pirate sont avant tout une oeuvre d'imagination : rien ne nous dit que P'tit Louis, Doujésus ou Crèvepanse et bien d'autres personnages sympathiques ou déplaisants dont vous allez faire la connaissance au fil de ces pages aient vraiment existé - rien ne nous dit, non plus, le contraire !
    Mais, Olivier Le Vasseur, dit La Buse, England, Taylor, Forbans, ont bel et bien vécu. comme Beauvollier de Courchant, gouverneur de Bourbon, ou le Comte d'Ériceira, vice-roi de Goa qui interviendront dans cette histoire.
    La plupart des faits qui sont la trame de cette aventure se sont réellement passés : les naufrages, les batailles e -les beuveries aussi !- nous n'y avons ajouté qu'un peu d'humour et de rêve.

  • Arthis, de retour à Paris, se trouve mêlé à une guerre entre sectes dont l'enjeu est l'accession au royaume de Galthédoc. Pourchassé par les deux camps qui le veulent comme guide, Arthis tente de se faire oublier. Mais ce grand voyage qu'il ne veut pas effectuer sous la contrainte, peut-être l'amour le décidera-t-il à l'entreprendre...

    Pierre Makyo tire les ficelles de cette guerre entre sociétés secrètes sur un dessin de Michel Faure, qui réussit parfaitement la fusion entre l'aventure et le romantisme qui font le charme de cette série culte.

  • Depuis la première fois où Arthis a mis les pieds à Galthédoc, de nombreux événements ont eu lieu... L'enfant d'Arthis et Aline est né, prénommé Azhen. Pendant ce temps, rien ne va plus à Galthédoc. Joachim est persuadé que l'absence d'Aline est la cause du marasme de son royaume... Aussi, lorsque deux pharmaciens se présentent à lui et lui demandent de pouvoir instaurer un commerce de plantes rares entre Galthédoc et le « Grand pays », le roi en profite pour leur demander de l'aider à retrouver sa bien-aimée... Initiée au début des années 80, La balade au bout du monde a connu un succès immédiat et jamais démenti. Cette grande saga est aujourd'hui conclue par cet opus de 64 pages dessinées par les quatre dessinateurs des différents cycles : Hérenguel, Laval, Faure et bien sûr, l'incontournable Vicomte... Un soupçon de magie, un parfum de légende, la Balade déploie ses sortilèges. Plongez en plein coeur des brumes du royaume de Galthédoc...

  • Ce 27 juillet 1804, à paris, après discussion en conseil d'état, l'emblème de l'empire est choisi : "l'aigle éployée"' (après avoir écarté coq, abeille, lion couché).
    Ainsi bonaparte prend un impérial envol. ses fils spirituels, partageant l'idéal d'une france issue de la révolution, se retrouvent à ses côtés et plus particulièrement dans la grande armée. ces fils de l'aigle, ce sont eux, ils écriront quelques grandes et violentes pages d'une histoire de l'europe. tous nos personnages d'origines sociales diverses (noblesse de l'ancien régime, tiers état. ) se fondent dans le creuset de la société nouvelle du début du 19e siècle.
    Ils représentent quelques exemples de ces fils de l'aigle qui forceront haine et admiration parmi les peuples européens.

empty