Bandes dessinées / Comics / Mangas

  • Un nouveau talent de l'humour contemporain entre Topor, Glen Baxter et Fabcaro !

    Stéphane Trapier compile spécialement pour vous ses plus grands succès. Entre deux illustrations vintage détournées par la reprise d'extraits de chansons populaires, il nous immerge dans l'esprit toujours plus inventif d'un Giscard à domicile - alter ego de son propre père - qui tient plus de l'artiste contemporain fan de nouvelles technologies que de l'homme d'État. Stéphane Trapier incarne quant à lui tour à tour le génie français, Manu Mac'on, héros d'un monde sans R, ou encore Stéphane Trapier lui-même.

  • Ouvrir Tarzan contre la vie chère, c'est retrouver les scènes initiatiques du cinéma du dimanche soir : les cow-boys et les Indiens, les capes et les épées, les bals et les perruques, la flibuste, les baisers, la sauvagerie, les corps à corps, l'héroïsme, la trahison, le crime. mais les retrouver comme suspendus par le dessin, figés hors de leur temps, irrémédiable-ment arrachées à notre enfance. Car ni les cow-boys, ni les marquises, ni les centurions ne parlent plus la langue, si niaise et si profonde de jadis. Que leur est-il arrivé ? Ont-ils regardé la télé à leur tour ? Ont-ils fréquen-té en cachette la machine à café du bureau ? Ont-ils lu 20 Minutes avant d'enfiler leur costume ? Comment expliquer leur soudaine préoccupation pour les RTT, le mariage pour tous et le bilan carbone ?
    Il faut se rendre à l'évidence, Stéphane Trapier a tenté ici le reboot ul-time : faire parler aux héros d'autrefois le langage de notre époque ; les dialectes médiatiques, politiques, publicitaires qu'il excelle à capter et à restituer. Chez Trapier, les héros ne sont jamais fatigués de bavarder.

  • Prévoyez un sac vomitoire et une balise de survie pour cette visite-guidée de la capitale.

    De salons de massage asiatiques en salons de coiffures africains, en passant par l'hôpital Sainte Anne, le tabac de la Porte de la Chapelle, les horribles dîners spectacles ou les cercles de jeux interlopes, découvrez le Paris insolite d'Elsa Barrère, sublimé par les dessins de Stéphane Trapier !

    À travers ce pastiche de guide, nous suivons Elsa Barrère dans son odyssée. Ici, Paris n'est pas une fête, mais une sorte de Gomorrhe (ou pire encore !) où les dingues soliloquants et les zombies fumeurs de crack se disputent la vedette avec des vieilles peaux atteintes de bourgeoisie paroxystique.

    Scénariste pour la télévision (docteur CAC, Groland...), chroniqueuse radio (Oui FM) et comédienne (spectacle courageux et non-censuré), Elsa Barrère fait la lumière sur les aspects sombres de la plus belle ville du monde. Son Paris trash est magistralement illustré par Stéphane Trapier, coqueluche du Théâtre du Rond-Point qui lui confie toutes ses affiches depuis plus de 20 ans. Trapier est également présent dans les revues XXI, Le 1 ou encore Libération.

empty