De Boree

  • Le Morbihan est une terre où, de toute éternité, réalité et fiction cohabitent. Une terre où soufflent la légende et le mythe. Une terre qui regorge d'énigmes, de faits insolites et de traditions parvenus jusqu'à nous depuis l'époque celtique.
    C'est à Josselin que Gilles de Retz vint, en 1440, tenter de se justifier devant notre bon duc Jean V ; la mémoire populaire murmure qu'il y aurait commis quelques actes de sorcellerie et autres abominations.
    L'on raconte aussi que, dans la même commune, la Vierge transforma des lavandières en. aboyeuses possédées ! C'est à Plouhinec que « la Jégado » naquit en 1803, et à Guern qu'elle entama une brillante carrière d'empoisonneuse qui devait la mener sur l'échafaud. Et que dire des sirènes, des spontailh, des korils, des dames blanches et de ce petit peuple de l'autre monde qui, ici, prennent vraiment leurs aises ?
    Ce département n'est pas sans abriter des mystères historiques, archéologiques et ethnologiques. Ainsi, la lumière n'est toujours pas faite sur le lieu de l'ultime bataille des Vénètes, nation armoricaine qui tint tête à César et qui subit une cruelle défaite en 56 avant J.- C.
    Où se trouve précisément l'antique et opulente cité de Sulim ?
    Quel personnage mythologique la fameuse Vénus de Quinipily représente-t-elle ? L'ombre des druides flotte-t-elle sur le sommet du Mane Gwen ? Ses pierres creusées sont-elles les ultimes témoins de sacrifices très anciens ? Quid, encore, du peuple qui couvrit ce pays de mégalithes ? À quoi servaient les fameux souterrains « gaulois » qui trouent le sol du Bro Gwened ?...
    Autant de questions auxquelles Thierry Jigourel, en passionné de l'univers celtique, répond ici, dévoilant tous les secrets de cette « Petite Mer » aux contemporains que nous sommes.

  • Les faits divers ont toujours fasciné l'opinion. Jadis, des milliers, voire des dizaines de milliers de badauds se déplaçaient pour assister à ces grandes expiations collectives qu'étaient les exécutions capitales. Les historiens, pour leur part, les ont longtemps délaissés, estimant, sans doute à tort, qu'ils ne concernaient que la petite histoire. Pourtant, pour faire une radiographie d'une société à un moment donné, rien de tel que l'étude de ces événements, mineurs ou majeurs, qui échappent, dans les journaux, aux colonnes « culture » ou « politique ».
    Après un dépouillement minutieux de la presse du département des Côtes-d'Armor, Thierry Jigourel nous livre ici, de la Belle Époque au début du troisième millénaire, une somme où l'insolite le dispute au sordide et le pittoresque à l'horrible. Catastrophes, faits de société, crimes en série, infanticides, viols, attentats, règlements de comptes, épidémies ou encore naufrages alimentent cet ouvrage, qui satisfera toutes les curiosités.
    De l'assassinat des enfants de Trégueux par Jean-Baptiste Dagorne, qui fut exécuté en public, à l'affaire de la psychiatre de Guingamp surnommée « le Corbeau », en passant par la noyade de la famille d'Anatole Le Braz et par l'exhumation discrète, à Plourivo, des restes présumés de Pierre Quéméneur, l'associé de Guillaume Seznec, en 1953, c'est une copieuse moisson de faits divers ayant défrayé la chronique en leur temps que Thierry Jigourel s'est attaché à rassembler ici, pour notre plus grand plaisir...

empty