William Gasparini

  • L'organisation du sport est passée d'une auto-administration par les pratiquants eux-mêmes à une institutionnalisation - voire une bureaucratisation - des groupements sportifs avec le développement d'un système hiérarchisé de division des tâches très poussé.
    Malgré le discours sportif dominant qui véhicule l'image d'un monopole de l'institution sportive fédérale sur l'organisation du sport, la réalité socio-économique renvoie à une extrême variété des formes d'organisation et des statuts.
    Ce livre établit une synthèse rigoureuse et accessible des travaux des sociologues sur les organisations sportives en respectant le caractère pluriel de leurs approches.
    Il montre l'intérêt de ces travaux tant en sociologie du sport que pour le secteur en pleine expansion du " management " du sport.

  • Les pratiques sportives et de loisir sont actuellement l'objet de multiples enquêtes sociologiques, anthropologiques et historiques. Pour rendre compte des processus d'institutionnalisation de ces activités, des chercheurs et doctorants en sciences sociales ont confronté leur démarche et leurs résultats au cours d'une Journée d'Etudes interdisciplinaire organisée par l'Equipe de recherche en Sciences du sport de l'Université Marc Bloch de Strasbourg. A travers la confrontation de différents points de vue, l'ouvrage permet d'aborder les institutions du sport, des corps et des loisirs à partir d'espaces, de conjonctures et de contextes variés et contribue ainsi à une meilleure compréhension du fonctionement de nos sociétés.

  • Cet ouvrage a pour ambition de questionner sociologiquement le travail dans les organisations sportives. Les apports mutuels de la sociologie du travail et des sciences sociales du sport permettent de mieux comprendre les formes que prend le travail dans ces organisations, ainsi que les dynamiques individuelles et collectives qui le régissent.

  • Le sport-santé : de l'action publique aux acteurs sociaux Nouv.

    La lutte contre la sédentarité et la surcharge pondérale est aujourd'hui un enjeu majeur de santé publique. Des campagnes d'incitation à « bouger plus » à la prescription médicale d'activité physique, les instruments d'une nouvelle action publique de « sport-santé » se développent pour prévenir l'obésité et les maladies cardio-vasculaires.
    Cet ouvrage étudie l'émergence, la circulation et l'usage de cette nouvelle catégorie de l'action publique. En croisant les approches sociologique, anthropologique et historique avec des enquêtes menées dans les différents pays d'Europe, il livre une des premières approches critiques des politiques publiques et des pratiques sociales en ce domaine.

  • Cet ouvrage présente les principales contributions et réflexions de jeunes chercheurs européens et de journalistes en matière de discrimination dans le sport. A partir d'une approche pluridisciplinaire en sciences sociales, les auteurs montrent comment les medias et leurs professionnels peuvent être le relais, par le biais de leurs reportages sportifs, des initiatives de lutte contre les discriminations. Ils illustrent également de manière détaillée non seulement la réalité des discriminations dans le sport et les controverses relatives à ces questions dans les Etats membres du Conseil de l'Europe, mais aussi le dynamisme de la recherche naissante dans ce domaine.

    Préface : entretien avec Lilian Thuram.

  • This work presents the main contributions and considerations of young European research workers and journalists on the question of discrimination in sport. Taking a multidisciplinary approach to the social sciences, the authors show how the media and those working in media can act as a relay, through their coverage of sports, for initiatives on the fight against discrimination. They also illustrate in detail not only the reality of discrimination in sport and the controversy surrounding this issue in the member states of the Council of Europe, but also the strength of research incipient in this field.
    The Enlarged Partial Agreement on Sport (EPAS) hopes to contribute in this way to the development of European research on education through sport involving researchers from different countries in order to better understand the phenomenon of discrimination.

    Foreword: interview with Lilian Thuram.

  • Le sport peut-il pacifier et redynamiser une banlieue ? Quels sont les sports pratiqués dans les quartiers ? Selon quelles modalités ? Pourquoi privilégier le sport dans les politiques urbaines à destination des quartiers de relégation ?
    En réponse à la " crise du lien social ", le sport est souvent présenté comme un puissant ciment ou du moins comme un modèle d'intégration pour les " jeunes des cités ". Dans ce contexte, le sport devient " social " et la jeunesse des quartiers populaires apparaît comme le groupe cible des nouveaux dispositifs "socio-sportifs" mis en oeuvre par les pouvoirs publics.
    Les auteurs se proposent précisément de questionner les catégories utilisées pour approcher cette réalité tout en l'illustrant à partir d'enquêtes sociologiques récentes. Ce travail de synthèse constitue à la fois un outil de réflexion pour chercheurs et étudiants en sciences sociales (STAPS, sociologie, science politique) et un outil d'aide à la décision pour tous les acteurs des politiques publiques du sport (fonctionnaires territoriaux, élus politiques, décideurs en matière de politique de la ville et d'action sociale).

empty