Carmel

  • D'où vient le mal ? En quoi consistent l'activité démoniaque et les tentations ? La magie et la sorcellerie sont-elles efficaces ? Que penser des liens mauvais ou des guérisons magiques ? Quelles sont nos armes de défense dans ce combat ?
    Sur ces questions importantes de la vie spirituelle, souvent méconnues, l'auteur offre cette synthèse sur le combat spirituel, sa signification, sa finalité.
    Les réponses sont puisées à la source de la Parole de Dieu, des Docteurs du Carmel, de Thomas d'Aquin et de François de Sales.
    Les analyses claires et précises constituent un enseignement solide pour le discernement des esprits, l'accompagnement spirituel et le cheminement chrétien.

  • Magnifique fresque dans laquelle l'auteur raconte véritablement la longue marche de l'Église, la lente maturation de la foi et de la spiritualité chrétiennes, dont nous sommes les héritiers.
    Ce livre vise à offrir à certains lecteurs une initiation, à d'autres un approfondissement, à tous une information sérieuse, des pistes de réflexion et d'appropriation personnelle.
    25 chapitres qui couvrent deux millénaires (jusqu'à la 1e Guerre mondiale) : chacun retient un thème indiqué dans le titre. Ils peuvent être lus indépendamment, même si l'ordre chronologique est préférable.
    Abondantes notes en bas de page avec toutes références bibliographiques nécessaires pour poursuivre l'étude et la réflexion.
    Nombreuses évocations iconographiques.

  • À notre époque où la vérité sur l'homme, sa vocation et sa destinée sont profondément obscurcies, le mystère de l'Assomption s'impose comme une réponse alternative résolument plus grande et plus belle. L'auteur étudie les enjeux anthropologiques et eschatologiques du dogme de l'Assomption. En effet, le dessein de Dieu sur l'humanité se révèle dans ce mystère : la gloire de Marie annonce notre propre glorification jusque dans la résurrection de la chair, promesse du salut intégral de la personne. La base : analyse systématique des écrits de Benoît XVI et de la théologie mariale de Joseph Ratzinger, qui met en relief l'unité et l'harmonie du dessein divin.

  • Ce volume est consacré à la figure et à la pensée de saint Jean de la Croix. L'auteur nous présente la vie, les écrits et la pensée du Saint en manifestant son actualité et sa fécondité pour le monde d'aujourd'hui.

  • "L'introduction à la lecture de sainte Thérèse veut offrir une étude contemporaine et critique du phénomène thérésien, en le resituant dans ce qui fut son contexte d'origine." Ecrit pour le centenaire thérésien de 1982 par les meilleurs spécialistes et constamment mis à jour depuis, le présent ouvrage expose la synthèse de ce que nous savons aujourd'hui de Thérèse selon des approches variées : historique, théologique, spirituelle, littéraire..... En trente ans, il est devenu un outil de travail incontournable sur le milieu et l'oeuvre de la Sainte. Cette première traduction française, réalisée en collaboration avec les auteurs espagnols, est enrichie de mises à jour spécifiques, notamment pour ce qui est de la bibliographie.

    Le deuxième volume étudiera séparément chacun des écrits thérésiens.

  • Si les recherches philosophiques, pédagogiques et spirituelles d'Edith Stein sont bien connues, son activité de traductrice l'est moins. Cette étude met en lumière ces aspect. Newmann, Thomas d'Aquin, Denys l'Aréopagite, Jean de la Croix sont quelques uns des auteurs qu'Edith a traduit. Alliant rigueur intellectuelle et pédagogie, l'auteur nous introduit dans cet univers.

  • Avec Maria Petyt (+ 1677), la spiritualité mariale inaugure une étape décisive de son histoire. Elle s'inscrit dans le mouvement de la mystique rhéno-flamande. Maria Petyt témoigne d'une manière inédite d'une vie spirituelle fondée sur l'amour. Décriée en son temps par les Jansénistes ou les Jésuites, Maria Petyt et le livre "La vie mariale et mariforme" (qui raconte son expérience) sont un feu paisible. Elle peut prétendre aujourd'hui à une reconnaissance universelle.

  • Le Nuage de l'inconnaissance, l'un des plus grands textes mystiques de la tradition chrétienne occidentale est l'ouvrage d'un auteur anglais anonyme du XIVe siècle. Texte d'une immense beauté littéraire, il est écrit dans un style simple qui, cependant, ne réussit pas à dissimuler la vaste étendue des connaissances théologiques qui affleurent à sa surface. Dans l'introduction à cette étude sans équivalent, William Johnston indique son propos :

    " Les pages qui suivent sont une tentative visant à étudier l'enseignement mystique de l'auteur du Nuage dans le contexte de la théologie médiévale et à la lumière de la tradition chrétienne, tout en accordant une attention toute particulière au rapport entre la mystique de cet anglais et le Christianisme tel qu'il est vécu par le simple fidèle. La mystique passe souvent pour une chose ésotérique, quelque chose qui diffère de la croyance religieuse ordinaire des foules. Toutefois, Augustin Baker, qui connaissait et appréciait tant le Nuage, souligne que sa mystique est "ordinaire". Il semblerait qu'il entende par là qu'elle peut être ramenée à un système, n'étant rien de plus que la vie chrétienne ordinaire portée à incandescence. En conséquence, dans cette étude, je me suis efforcé de systématiser la pensée de l'auteur en l'envisageant à la lumière de la théologie de son époque."

  • Les auteurs s'interrogent sur ce qui semble être un paradoxe : vie retiré dans un monastère et vie publique de la cité. A travers des figures historiques prises en différentes époques, ils essaient de voir comment s'est exprimé l'engagement des spirituels auprès de leurs concitoyens. Ce livre aborde cette problématique en particulier du point de vue de grandes figures féminines de la spiritualité : Thérèse d'Avila, Mme Acarie, Thérèse de Lisieux. Il en ressort que c'est grâce à leur engagement spirituel que ces hommes et ces femmes ont pu être attentifs et présents aux besoins de leurs contemporains, devant frayer avec les tenants du pouvoir séculier, afin d'offrir une autre vision de la marche du monde.

  • Cet ouvrage de la collection Recherches carmélitaines, issu d'une thèse de doctorat, offre une contribution pionnière dans le domaine de l'apport théologique de sainte Élisabeth de la Trinité. A partir de deux mots clés de la pensée d'Élisabeth : le sacerdoce et la fin des temps, l'auteur analyse sa correspondance avec l'abbé Chevignard et en présente une étude systématique.

  • Ces textes sont un appel à lire Thérèse et plus encore à l'écouter.

    Auditeur de Thérèse, l'auteur laisse résonner "cette voix inimitable, trop vraiment libre pour être fascinante, une voix qui éveille en nous le désir d'être libre pour Dieu"

  • Cet essai collectif cherche à honorer les exigences d'une intelligence informée par la foi: des fondements bibliques et métaphysiques de la question jusqu'à ses résonances psychologiques et mystiques en passant par ses aspects théologiques et sociaux.

  • L'auteur, spécialiste reconnu de la pédagogie et de la psychologie religieuses, nous propose ici une véritable synthèse sur la formation à la vie consacrée, et des éléments très sûrs d'une théologie et d'une pastorale de la vie à la suite du Christ.

  • L'ouvrage, de teneur philosophique et théologique (mais aussi éthique et pratique), aborde la question de la femme, après l'invitation faite par Jean-Paul II (Evangelium viate n.99) de proposer un "nouveau féminisme" different des "féminismes traditionnels". Depuis qu'il fut lancé pour la première fois par le pape Jean-Paul II dans sa lettre encyclique Evangelium vitae (1995), le défi que constitue la promoti:on d'un nouveau féminisme a sans doute été relevé, du moins de façon théorique.Les treizes articles de ce volume, écrits par d'éminents chercheurs internationaux, s'efforcent de mettre en oeuvre une anthropologie intégrale, philosophique et théologique.Sur un tel fondement, ce nouveau féminisme pourrait entrer dans un dialogue significatif, d'une part avec le féminisme traditionnel, d'autre part avec ce que l'on pourrait appeler l'"esprit patriarcal".Au centre de cette anthropologie se trouve la révélation de ma personne humaine -homme et femme- dans le Christ, l'Epoux divin. C'est Lui qui oriente les femmes au delà du critère masculin en fonction duquel la critique féministe de l'esprit patriarcal les a trop souvent "évaluées". Bien loin de réduire les femmes a une "essence éternelle", l'anthropologie cgrétienne dynamique exposée dans cet ouvrage souligne le droit et la responsabilité de chaque femme de s'accomplir selon la liberté chrétienne parfaite.

  • Pour la première fois en français, un ouvrage étudie de manière globale le personnalisme de Jean-Paul II. Non réservé aux spécialistes, il éclaire en profondeur tout l'enseignement et le combat de ce grand pape en faveur de la personne humaine. La référence de Jean-Paul II au personnalisme apparaît bien avant son élection et se développe avec force et cohérence tout au long de son pontificat. Ce cadre de référence explique le double apport fondamental de Jean-Paul II à la doctrine catholique : la promotion du respect intégral de la personne humaine et de son « mystère inviolable » face à toutes les formes d'oppressions dirigées contre l'homme ; la consécration du langage du corps et de la sexualité comme moyen d'expression, par l'homme, de sa capacité à se donner en vérité à l'être aimé, ce qui lui permet alors d'accéder à la plénitude de sa propre humanité.

  • A l'occasion de l'Année Centenaire d'Elisabeth de la Trinité, la collection Recherches Carmelitaines propose un ouvrage collectif de référence. Une équipe internationale de spécialistes fait le point sur les sources, l'expérience et la doctrine de la bienheureuse carmélite, ainsi que sur sonrayonnement pastoral et sa postérité spirituelle.

  • Des théologiens de renom se penchent sur la doctrine de la Sainte de Lisieux pour étudier son apport à la théologie contemporaine.

empty