Hongfei

  • C'est l'été. Xiaoma arrive chez Mamie... avec ses chevaux imaginaires. Au début, ils étaient 5 puis 10, 15, puis... ! Ce n'est pas commode dans le petit appartement et c'est fatiguant pour Mamie sous le regard attendri de laquelle, l'enfant joue, mange, prend son bain, fait la sieste et la fête avec ses amis. Malgré les problèmes qui surgissent, chacun des deux peut compter sur l'affectueuse complicité de l'autre.

  • Nuit étoilée

    Jimmy Liao

    • Hongfei
    • 20 Août 2020

    Une jeune fille esseulée (incomprise de ses parents qui s'entendent mal, attristée par la perte récente de son grand-père), se lie d'amitié avec un garçon solitaire et sensible nouveau venu dans sa classe.
    Le harcèlement de leurs camarades les rapproche tandis que la brutalité de la vie citadine les pousse à la fugue.
    Leur périple les emmène jusqu'à la maison de grandpère située en montagne, au coeur d'une forêt profonde, lieu propice à profiter de nuits étoilées, aussi belles que celles peintes par Van Gogh. Au retour de leur escapade, alors que la jeune fille tombe malade, le garçon déménage... Elle ne le reverra pas. Mais désormais, la vie est comme plus légère, la route moins dangereuse.
    La magie de l'émancipation et de l'expérience a opéré.

  • Le poisson qui me souriait dans ma maison est maintenant chez lui, dans l'océan. Désormais, l'océan tout entier me sourit. Et c'est bien ainsi.

  • Un cheval au pas. Dans la chaleur de la nuit, un samouraï vient. Tiens ! Une auberge. Le guerrier a faim, il s'arrête. On l'accueille, on le sert ; un bol de fèves fera l'affaire. Comme il brille le katana du samouraï ! Trois brigands convoitent le sabre et, tour à tour, menacent le guerrier. Le samouraï rit. Ces messieurs-là, malavisés, ne sont pas un danger. À quoi bon les combattre alors qu'on en est au dîner. Une leçon suffira. Le choix des armes : les baguettes. Trois cliquetis dans les airs ; trois mouches en firent les frais. Les canailles s'enfuirent et le laissèrent en paix.

  • L'attente

    ,

    • Hongfei
    • 22 Avril 2021

    Un explorateur s'enfonce dans la jungle.
    Autour de lui, une profusion de couleurs et de bruits.
    Déterminé, il avance vers son plus cher désir : voir l'oiseau de paradis. Arrivé au point d'observation, débute l'attente, longue. Il a faim, soif. Autour de lui, le monde continue sa course, insensible à sa volonté et son obstination. Parfois, l'espoir renaît et s'envole à nouveau. Cette fois, abattu, l'homme le sait : tout espoir est perdu. Et puis soudain...
    Depuis des siècles on célèbre l'esprit d'exploration et de conquête. Le temps est peut-être venu de penser autrement, harmonieusement, notre lien au vivant. Ce récit offre avec beauté et sensibilité, l'exemple d'un explorateur parti conquérant et qui fait l'expérience, par la force de choses qui le dépassent, d'un décentrement libérateur.

  • Le petit camion de papa

    Mori

    • Hongfei
    • 21 Mai 2021

    Dans ce texte tout simple écrit à la 1ère personne du singulier, on suit une fillette partie pour la journée avec papa dans son petit camion. Lui travaille. Elle se laisse transporter au fil du chemin et par leurs chansons préférées à la radio. Au gré des paysages et des paroles, son imagination vagabonde. Comme elle aimerait que ce voyage merveilleux auprès de papa soit sans fin.

  • Tout ce que j'aime

    ,

    • Hongfei
    • 18 Février 2021

    « Ce que j'aime le plus au monde, c'est... ».
    Une fillette énumère les petites choses que, l'une après l'autre, elle déclare aimer plus que tout : sa fenêtre, la confiture, ses chaussures lumineuses, ses crayons, la rivière, son livre, son doudou... et sa maman qu'elle aime vraiment plus que tout. Quand bien même le pot de confiture sera vide, les chaussures trop petites ou le crayon usé, et même si maman et elle changeront, une chose demeurera toujours : la possibilité du bonheur à chaque instant.

  • Un album qui invite l'enfant à entrer dans une ronde où, les uns après les autres, des animaux en quête d'amour cherchent qui est prêt à donner à chacun de l'affection.

  • Bulle d'été

    Florian Pigé

    • Hongfei
    • 22 Août 2019

    Au bord de la piscine, le temps est comme suspendu pour le jeune garçon qui termine son petit-déjeuner les pieds dans l'eau. C'est bientôt la fin des vacances. Livré à lui-même, ses parents travaillant toute la journée, l'enfant plein d'imagination occupe son temps à mille petites activités. L'après-midi, une cape sur le dos, il enfourche son vélo, nourrit tous les chats de la rue et parfois, quand il a de la chance, croise Lily... Il ne connaît que son prénom. Elle est jolie. Lui, timide. Demain c'est la rentrée. Il reste tant à faire :
    Dessiner encore, construire une cabane, observer les étoiles, sourire à Lily.

  • Pousseur de bois

    Frédéric Marais

    • Hongfei
    • 22 Octobre 2020

    En Inde, un vieil homme offre un trésor à un petit mendiant : quelques pièces de bois. L'enfant est déçu mais lorsque le vieux se met à les pousser et à conter batailles et expéditions, il se rêve en héros d'aventures. Ainsi initié aux échecs, l'enfant se révèle être un prodige. Alors on l'envoie se mesurer aux meilleurs joueurs du monde... Des années plus tard, couvert de gloire, le champion est de retour au pays. Un jour, il s'arrête à son tour devant une petite mendiante...

  • La rivière

    Mori

    • Hongfei
    • 22 Octobre 2020

    Une rivière. Une maison au milieu de la rivière. Un ours songeur assis sur le toit de la maison. Le temps passe, l'eau coule... "Et moi ?" se demande l'ours ;
    "me faut-il pas partir ? Mais pour où ? Avec qui ?" Mais voilà qu'on appelle l'ours au départ... Débute alors, avec un loup aux allures de renard amical, une calme pérégrination. Un chemin sinueux, une envie de danser, une nuit étoilée, une luge qui invite à la glisse jusqu'à...
    Une rivière aux confins de laquelle une maison apparaît tout en haut d'une colline. Voici que l'ours est de retour chez lui. C'est que ce voyage aux allures débonnaires est initiatique. L'auteur nous y invite au fil d'un texte simple et d'illustrations douces qui font naître des questions chez le lecteur, sans être pressées de lui apporter des réponses.

  • Tomoko, petite fille sensible et curieuse, reçoit un cadeau de sa tante : une poupée Kokeshi en bois d'érable. Elle l'adore et en fait son amie pour chaque moment de sa vie. Mais un matin d'orage, elle la perd. Sa tante puis, à l'école, le maître potier console l'enfant attristée. Quelques années plus tard, alors que Tomoko est devenue céramiste, elle livre une commande dans une pâtisserie et découvre stupéfaite son amie Kokeshi dans la vitrine. Le pâtissier lui explique que sa défunte épouse l'avait trouvée dans la rue et, depuis, en prenait soin. Il l'avait installée là en souvenir. Émue, Tokomo fit un clin d'oeil à son amie en bois d'érable et sentit son coeur rayonner de joie. Parfois, mystérieusement, des liens se tissent entre les humains à travers les objets de leurs affections.

  • Nicolas Jolivot est allé au Japon découvrir à pied Kyushu, l'île la plus au sud de l'archipel. Sur place, il a été aimanté dès le départ par l'un des plus grands volcans du Monde Son carnet décrit jour après jours, pendant un mois, souvent avec humour, les paysages parcourus sous une météo capricieuse, les rencontres réalisées et la vie quotidienne de ceux qui vivent sur les pentes de ces montagnes funestes ou bénéfiques.
    Un voyage au pas lent avec pour tout bagage, un carnet, un crayon, une tente, un bob ridicule et Wilson le sac à dos.

  • C'est l'hiver. Une neige lourde recouvre les rues du village tandis que les coeurs se réchauffent :
    C'est l'époque du nouvel an et de la fête des lanternes.
    Comme ses amies, la petite Zaodi en a reçu une de la part de son tonton. En promenade dans la nuit, lanterne en main, il faut affronter le vent, les garçons turbulents, la fatigue. Les premiers jours de l'année passent ainsi, entre rires et rondes. Déjà, vient le moment de brûler les lanternes... et de faire un voeu pour Tonton.
    On retrouve dans ce livre les admirables qualités de l'illustration de ZHU Chengliang crées à hauteur des enfants de l'histoire racontée. Sa peinture colorée, chaleureuse, pleine de mouvement anime chaque page et implique puissamment le regard du lecteur qui ressent les émotions de Zaodi.

  • Mulan, apprenant que son père âgé est appelé à la guerre, endosse des habits d'homme et part à sa place. Douze années plus tard, rentrée au pays auprès des siens, Mulan revêt sa robe de jadis et salue ses compagnons d'armes, abasourdis ; ils ne connaissaient jusque-là qu'un vaillant soldat.

    Découvrez dans sa version originale et la traduction de Chun-Liang Yeh, le merveilleux texte à l'origine de la légende de Mulan, très célèbre héroïne chinoise, Pour illustrer cette fresque intime, glorieuse et universelle, Clémence Pollet a créé ses illustration en linogravure. À la sage concision du texte, l'illustratrice répond par la puissance d'un jeu de trois couleurs (bleu, rouge, jaune) et par la force et la modernité de ses compositions. L'ouvrage au format généreux est imprimé sur papier Munken.

  • Vacances d'été

    Mori

    • Hongfei
    • 16 Mai 2019

    Pour la petite fille et son chat noir, c'est la fin de l'école. L'image fixe l'instant, comme une photographie. Au fil des doubles-pages suivantes, on suit les deux petits héros dans d'une multitude de scénettes de vacances d'été, dans des lieux ou des activité variés, et dans des tenues différentes. Mais à chaque fois, c'est la même chose : on pose, on regarde droit devant, on ne bouge plus, clic... L'instant est immortalisé ! Sans conviction pour les petits héros qui préfèreraient sans doute barboter, courir, ou se balancer, mais avec tendresse pour celui qui s'attache à garder ainsi les jolies traces de la vie.

  • En voyage, Nicolas Jolivot prête toujours une attention soutenue à la préoccupation du « manger ». En Chine, aucun risque d'être déçu : le spectacle est à chaque coin de table... ou de rue !
    Au fil de dessins rapportés de onze voyages au pays des baguettes de bois, dans un empire où l'eau se boit chaude à l'apéro et où la promesse d'un repas fait briller dans les yeux des habitants plus d'étoiles que n'en compte leur drapeau national, l'auteur livre ses impressions d'un monde où les solutions pour se nourrir sont infinies, accompagnées d'inventions surprenantes prouvant, s'il le fallait, que manger et boire en Chine sont avant tout un art de vivre !

  • C'est le matin. Le soleil se lève et ses premiers rayons chauffent les animaux sur la montagne. Quelle félicité ! Le soleil grimpe dans le ciel, toujours plus haut.Tout en haut, le voilà qui bascule... Ne laissons pas le soleil tomber. Que faire ? Tour à tour, les oiseaux, le singe, les écureuils, le petit panda, et tous les animaux vont tenter à leur manière de retenir le soleil... Rien n'y fait ; le soleil est tombé dans la terre. A force de creuser pour l'en sortir, la fatigue et le sommeil l'emportent.
    Mais au petit matin, le coq réveille tout le monde avec les premiers rayons du soleil et une nouvelle journée peut commencer...

  • Le cadeau

    Page Tsou

    • Hongfei
    • 10 Novembre 2020

    La veille de Noël, Xiong, un garçon réservé, reçoit de son père un ticket d'entrée au musée. Au fil de l'après-midi, d'abord incrédule et sans enthousiasme, il découvre l'univers infini de l'art. Dès le seuil, ici tout est étrange et surprenant. Comme ce ticket d'entrée sur lequel on lit "ouvre tes yeux" au recto et "ouvre ton esprit" au verso. Que faut-il regarder ? Qu'est-ce qui est une oeuvre ? Devant elle, à quoi pense-t-on ? De moment en moment, à travers l'oeil naïf du petit visiteur, on entre en déambulation et on aborde (sans les poser formellement) les grandes questions sur l'art et le rapport que son public entretient avec lui. Tout cela l'air de rien, avec sensibilité, tendresse, intelligence et humour.

  • Comme chaque été, un vieux pêcheur accueille sa petite fille dans son village sur une île. Les jours s'écoulent paisiblement ! Mais cette fois, elle remarque que plusieurs amis de Grand- père portent le même tatouage que lui au poignet. Un crabe ! Ce soir, c'est la fête des âmes. Une lanterne s'en va sur l'eau pour Grand-mère. Tout doucement, la petite fille pose le doigt sur le tatouage de Grand-père, les yeux plein d'interrogation. Grand-père sourit sans dire un mot. Mais dans la nuit qui suit, il réveille la petite fille. Il veut lui montrer quelque-chose...

  • Entre ciel et sable, un monde imagé émerge en douceur.

  • Il y a neuf ans, après une tempête, on trouva la petite Rickie Raccoon échouée sur une plage de l'île de Vancouver. Recueillie par Mme Rosabianca, Rickie a peu d'amis. Ce qu'elle aime, c'est aller à la plage ramasser les objets apportés par la marée. Un jour, les frères Foxy... des terreurs qui ne l'aiment pas beaucoup, découvrent que lorsqu'elle se fâche, Rickie se transforme en un vrai monstre!
    Qui est-elle vraiment et d'où vient-elle ? Pour le savoir, Rickie décide d'embarquer à dos de baleine, direction l'île d'Hokkaïdo où vivent les Tanuki, des êtres possédant le don de métamorphose...
    Une super histoire de reconquête de l'estime de soi, drôle et légèrement déjantée racontée au fil d'un album où l'illustration pleine page ou en cabochons crée un rythme inattendu et savoureux.

  • Shaolin, pays de Kungfu

    Pierre Cornuel

    • Hongfei
    • 16 Janvier 2020

    Un jour, dans une Chine ancestrale, des brigands attaquent et pillent un village.
    La petite Mengmeng qui vit là, s'enfuit dans la forêt. Victime d'une chute, elle se réveille dans un monastère. Shaolin ! Ici, on s'initie au Kungfu. C'est KunYi, un enfant du monastère, qui accompagnera Mengmeng. En exerçant cet art martial basé sur l'observation de la nature et des animaux, elle tonifiera son corps et apprendra à maîtriser sa force. Mais que les gestes sont nombreux et difficiles à apprendre : la position du dragon, du tigre, du serpent, de la grue, du singe... Grâce à son nouvel ami, Mengmeng progresse sur la voie de la santé et de la connaissance. A l'heure du retour au village, elle pourra à son tour préparer les villageois à faire face aux brigands quand ils reviendront.

  • Flamme

    Chengliang Zhu

    Dans la forêt, Flamme vit avec ses deux renardeaux. Un jour, des chasseurs approchent. Pendant la fuite de Flamme et ses petits, le plus jeune (Moucheté) tombe dans un piège.

    Au péril de sa vie, Flamme met tout en oeuvre pour libérer son petit. Mais les chiens de chasse veillent et Flamme, acculée sur un viaduc, n'échappera à leur poursuite que de justesse, grâce au passage d'un train. Trouvant du renfort auprès d'autres renards, Flamme parvient à la ferme où Moucheté est en prisonnier...

empty