Puf

  • La présente contribution tente de mettre à jour l'" ailleurs didactique " qui caractérise probablement l'enseignement des arts plastiques. Eu égard à la fluidité permanente et au caractère désormais inévident des objets qu'elle a à connaître, elle envisage l'hypothèse de concevoir cette pratique éducative comme une conduite, elle aussi, plastique et artistique.
    Face à la supposée " crise " de l'art contemporain, comment opèrent les enseignants pour donner accès à la compréhension de l'art ? Ce livre s'adresse à tous qui veulent mieux comprendre la radicale mutation de l'enseignement des arts plastiques durant ces quinze dernières années.
    Plus particulièrement destiné aux professeurs d'arts plastiques ainsi qu'aux candidats aux concours de recrutement, fondé sur un vaste ensemble de situations d'enseignement (plus de cinquante propositions de leçons), l'ouvrage réunit un rappel des principales références conceptuelles qui ont contribué à définir la discipline, l'avancée de quelques modèles théoriques permettant de penser la spécificité didactique des arts plastiques, et une mise en débat des principaux enjeux de cet enseignement si particulier.

  • Cet ouvrage s'adresse en priorité (avec succès puisque c'est la 5e édition) à ceux qui oeuvrent sur le terrain "des métiers de l'humain". Les questions abordées ne sont guère nouvelles, elles reviennent et traduisent les épreuves et les richesses de l'enfance, les épreuves et les doutes de l'adulte. L'auteur les expriment et les analysent avec le regard de la psychanalyse pour construire et exprimer ce "savoir de l'intérieur".


    Table des matières

    Avant-propos

    Première partie : Espoirs déçus 1 -- Au fil des explications et du temps : Difficultés auscultées - Métiers confrontés 2 -- L'enfant adjectivé : Habituelle description - Limitations 3 -- Enjeu d'une transformation : Moyens à dispositions - Impératifs

    Deuxième partie : Confrontations 4 -- Angoisse apprivoisée : Labyrinthe - Engagement 5 -- Epreuves communes : Inévitable agressivité - Fragile sexualité - Entre eux 6 -- Déterminations revisitées : Créateur d'histoires - L'institution de fond en comble - Dépendance et autonomie

    Troisième partie : Conjugaisons 7 -- Transferts opportuns : Topologies transférentielles - Eléments contre-transférentiels 8 -- Séduction obligée : A contre-jour - Nuances 9 -- Accès au savoir : Imbroglios - Partage d'interventions 10 -- Parler vraiment ? : "Je" parle - Mises en dialogue

    Quatrième partie : A l'ombre des théories 11 -- La carte de nos ignorances : Etats des lieux - Répétitives résistances 12 -- Histoires savantes : Gestualité scientifique - Transpositions diverses

    Bibliographie

  • Tente de dgager les caractristiques pragmatiques, de montrer les aspects illusoires, de mettre en vidence la fantastique force du dsir et de la motivation de l'innovation l'cole, qui constitue l'enjeu et le pilier du changement du systme ducatif scolaire franais de la seconde moiti du XXe sicle.

  • La collection "Philosophies" dirigée par Ali Benmakhlouf, Jean-Pierre Lefebvre, maître de conférences à l'École normale supérieure, Yves Vargas, professeur au Lycée d'Arras et Pierre-François Moreau, professeur à l'École normale supérieure de Fontenay St-Cloud, se propose d'élargir le domaine des textes et des questions philosophiques pour en ouvrir l'accès à un public plus large. Chaque volume facilite la lecture d'une oeuvre ou la découverte d'un thème par une présentation appropriée au matériau philosophique.

  • "Quel rapport établir entre l'information et la formation, l'apprentissage et
    l'étude, l'initiation et l'enseignement ? Les analyses de l'auteur aboutissent
    à la thèse suivante : si l'on peut apprendre bien des choses, souvent
    essentielles, hors de l'enseignement, celui-ci constitue néanmoins une manière
    spécifique d'apprendre. Les critiques radicales qu'on adresse aujourd'hui à
    l'institution enseignante permettent en fait de comprendre a contrario ce
    qu'elle a d'irremplaçable : « S'il existe des écoles, c'est précisément parce
    que la vie n'en est pas une... » En confrontant les auteurs les plus divers, en
    analysant des notions comme l'information, le savoir-faire, le savoir, le
    pouvoir enseignant, le maître, la discipline, la non-directivité, la
    motivation, l'évaluation, la compétence..., cet essai tente de poser de façon
    philosophique la question à laquelle tout éducateur se heurte un jour ou
    l'autre : qu'est-ce qu'apprendre ?" Olivier Reboul était professeur de
    philosophie de l'éducation à l'Université de Strasbourg II ; il a écrit
    notamment Le slogan, L'endoctrinement, La philosophie de l'éducation, Langage
    et idéologie, Le langage de l'éducation, La rhétorique, Les valeurs de
    l'éducation.

  • La "formation" envahit les discours et les pratiques éducatives, on parle de "formation permanente" comme solution miracle dans toute situation pédagogique. Mais les enseignants sont-ils des formateurs, des éducateurs ? Cet ouvrage tente de clarifier ces discours et d'esquisser quelques réponses.
    Table des matières Introduction Première partie : Le triangle de la formation I -- Les mots et les choses : Ce que former veut dire -- Le triangle de la formation II -- Qu'est-ce que la formation ? : Un modèle de la formation -- Le propre de la formation, discussion du modèle III -- Formation, éducation, instruction : Balisages provisoires -- L'école et la synthèse de l'instruction et de l'éducation -- Education nationale ou instruction publique ? -- Vrais et faux débats actuels IV -- Enseignement et formation : Premiers clivages -- Dialectisation des termes -- Formation et crise de l'enseignement V -- Logiques de la formation : Logique d'adaptation socioculturelle -- Logique psychologique -- Logique didactique VI -- Les problèmes de la formation : Projet personnel et adaptation -- La valeur formatrice des savoirs Deuxième partie : Les problématiques constitutives VII -- Forme et formation, la Physique d'Aristote : Changement et formation -- Formation et causalité VIII -- Expérience et formation, la Bildung -- Le roman de formation -- La Phénoménologie de l'esprit, horizon philosophique de l'expérience formatrice IX -- Expérience et formation du point de vue pragmatique : Expérience et pragmatisme -- Pragmatisme et herméneutique X -- Relation formatrice et rapport au savoir, la formation d'Emile : Les interprétations traditionnelles -- Six leçons sur la formation XI -- Formation et réforme, l'idée de la psychanalyse de la raison chez Gaston Bachelard : La formation chez Bachelard -- La psychanalyse de la raison -- Significations de la psychanalyse de la raison -- Psychanalyse de la raison et formation XII -- Formation et rationalisation : Le concept de rationalisation chez Max Weber -- Des savoirs utiles -- Formation et contrôle social Troisième partie : Les interrogations critiques XIII -- L'interrogation ontologique, en chemin avec Heidegger : La formation comme structure de l'existence -- Formation et vérité XIV -- Une alternative critique, formation et histoires de vie : Le contexte anthropologique et épistémologique de la méthode biographique -- Les enjeux de la méthode biographique en formation XV -- L'interpellation éthique : L'ordre de l'éthique -- Les paradoxes éthiques de la formation -- La raison pratique Conclusion : Tentatives de définition -- Clivages -- Significations de l'idée de formation -- Bibliographie

  • PRÉFACE, 7 INTRODUCTION, 11 A / L'école : permanences et évolutions, 12 1. Multiplication des effectifs scolaires, 12 2. Maintien des inégalités sociales, 15 3. Une meilleure réussite pour les filles, 18 B / La socialisation scolaire, 19 C / Questions, 21 CHAPITRE PREMIER. - L'école idéale vue par les collégiens, 25 1. L'école idéale vue par les élèves, 27 2. Le rapport aux études : une vue d'ensemble, 30 3. Le langage de la description, 40 4. La relation pédagogique vue par les élèves, 45 5. Aimer ou ne pas aimer l'école, 49 6. Les obligations scolaires, 52 7. Le collège : un lieu de vie à embellir, 60 CHAPITRE II. - Les collégiens et leurs études : origine sociale et stratégies scolaires, 64 1. Les études, 65 2. L'avenir professionnel et l'ambition des filles, 78 CHAPITRE III. - Compétition et coopération en classe, 88 1. Les interactions en classe, 91 a. Le métier d'élève : appréhension et mesure des comportements, 92 b. L'observation : apparence et réalité des apparences, 95 2. Filles et garçons en classe, 105 3. Socialisation et adaptation en classe, 112 4. Quatre types d'élèves, 119 a. Les filles de milieu cadre : une maîtrise parfaite du métier d'élève, 119 b. Les filles de milieu ouvrier : déjouer les écueils de la pédagogie invisible, 121 c. Les garçons de milieu cadre : une juste appréciation des normes et de leurs limites, 122 d. Les garçons de milieu ouvrier : un refus généralisé, 123 CHAPITRE IV. - La relation pédagogique, 125 1. Les sciences et les lettres, 126 2. Professeurs hommes et femmes, 133 3. Les stratégies spatiales des élèves, 141 CHAPITRE V. - Stéréotypes de sexe et adaptation, 154 1. Les stéréotypes de sexe, 157 2. Socialisation et réussite scolaire, 177 CHAPITRE VI. - L'individu et le groupe, 185 1. Le poids des caractéristiques sociales et sexuelles, 192 2. Les caractéristiques scolaires, 196 3. Les stratégies individuelles, 197 CONCLUSION. - Quotidien scolaire et socialisation de sexe, 211 ANNEXE I. - Questionnaire, 221 ANNEXE II. - Les "modèles de sexe" et leur mesure, 224 RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES, 233

  • Les contes sont initiation, incitation, totales à l'humain.
    De par leur diversité : contes merveilleux, contes de sagesse, contes étiologiques, contes d'animaux, de pas leur abondance et de par leurs origines : contes scandinaves, bretons, océaniens, maghrébins, tibétains, ils ouvrent à une foisonnante compréhension du monde. C'est à la redécouverte de cette richesse que les lecteurs son conviés ici : identification des racines historiques du conte, exploration de l'éventail des savoirs et savoir-faire déroulés, mais aussi reconnaissance des grands équilibres humains, écologie du coeur et de l'esprit, parcours des constellations oniriques qui donnent sens et résonance à la vie et lient les hommes entre eux par l'ombilic des rêves.
    Objets culturels denses, les contes sont objets pédagogiques par essence. Ils rappellent que les sortilèges ne sont pas tous technologiques, qu'au principe de l'émerveillement, il y a le permier enchantement : celui du regard, de la voix, de l'émotion partagée...

  • Eduquer a quoi bon

    Anita Hocquard

    Si les spcialistes parlent volontiers des moyens de l'ducation, il n'y a gure que les philosophes pour aborder la question des fins. Il possde mme implicitement, une certaine conception de l'ducation. A quoi peut alors ressembler le projet ducatif d'un philosophe sceptique? Que disent de leur ct les anthropologues?

  • Sa vie, c'est le jeu

    Sazy Cohen

    Qu'est-ce que le jeu et comment contribue-t-il à l'épanouissement de l'enfant ? Un livre pour tous les parents et enseignants des classes maternelles, qui s'appuie sur une enquête réalisée auprès de 700 enfants.


    Table des matières Introduction I -- Le jeu dans l'Histoire : de l'Antiquité à nos jours -- les précurseurs d'une éducation nouvelle II -- La construction de la personnalité par le jeu : incidence de l'émancipation de la femme et de la famille -- plaisir de jouer -- le jeu à l'école III -- Le poids des jeux contemporains : de la poupée aux pokémons -- jeux informatiques -- les ludothèques IV -- Notre enquête auprès de 740 enfants : (rappel de l'enquête de 1960) -- enquête en 2000 et analyse des réponses Conclusion

  • Dans les quartiers populaires en particulier, il existe diverses formes de soutien scolaire proposées aux écoliers et collégiens en difficulté. Ces dispositifs d'accompagnement scolaire, d'accès gratuit à la différence des cours particuliers, ambitionnent d'offrir aux enfants et adolescents des milieux populaires les moyens de réussir à l'école.

    Animés par des bénévoles ou des professionnels, ils se veulent une réponse aux nouveaux enjeux scolaires et aux problèmes des "banlieues". Cette étude est à la fois un bilan de cette aide mise en place depuis vingt ans, son efficacité et sa spécificité par rapport à d'autres formes de prise en charge des jeunes, et une analyse des enjeux des séances dans les apprentissages scolaires et la préparation à l'entrée dans les savoirs. Elle traite également de l'engagement de ces " accompagnateurs scolaires ", de leur place dans l'institution et dans une politique éducative. Elle s'interroge sur ce que représente l'accompagnement scolaire proposé ou imposé à des parents qui n'ont pas pour autant " démissionné " de leur rôle.

    Table des matières Introduction Première partie : Scolarisation de masse, nouvelle question sociale, transformations des institutions. Construction de l'objet "accompagnement scolaire" 1 -- L'émergence de l'accompagnement scolaire comme question publique 2 -- "Soutien scolaire", "accompagnement scolaire" : les motes et les enjeux 3 -- Accompagnement scolaire et éducation populaire 4 -- Accompagnement scolaire et cours particuliers 5 -- L'accompagnement scolaire : vers l'institutionnalisation ?

    Deuxième partie : Acteurs, activités, enjeux 6 -- La professionalisation des "accompagnateurs scolaires" une double contrainte ? 7 -- L'accompagnement scolaire entre l'action caritative, le militantisme de quartier et l'institutionnalisation 8 -- Parents et accompagnement scolaire 9 -- L'accompagnement scolaire, artisan de rapprochement et scène de "médiation" entre parents et Ecole ? 10 -- Des espaces intermédiaires pour les jeunes ? 11 -- Les séances d'accompagnement scolaire et leurs enjeux 12 -- Effets des dispositifs d'accompagnement scolaire Conclusion

empty