Rue Du Monde

  • S'il existe d'autres livres qui répondent au goût des enfants pour les onomatopées, celui-ci est unique ! Il fait en effet se succéder des scènes de la vie quotidienne qui permettent de nommer et commenter de très nombreux éléments sur chaque double-page avec, bien sûr, des onomatopées émaillant les images. Mais il propose aussi le déroulé d'une situation qui évolue. On suit ainsi le petit héros, avec son livre qui ne le quitte pas, et ses parents. À la dernière page, le jeune garçon plonge au creux de son livre et dans son imaginaire, accompagné par un grand « Chuuut ! »

  • Ce pic-vert-là est tout occupé à construire sa nouvelle maison en piquant un tronc de son long bec. Mais voilà qu'une ribambelle d'animaux vient perturber cette atmosphère travailleuse en jouant à « je suis plus grand que toi, c'est donc moi le plus fort », pile au pied de son arbre ! Tour à tour, le tronc-toise départage des duos d'animaux venant s'y mesurer, chacun étant persuadé de dominer l'autre... Écureuil, taupe, lapin, cochon, tigre, crocodile... tous jouent à la surenchère, jusqu'à l'ours, trop sûr de son impressionnante carrure, qui mettra tout en oeuvre pour avoir le dernier mot ! Mais l'espièglerie de l'oiseau va le tourner au ridicule. Et si, finalement, on jouait à se compléter plus qu'à être en compétition ?!

  • Rouge, Vert, Jaune et Bleu habitent un même village où les petits soucis de voisinage ne les empêchent pas de vivre en paix. Jusqu'au jour où... une puissante tempête dépose un petit objet brillant sur le toit de Jaune, qui décrète alors avoir été ainsi distingué pour être le roi ! Un roi qui impose sa loi du tout jaune : les tournesols, pissenlits et canaris deviennent obligatoires au village... Jusqu'à ce qu'une autre tempête ne vienne déposer un autre objet étincelant sur le toit de Vert. Il se propulse aussitôt à la tête du village, régentant à son tour les couleurs des maisons, des végétaux ou des animaux...
    Comment se débarrasser de l'objet de la discorde ? Un bel outil pour crèches et écoles, autour des couleurs, certes, mais surtout comme première réflexion sur le pouvoir...

empty