Fantasy & Science-fiction

  • Les oeuvres fantastiques de Montague Rhodes James constitue un corpus peu important : à peine quatre cents pages dans lesquelles il concentre un art assez unique du récit de terreur. Ses «Ghost stories» devenues des références du genre chez les Anglo-saxons, restent mystérieusement méconnues du public franc¸ais malgré les pages très élogieuses de Lovecraft qui voyait en lui un maître du genre. Un premier tome de l'intégralité des nouvelles souvent brèves est proposé, qui mettent en scène des créatures fantomatiques et peu conciliantes qu'on ne dérange jamais sans risque. Avec lui, on se réjouit de cette manière anglaise de raconter l'horrifique et de cet art d'en dire peu pour laisser faire l'imagination.

  • New York, années 30. Dans un hôpital, un médecin soigne en vain des malades qui meurent horriblement. Scientifique et mesuré, il décide de trouver une raison à cette épidémie, qui touche un parrain de la pègre mêlé à l'affaire qui fait basculer l'intrigue dans le roman noir. Luttant contre les explications délirantes, il se heurte à la disparition de ceux qui ont eu l'idée d'aller se confronter au mal dans son repère. Car malédiction il y a, avec des poupées tueuses et une maison de sorcière...Délire fantastique, plongée dans l'inconnu, suspense haletant, ce roman confronte une société à ses démons. Avec son personnage irréductiblement rationnaliste, Merritt crée un trouble qui ne lâchera plus un lecteur oscillant sans cesse entre envie de croire au meilleur du pire et à son impossibilité.

empty