Ritimo

  • La situation est grave. Malgré ce que disent quelques (parfois célèbres) climato-sceptiques, le désastre environnemental est indéniable, et le phénomène, aux conséquences dramatiques, ne fait que s'amplifier. Alors que de plus en plus de personnes de par le monde tentent de se saisir du problème et qu'un activisme multiple et divers se développe, de nombreuses questions reviennent : l'écologie relève-t-elle d'une responsabilité collective ? Est-ce que consommer, c'est polluer ? Riches et pauvres sont-ils·elles réellement à égalité vis-à-vis des problèmes environnementaux ?

  • Agenda de la solidarite internationale 2022 Nouv.

  • "Les réfugiés nous envahissent ! Les migrants profitent des aides sociales, ils ne sont pas intégrés, on va toutes finir voilées !"... Ils sont nombreux, en France, à accorder du crédit à ces formules-choc qu'on entend régulièrement dans les médias, dans les discours de nos gouvernants, sur nos lieux de vie. Les préjugés sur les migrations sont nombreux, encore plus en temps de crise : les migrants sont alors les coupables idéaux. Mais ce sont des idées fausses qui ne reflètent en aucun cas la réalité des migrations.

    À travers le démontage de dix idées reçues courantes sur les migrations, ce petit Guide de survie montre qu'il est possible de résister aux manipulations électoralistes et idéologiques qui voudraient faire des migrants et réfugiés la source de tous nos problèmes. Il donne des arguments et des chiffres basés sur des statistiques officielles qui permettent d'invalider ces préjugés et de percevoir les migrations comme une richesse économique, sociale et culturelle, et même comme le seul avenir possible pour notre planète mondialisée.

  • Cet agenda, véritable outil pédagogique, offre de multiples informations pour participer à la construction d'une autre société. Chaque mois, il propose de revenir sur deux initiatives qui marchent, afin de comprendre les grandes problématiques internationales, montrer le pouvoir des mobilisations et donner des envies d'engagement. Retrouvez-y également : des concepts clés, les journées mondiales pour fêter la paix, la citoyenneté et les droits humains, des grands rendez-vous solidaires, une BD, une bibliographie, etc.

  • Pour comprendre les choix qui sont faits, ce guide revient sur la fabrication de l'information : qui détient les médias ? Quelles sont les pressions et les menaces qui s'exercent sur les journalistes ? Il analyse également les bouleversements produits par Internet, cet outil porteur de nouveaux risques pour le droit à l'information mais aux potentialités immenses pour l'expression des minorités et des discriminés. Dans le flot dorénavant continu d'informations, la voix des médias libres, soucieux de montrer une autre vision du monde, est essentielle pour remettre la démocratie au coeur du système d'information.

    Ce guide souhaite donner des pistes et proposer quelques conseils pratiques pour :
    Comprendre la nécessité de faire vivre une information alternative, libre, citoyenne.
    Comprendre les médias et leur fonctionnement et renforcer la capacité d'analyse critique de chacun.
    Trouver des sources pertinentes d'information pour permettre à chacune et chacun de jouer pleinement et en connaissance de cause son rôle de citoyen.
    Éviter les pièges et les dangers de l'information numérique (surabondance, fichage, surveillance, théories du complot...).
    Devenir producteur d'une information de qualité et participer ainsi à relayer la parole des acteurs de la société civile, des mouvements citoyens et plus largement des « sans voix ».

  • Publié en français et en espagnol, le dernier numéro de la collection Passerelle revient sur les féminismes, leurs formes de luttes sociales et politiques complexes, et met l'accent sur leurs points communs : le combat pour l'égalité et l'émancipation, l'affranchissement des dépendances et des stéréotypes, et la rupture avec les rapports de domination.

    Ce Passerelle n'a pas pour ambition de présenter un panorama exhaustif des mouvements féministes dans le monde, de leurs histoires ou des théories qui les fondent, ni de proposer un état des lieux des différents courants qui les traversent, voire les opposent. Le fil rouge de cette publication est l'expression de mouvements qui, au nord comme au sud, à l'est ou à l'ouest de la planète, se mobilisent contre d'autres formes d'oppression ou d'aliénation que la seule inégalité entre les sexes, participant ainsi à remettre fondamentalement en question l'ordre établi.

    Quand combattre le sexisme revient aussi à se lever contre un système capitaliste mortifère, des politiques hiérarchisées et hégémoniques, un hétéro-sexisme normatif, le système militaro-industriel, le racisme, la colonisation de la nature et le pillage des ressources, sans toutefois perdre de vue la nécessité de continuer à lutter pour les droits des femmes, une porte est ouverte pour faire le lien avec d'autres mouvements de résistance et de changement social.

    C'est cette porte que nous vous invitons à pousser, en découvrant la quarantaine d'articles et récits d'expériences que nous avons regroupés dans le présent ouvrage. Issus du travail de terrain et de recherches, ils reflètent différents positionnements et illustrent une partie de la grande diversité des réflexions et actions menées par les mouvements féministes, partout dans le monde, pour participer à la construction de sociétés soutenables basées sur la démocratie, la justice sociale et le respect de la diversité.

    Parmi les thèmes abordés : rôle des femmes sahraouies et palestiniennes dans l'auto-détermination, combat des miliciennes kurdes, afro-féminisme, éco-féminisme, cyberféminisme, mais aussi luttes contre les inégalités sociales et professionnelles persistantes, contre les violences machistes institutionnalisées, les masculinismes d'État et la montée des conservatismes...

  • "Changement climatique", "gaz à effet de serre", "hausse des températures", "crise écologique", "transition énergétique"... autant d'expressions entendues au quotidien, que l'on s'apprête à entendre davantage, à maintenant deux semaines de la COP 21.

    Des expressions parfois confuses, et déconnectées de la réalité concrète pour une partie de la population. Or, les impacts du dérèglement climatique se font d'ores et déjà sentir, notamment pour les populations les plus vulnérables. A travers le monde, des citoyen.ne.s luttent pour y faire face et s'organisent pour mettre en place des modes de vie sobres en carbone et basés sur le bien vivre ensemble.

    Le fil rouge commun à ces dynamiques locales ? Elle s'accordent sur le fait qu'il faut aller plus vite et plus loin que les processus inter-étatiques actuels et que les changements nécessaires sont d'ordre systémique. Car, au-delà de la question du climat, c'est bien la transition vers un autre système économique qui est en jeu, plus respectueux des équilibres sociaux et environnementaux. Face aux blocages des négociations inter-étatiques et à la nécessité d'impliquer une vaste gamme d'acteurs dans cette course contre la montre, il est crucial de favoriser toutes les dynamiques de convergence, tout en renforçant les visions communes des enjeux et des objectifs à atteindre afin de construire des sociétés justes et soutenables.

    En donnant la parole à des représentants de réseaux de collectivités locales et de la société civile dans sa riche diversité, cette publication a pour ambition de contribuer à ces rapprochements. Elle cherche à établir des passerelles entre ces mondes qui parfois s'ignorent alors que, chacun à sa manière, ils oeuvrent de manière décisive à accélérer la transition vers des modèles de société post-carbone.

  • Cet agenda, véritable outil pédagogique, offre de multiples informations pour participer à la construction d'une autre société. Chaque mois, il propose de revenir sur deux initiatives qui marchent, afin de comprendre les grandes problématiques internationales, montrer le pouvoir des mobilisations et donner des envies d'engagement. Retrouvez-y également : les journées mondiales pour fêter la paix, la citoyenneté et les droits humains, des grands rendez-vous solidaires, une BD, une bibliographie, une sitographie, etc.

  • La question de la transition écologique est abordée à partir d'une approche originale : celle des paysages urbains, ruraux, péri-urbains, etc. Si le paysage permet de comprendre comment fonctionne une société, c'est aussi un outil pour penser ses évolutions.

    Pour ce numéro publié dans le cadre de la Coredem, la plume a été donnée à une trentaine de contributeurs : architectes, agronomes, ingénieurs, paysagistes, urbanistes, philosophes. C'est l'occasion de rassembler des points divers voire divergents pour repenser les paysages vers la mise en oeuvre effective d'une transition de nos sociétés.

  • Retrouvez dans cet agenda solidaire une multitude d'informations : les journées mondiales pour fêter la paix, la citoyenneté et les droits de l'Homme, des dates historiques pour l'humanité, des idées d'ouvrages, de films, de sites internet pour approfondir vos connaissances...

    Chaque mois, une double page thématique permet de battre en brèche les idées reçues sur les migrants, sur l'agriculture, sur l'égalité femmes/hommes, sur la non-violence... et de trouver des pistes d'action citoyenne.

  • Il n'est pas de démocratie sans information. Or nous sommes confrontés aujourd'hui à l'essor de nouveaux pouvoirs, d'origine économique, qui échappent en grande partie aux mécanismes démocratiques traditionnels (y compris les médias) : les multinationales. Leur influence sur le monde, sur nos sociétés et sur nos vies est considérable, mais nous - citoyens, société civile, et même autorités publiques - manquons souvent de l'information nécessaire pour initier un réel débat démocratique sur leur pouvoir, formuler des stratégies et des actions pertinentes, ou imaginer des voies alternatives.

    L'objectif de ce numéro de la collection Passerelle est d'explorer les enjeux de la production d'une information « d'utilité démocratique » sur les multinationales à destination des citoyens et de la société. Les articles ici regroupés abordent notamment les obstacles qui s'opposent à cette information (secret des affaires, répression des lanceurs d'alerte, concentration des médias...) et les limites actuelles des obligations de transparence et de « reporting » auxquels sont soumis les multinationales, notamment en matière fiscale, de lobbying, d'aides publiques ou d'étiquetage. Ce Passerelle s'interroge également sur l'usage de l'information au sein même des entreprises, notamment parmi les syndicats, et il présente pour finir un certain nombre d'organisations, de mouvements et d'initiatives qui s'efforcent de construire autant de « contre-pouvoirs informationnels » sur les multinationales.

    Face aux multinationales, les « batailles de l'information » sont sans doute au final tout aussi importantes que celles qui visent à les soumettre à des régulations contraignantes ou à la sanction des juges. D'une part parce que celles-ci sont inséparables de celles-là, mais aussi parce que l'information peut aller au-delà d'une position défensive ou négative en mettant en lumière les alternatives aux multinationales : la possibilité de faire autrement, y compris sans elles.

    Parmi les autres auteurs et organisations qui ont contribué à ce Passerelle : Corporate Europe Observatory, Sciences citoyennes, Anya Schiffrin, CFIE, CCFD- Terre solidaire, Basta !, Bernard Saincy, Public Eye / Déclaration de Berne, SOMO, Transnational Institute, OMAL, Cetim, Gresea, Amis de la terre, BankTrack, Inf'OGM, Le Basic.

  • Cet agenda donne de multiples informations pour une solidarité internationale au quotidien : dates-clés pour fêter la paix, la citoyenneté et les droits humains, grands rendez-vous solidaires, quiz de culture générale sur l'international, sélection de livres à lire, de films à voir, de festivals documentaires à découvrir...

    Chaque mois, l'agenda relaie dans ses pages deux initiatives qui ont fait leurs preuves, en France et ailleurs dans le monde, sur des sujets aussi variés que les migrations, l'alimentation, la démocratie, les luttes des femmes, l'éducation, le travail...

    Son nouveau format de poche et sa nouvelle maquette très richement illustrée le rendent encore plus attractif et transportable !

  • Plus qu'un « simple » agenda, cet objet est un véritable outil pédagogique, qui offre de multiples informations pour participer à la construction d'une autre société. Chaque mois, cet agenda propose de revenir sur deux initiatives qui marchent, afin de comprendre les grands enjeux des problématiques internationales, montrer le pouvoir des mobilisations et donner des envies d'engagement. Retrouvez-y également : les journées mondiales pour fêter la paix, la citoyenneté et les droits de l'Homme, des grands rendez-vous solidaires, des idées d'ouvrages, de films, de sites internet pour approfondir vos connaissances.

empty