ISABELLE D. PHILIPPE

  • Piranèse

    Susanna Clarke

    • Robert laffont
    • 7 Octobre 2021

    La maison où vit Piranèse n'est pas un bâtiment ordinaire : ses pièces sont infinies, ses couloirs interminables et ses salles ornées de milliers de statues. Au coeur de cette architecture monumentale est emprisonné un océan, mais Piranèse n'a pas peur, il vit pour explorer ce labyrinthe. Dans son journal, il dresse de rigoureux rapports de ses errances.
    L'Autre vit aussi dans cette cité enfouie. Piranèse lui rend visite deux fois par semaine et l'aide dans sa recherche du Grand Savoir. Mais, au cours de ses expéditions, Piranèse découvre un jour des preuves de l'existence d'un troisième habitant. Une terrible vérité commence à se dévoiler, révélant un monde totalement différent de celui qu'il connaît.
    Envoûtant, Piranèse nous plonge dans un monde parallèle onirique, à la beauté irréelle, rempli d'images surprenantes, tourmenté par les flots et les nuages.

  • Les règles d'usage

    Joyce Maynard

    • 10/18
    • 7 Septembre 2017

    Wendy, treize ans, vit à Brooklyn. Le 11 septembre 2001, sa mère part travailler et ne revient pas. Après une prise de conscience lente et terrible, Wendy et sa famille tentent de continuer à vivre. Son chemin mène la jeune fille en Californie chez son père biologique qu'elle connaît à peine. Assaillie par les souvenirs, Wendy est tiraillée entre cette vie inédite et son foyer new-yorkais qui lui manque. Elle part alors à la découverte de ce qui l'entoure, faisant d'étonnantes rencontres : une mère adolescente, un libraire clairvoyant et son fils autiste, un jeune marginal qui recherche son frère. Ces semaines californiennes l'aideront-elles à aborder la nouvelle étape de sa vie ?

  • Terre déchue

    Patrick Flanery

    • J'ai lu
    • 1 Septembre 2021

    Quand ils emménagent dans la plus belle villa du lotissement, Nathaniel et Julia se félicitent de leur chance. Mais pendant la nuit les meubles sont déplacés et les murs tagués.
    Nathaniel accuse leur fils, Copley, somnambule, de vandaliser les pièces dans son sommeil. Ne pouvant croire à la culpabilité d'un enfant de sept ans, Julia soupçonne Nathaniel. Copley, lui, répète que quelqu'un se cache chez eux et qu'ils sont en danger. Il a raison : dans le bunker secret qu'il a construit au sous-sol, l'ancien propriétaire, ruiné, rumine sa vengeance contre ceux qui habitent sa maison.

  • Les grand-mères

    Doris Lessing

    • J'ai lu
    • 22 Mars 2013

    Lil et Roz, deux femmes mûres et encore belles, amies depuis toujours, passent l'été au bord de la mer. Mais l'affection qu'elles se portent s'est doublée peu à peu d'un amour très fort de chacune pour le fils de l'autre... Un roman sur les amours scandaleuses, défendant la liberté d'aimer et dénonçant le poids des conventions sociales. Adapté au cinéma en 2013 par A. Fontaine.

  • Le sergent Salinger

    Jérôme Charyn

    • Baker street
    • 28 Septembre 2021

    Le nouveau livre de Jerome Charyn reconstitue la vie de soldat du jeune Salinger, dit Sonny, nous dévoilant un pan relativement peu connu de la vie du futur grand auteur et jetant un nouvel éclairage sur son oeuvre.
    Depuis les cafés et restaurants chics de New York, où il a déjà publié quelques nouvelles et où il tombe amoureux d'une jeune personne irrésistible, la fille du célèbre écrivain Eugène O'Neill - qui lui préférera Charlie Chaplin -, le récit suit Sonny lors de ses premiers pas dans l'armée en Angleterre pour la répétition générale du débarquement en Normandie, lors du débarquement lui-même, puis de l'entrée des alliés dans Paris libéré (il y rencontre Hemingway à l'hôtel Ritz), et jusqu'en Allemagne où il découvre l'horreur des camps de concentration... Engagé dans le contre-espionnage américain à Berlin et à Paris, Sonny est amené à interroger nazis et collaborateurs, et fait la connaissance lors d'un séjour dans un hôpital militaire psychiatrique berlinois de sa première femme allemande qu'il ramène à New York - un mariage qui sera de courte durée.
    Pendant tout ce temps, sur les champs de bataille, sur les routes... ses manuscrits l'accompagnent, nourris de ses expériences, et s'esquisse déjà cette thématique de la désaffection existentielle qui habitera beaucoup de ses héros face à un monde factice, superficiel et matérialiste...

  • à l'irlandaise

    Joseph O'Connor

    • Robert laffont
    • 12 Mai 2016

    Billy Sweeney est décidé à venger coûte que coûte sa fille violée dans une station-service par une bande de petites frappes et depuis lors plongée dans le coma. Le chef de la bande, l'immonde Quinn, doit payer le prix de sa souffrance. Et voilà son souhait exaucé lorsque Quinn s'échappe du tribunal. Seul à travers les bas-fonds de Dublin, Sweeney se lance dans une traque obsessionnelle, le retrouve, et s'enferme avec lui à l'intérieur d'une volière désaffectée.
    Commence alors un face-à-face terrifiant et burlesque entre deux hommes qui n'ont plus rien à perdre et rivalisent de cruauté... Joseph O'Connor est sans doute l'une des voix les plus importantes de sa génération. Selon Roddy Doyle, " il a l'oeil pour saisir l'absurde de la vie quotidienne, et l'oreille pour capter le comique dans les propos les plus banals. " Il le démontre dans ce roman noir violent, étrangement tendre et comique, véritable ode à la fragilité humaine.

  • La passion

    Jeanette Winterson

    • Points
    • 19 Février 2015

    Henri est l'aide-cuisinier de Napoléon Bonaparte, chargé de préparer son met préféré : les volailles, que l'empereur dévore. Il devient ensuite soldat, et vit la guerre de l'intérieur. Mais lorsque les troupes françaises s'acheminent péniblement vers la Russie, son adoration pour Napoléon s'effrite. Pendant ce temps, à Venise, Villanelle, fille d'un batelier, mène une vie bien mystérieuse. Elle se travestit en homme, travaille au Casino et connaît une histoire d'amour secrète qui tourne au drame quand elle perd littéralement son coeur, son amante le lui a volé.
    Les chemins de Villanelle et Henri se croisent à Moscou : c'est là-bas qu'elle a fui l'Italie, et qu'il a déserté son régiment. Entre eux se nouent les fils de la passion, et les deux jeunes gens n'ont désormais qu'un seul but : retrouver le coeur de la jeune femme, pour enfin devenir amants.

  • Moonglow

    Michaël Chabon

    • 10/18
    • 5 Septembre 2019

    En 1947, à la synagogue de Baltimore, un jeune vétéran de la guerre de 39-45 épouse une réfugiée française. Sur le bras, elle porte un tatouage de chiffres bleus. Fragile et fantasque, elle est hantée par des visions d'un cheval écorché qui semble symboliser pour elle toute l'horreur nazie. À l'opposé, le marié, maquettiste de fusées, fasciné par la conquête spatiale, mesure tout à l'aune de la raison. Mais il a participé à la libération du camp de concentration de Dora et il sait quel prix certains hommes ont payé les avancées scientifiques. Les terreurs, les fugues, les séjours en hôpital psychiatrique de son épouse tant aimée achèvent de bouleverser le socle de ses certitudes.

  • Le reve le plus doux

    Doris Lessing

    • Flammarion
    • 1 Janvier 2004

    L'histoire de la famille Lennox couvre la majeure partie du XXe siècle en prenant pour pivot les années 60, décennie contradictoire et riche en affrontements. Les jeunes de cette époque, qui brisent les vieilles chaînes et revendiquent la liberté, sont-ils des idéalistes romantiques ou une génération meurtrie ? Pour Julia, la doyenne du clan, il n'y a pas d'hésitation :
    «On ne peux pas subir deux horribles guerres et dire : "Ça y est !
    Maintenant tout va rentrer dans l'ordre." Ils sont paumés nos enfants, ce sont les enfants de la guerre.» Femmes hors du commun, Julia et Frances se battent pour «les gamins» et culbutent tous les obstacles, le pire étant peut-être le camarade Johnny pour qui «la Révolution passe avant tout».
    Splendeurs et misères des idéologies, violences domestiques ou symboliques, étudiants contestataires ou enfants déboussolés : ce roman reflète notre histoire récente à la manière d'un miroir à facettes. Un témoignage exceptionnel sur l'engagement personnel d'un des plus grands écrivains vivants de notre temps.

  • La femme qui se cognait dans les portes

    Roddy Doyle

    • Robert laffont
    • 21 Février 2019

    C'est avec un mélange d'humour - irlandais, bien sûr - et de cruauté que Roddy Doyle prend la voix de Paula Spencer, une Dublinoise dont la vie conjugale a été ponctuée de raclées, de dents cassées et de côtes brisées, alcoolique au surplus et par voie de conséquence. Mais qui reste digne et persiste à prétendre, à l'hôpital, après chaque dérouillée, qu'elle s'est « cognée dans la porte ».
    Un roman nécessaire, magistral, dans lequel Roddy Doyle réussit le tour de force de trouver - lui, un homme - le ton juste pour dire : « Moi, Paula, trente-neuf ans, femme battue... »

  • Zéro cool

    Michael Crichton

    • Pocket
    • 13 Juin 2019

    Bien avant Jurassic Park, le jeune Michael Crichton, étudiant à Harvard, écrivait des romans pulp sous le nom de plume de John Lang...

    Jeune radiologue américain, Peter Ross aspirait simplement à passer de bonnes vacances sur la Costa Brava quand il rencontre Angela Locke sur la plage. Il devient aussitôt devenu la cible de gangs rivaux à la recherche d'un précieux artéfact.
    De Barcelone aux rues de Paris, des tours de l'Alhambra aux catacombes, Peter Ross, cet homme ordinaire, surnage dans une situation des plus désespérées. S'il ne découvre pas au plus vite un secret enfoui depuis des siècles, il risque bien d'y passer.

  • Les dames de Grâce Adieu

    Susanna Clarke

    • Robert laffont
    • 2 Février 2012

    En Grande-Bretagne, ne vous laissez pas prendre au charme paisible des paysages et des villages. Un pont ancien ou une trouée dans un bosquet peuvent être autant de passages pour l'Autre Pays, où vivent les fées. De nombreux mortels s'y sont égarés, parfois sans espoir de retour. À cheval entre notre monde et l'Autre Pays vivent les magiciens. Et les magiciennes. Car si les femmes furent durant longtemps interdites d'exercice de la magie, elles n'en étaient pas moins puissantes.
    Malicieuses, cachottières et impertinentes sous leur apparente modestie, elles s'opposent à la magie masculine qui, comme celle de Jonathan Strange & Mr Norrell, combine l'arrogance à la violence. Elles créent sous la surface du réel des ondes d'émotions, troublent délicatement l'ordre des choses, modifient imperceptiblement le sens commun. Elles entretiennent avec les fées de ces liens qui unissent les faibles face aux puissants - à cette exception près que les fées sont des sottes et les magiciennes outrageusement intelligentes. Les dames de Grâce Adieu sont trois. Sommées d'être de parfaites gourdes dans un univers d'hommes qui n'attend d'elles qu'obéissance et humilité, elles explorent avec délices les maléfices interdits qui leur permettront de protéger leur relative liberté en commettant un crime parfaitement raisonnable. Leur consoeur, dans un autre lieu et un autre temps, use de toute sa ruse pour soumettre un garçon-fée et se débarrasser ainsi des soupçons d'un mari malcommode. Et quand le duc de Wellington entre dans l'Autre Pays pour récupérer son cheval, est-ce à une fée ou à une magicienne qu'il doit se confronter ? Les ruses de la gardienne de Marie Stuart, enfermée dans un château par ordre d'Élisabeth Ire, sont-elles réellement celles d'une humaine ? Quant à Mrs Mabb, une fée puissante qui aime trop les beaux militaires, surtout s'ils sont fiancés à une autre, elle se heurtera à la joyeuse, et très efficace, cruauté de sa rivale.

  • Un enfant de l'amour

    Doris Lessing

    • J'ai lu
    • 11 Avril 2008


    james reid est un jeune homme romantique dont le principal défaut est d'avoir trop rêvé sa vie avant qu'elle ne commence véritablement.
    durant l'été 1939, il embarque pour l'inde avec son régiment et, lors d'une escale au cap, croit trouver en daphné, jeune femme mariée, le grand amour qu'il attendait. a la fin de la guerre, il apprend que de cette liaison passionnée est né un enfant qui ne se sait pas illégitime. james va alors tout entreprendre pour rencontrer son fils.

  • Paula Spencer

    Roddy Doyle

    • Robert laffont
    • 2 Mars 2017

    Paula Spencer vient de fêter ses quarante-huit ans, en juin 2004. Dans son quartier de Dublin, le « Tigre celtique » a effacé les traces de la pauvreté, au supermarché les caissières sont africaines, au coin de la rue le café est tenu par des Italiens. Dans ce monde en pleine mutation, Paula a décidé de changer, elle aussi : depuis quatre mois et cinq jours, très précisément, elle n'a pas touché à l'alcool. Armée de sa colère et de son humour, elle livre journée après journée la guerre à ce despote à la fois fascinant et repoussant. Elle le traque sans relâche dans les gestes quotidiens qu'elle accomplit sans y penser, déjoue ses pièges, ruse avec lui. Elle s'acharne à inverser les rôles : refusant de rester une victime, elle plonge dans la bataille pour anéantir ce monstre qui la détruit, elle et ses enfants. Sans l'ébriété pour la protéger, Paula ne peut compter que sur elle-même. S'appuyant sur les petits bonheurs quotidiens et les grandes douleurs du passé, gouailleuse et furieuse, elle redevient lentement une femme libre. Elle reconquiert ses enfants : Jack, quatorze ans, qui reprend confiance en sa mère ; Nicola, qui perd son attitude trop protectrice ; John-Paul, héroïnomane qui a fui la maison et qui revient, désintoxiqué ; enfin Leanne, la plus fragile, véritable miroir de tout ce que fut Paula et qui est à son tour touchée par l'alcoolisme.
    Insensiblement, le combat de Paula pour affronter son passé et recouvrer son identité apparaît comme celui de l'Irlande. L'Irlande qui lutte contre le souvenir des guerres ayant marqué son histoire, contre le mépris de soi et une forme tragique de complaisance.

  • Au pays de Milton Lumky

    Philip K. Dick

    • J'ai lu
    • 4 Février 2012

    Bruce est un jeune commercial plein d'avenir.
    Au volant de sa Mercury flambant neuve, il arpente les Etats de l'Ouest à la recherche des meilleures affaires pour le compte de ses employeurs. Mais un jour, sa tournée l'amène dans la bourgade anonyme qui l'a vu grandir et qu'il pensait avoir laissée derrière lui pour toujours. Un lieu où passé et présent s'entremêlent, adoptant tour à tour les visages de Susan, celle qui fut son institutrice et deviendra sa femme, ou de l'insaisissable Milton Lumky, l'homme brisé qu'il pourrait devenir, s'il n'y prenait garde.

  • Telegraph avenue

    Michaël Chabon

    • 10/18
    • 7 Juillet 2016

    Sur Telegraph Avenue, à Oakland, Californie, subsiste un petit paradis des vinyles de collection, Brokeland. Refuge de toute une faune d'habitués et de cinglés de rythmes afro-américains, il est tenu par Archy Stallings et Nat Jaffe, deux amis de longue date. Mais le projet d'implantation d'un gigantesque magasin de disques menace son existence. Et les imbroglios commencent, avec leur effet domino. Car c'est bien plus que la disparition de Brokeland qui est en jeu. C'est une histoire d'amitiés, de fidélité au passé et d'identité culturelle pour laquelle se mobilisent, s'opposent ou s'allient les voyous et les musiciens du quartier, les hommes de la municipalité, mais aussi les femmes de Nat et d'Archy, deux ados fans de Tarantino, une vieille star de la blaxploitation et une aïeule chinoise ceinture noire de kung-fu. Calé sur le tempo funky des classiques du soul-jazz, rythmé par un style pyrotechnique éblouissant, Telegraph Avenue est le grand roman de la Californie d'hier et d'aujourd'hui.
     

  • La derniere tombe

    Michael Crichton

    • Pocket
    • 13 Juillet 2017

    « Sa Majesté, Seigneur de l'Orient et de l'Occident, a ordonné, et j'ai créé à son intention une demeure céleste, un séjour éternel, que nul ne connaît et qui ne sera jamais découvert. » En décryptant ces hiéroglyphes d'un vizir de la XIXe dynastie, le professeur Barnaby sait qu'il vient de faire la plus grande découverte depuis Toutankhamon. La dernière tombe ! Un trésor fabuleux que l'égyptologue, flanqué d'une poignée de pillards sans foi ni loi, compte bien arracher aux griffes du désert. À leurs risques et périls...

  • Le jardin blanc

    Stéphanie Barron

    • 10/18
    • 15 Octobre 2015

    En octobre 2008, Jo Bellamy, jeune paysagiste américaine, arrive à Sissinghurst, dans le Kent, pour étudier le célèbre jardin blanc créé par l'amie de Virginia Woolf, Vita Sackville-West. Un jour après l'annonce de son départ, son grand-père Jock, d'origine britannique, se suicide. Jo découvre qu'il avait lui-même travaillé dans ce jardin pendant la Seconde Guerre mondiale et décide de profiter de son voyage pour comprendre son geste.
    A Sissinghurst, Jo découvre par hasard un journal intime parmi les archives des jardiniers. L'étiquette porte le nom de son grand-père, mais, en le déchiffrant, elle doit se rendre à l'évidence : ce journal n'est pas le sien. Soupçonnant son auteur d'être Virginia Woolf, elle file le faire expertiser chez Sotheby's. Là, on lui concède que le style et les thèmes rappellent en effet Woolf... à un détail près : les dates.
    Le 28 mars 1941, Virginia a rempli ses poches de pierres avant d'aller se noyer dans l'Ouse. Or le journal commence le 29. Des détails du journal amènent Jo à pousser plus loin cette idée : et si Virginia Woolf ne s'était pas suicidée ? Si on l'avait tuée ?

  • La solution finale

    Michaël Chabon

    • Robert laffont
    • 3 Avril 2014

    Qui est donc Linius Steiman, ce petit garçon de neuf ans réfugié en Angleterre après avoir fui l'Allemagne nazie ? Aphasique et parlant à peine l'anglais, Linius est l'objet d'une surveillance attentive de la part de ceux qui l'accueillent. Mais n'est-ce pas plutôt son compagnon, Bruno, un perroquet gris d'Afrique, qui les intrigue ? Volubile et polyglotte, Bruno récite en allemand de longues listes de chiffres mystérieux qui fascinent les personnes qui l'approchent.
    Ces chiffres seraient-ils ceux d'un code SS top secret ? Ou ceux d'une série de comptes bancaires suisses appartenant à la famille de Linius, disparue sous la botte des SS ?
    Un homme est assassiné, Bruno enlevé, et la police impuissante à résoudre cette énigme. Un vieux détective, célèbre en son temps pour son flair infaillible et ses méthodes peu orthodoxes, accepte de se charger de l'enquête. Déroutant, irritant, il met tout son talent au service, non de la police, mais du petit Juif qui n'a plus qu'un oiseau pour famille.
    Évidemment, le détective de génie élucidera le secret - dévastateur - des nombres récités par le perroquet. Et en retrouvant Bruno, il rendra un peu de bonheur au petit garçon juif dont tous les souvenirs sont contenus dans les chants étranges de ce perroquet gris.
    Attaché à la mémoire de la plus grande tragédie du siècle dernier, Michael Chabon mêle l'enquête policière au drame des enfants exilés durant la Seconde Guerre mondiale. Dans ce petit livre d'une grande originalité, il réinvente le roman à énigme du XIXe siècle qui a fasciné tant de lecteurs.

  • Je ne suis personne

    Patrick Flanery

    • Robert laffont
    • 2 Janvier 2020

    Après avoir vécu dix ans à Londres, Jeremy O'Keefe retourne à New York, où il vient d'être embauché comme professeur d'histoire allemande à la New York University. Si confortable que soit sa nouvelle position, il se sent terriblement seul. La nuit, il erre à travers la ville avec le sentiment qu'il pourrait disparaître sans que quiconque le remarque.
    Mais sa vie prend soudain un étrange tournant lorsqu'une série d'événements le porte à croire qu'on le surveille... Pire, il semble qu'on veuille qu'il le sache.
    Tandis que Jeremy se repasse dans la tête le film de ses années à l'étranger, il se demande s'il n'a pas commis, sans le vouloir, un crime qui aurait fait de lui un ennemi de l'État. N'est-il réellement « personne », comme il l'a toujours cru, ou bien est-il un traître, non seulement à son pays mais à tous ceux qui l'entourent ? Peu à peu, Jeremy perd pied avec la réalité.
    Après Absolution et Terre déchue, Patrick Flanery explore dans Je ne suis personne la frontière ténue entre la peur et la paranoïa dans un monde où la vie privée n'existe plus.

  • Les princes vagabonds

    Michaël Chabon

    • 10/18
    • 5 Juillet 2012

    L'an 950. Les monts Caucase recèlent deux ombres errantes et peu recommandables : Amram, colosse abyssinien à la hache agile, et Zelikman, médecin juif renégat. Après maints vagabondages, ils se retrouvent au service d'un jeune héritier destitué, prêt à reconquérir la tête de l'empire khazar. Une embarquée à dos de cheval dans la plus moderne odyssée de cape et d'épée !

  • De la destruction

    Sebald W.G.

    • Actes sud
    • 1 Janvier 2004

    A travers ce texte magistral, w.
    G. sebald révèle à quel point le bombardement massif, à la fin de la seconde guerre mondiale, du sol allemand par les troupes alliées est frappé de tabou au sein de la société et de la littérature allemandes. récusant le sentiment de culpabilité des intellectuels allemands, qui fausserait leur jugement autant que leur inspiration esthétique, sebald comble la lacune par une évocation à sa manière de ces " raids d'anéantissement " qui ont coûté la vie à six cent mille civils.
    De la destruction comme élément de l'histoire naturelle est une oeuvre incisive et puissante, illustrée de photos et de documents, rendant palpable la souffrance de son pays, écrite par l'un des auteurs contemporains les plus marquants.

  • Schroder

    Amity Gaige

    • 10/18
    • 7 Mai 2015

    Son procès approche, il écrit à son ex-femme pour expliquer ses actes. Lui dire qu'il est un bon père, qu'il n'a jamais voulu enlever leur fille, Meadow. Que leur road-trip n'avait qu'un but : voler quelques heures de bonheur. Avant de déraper. forçant cet homme acculé à révéler ce qu'il avait tu pendant trente ans. Quels secrets cache son passé ? Qui est vraiment Erik Schroder ? Troublant, haletant, bouleversant. Avec une rare délicatesse, Amity Gaige offre une brillante méditation sur l'amour et la paternité, les lois du mensonge, et l'invention de soi.

  • Maharanis ; trois générations de princesses indiennes

    Lucy Moore

    • Payot
    • 9 Mars 2011

    Livre d'histoire ou saga romanesque ? Le destin de Chimnabai, Sunity Devi, Indira et Ayesha, nées entre les années 1860 et 1910, est si exceptionnel qu'on croirait ces héroïnes sorties des studios de Bollywood. Pourtant, elles ont bien existé : deux grands-mères, une fille et une petite-fille, qui furent maharanis de Baroda, Cooch Behar et Jaipur.

    Sur fond de vie de cour et de colonisation britannique, dans les décors de palais magiques ou de belles demeures européennes, elles vont se frotter à l'Occident et marquer la société indienne. Raconter leur vie c'est aussi, pour l'historienne anglaise Lucy Moore, suivre la marche du sous-continent vers l'indépendance et montrer comment les femmes y ont brisé le joug de la claustration pour entrer en politique.

empty