• Candidat malheureux aux élections législatives d'août 1893, Albert Caperon, dit le Captain Cap, présente un programme résolument anti-bureaucratique et anti-européen. Il souhaite également transformer la place Pigalle en port de mer.
    Si les 134 voix qu'obtint le candidat à l'issue du premier tour ne lui permirent pas de siéger à la Chambre des députés, Alphonse Allais, qui fut son ami et le témoin de son existence, lui assura de passer à la postérité.
    Le Captain Cap, recueil de contes rédigés entre 1892 et 1901, agrémenté des recettes des cocktails dégustés par les personnages, reste l'un des sommets de l'oeuvre d'Allais.

  • Alphonse Allais naît à Honfleur en 1854, précisément le jour où Rimbaud fait de même à Charleville : le 20 octobre. Ensuite, il entre dans la carrière en dilettante résolu, honorant quelque temps de sa présence les cours de l'école de Pharmacie de Paris avant d'abandonner ses études pour rejoindre les Hydropathes et les Fumistes en compagnie de « l'illustre » Sapeck. Rédacteur en chef du Chat Noir pendant cinq ans, il collabore également au Mirliton, au Gil Blas, au Journal, au Sourire. Il publie quantité de contes, de chroniques, de textes inclassables qu'il regroupe dans une douzaine de volumes auxquels il donne le titre d'oeuvres anthumes, se doutant bien que les posthumes viendraient à leur heure, très exactement après le 28 octobre 1905, jour où il meurt à Paris des suites d'une phlébite.
    Mystificateur de génie qui se joue des identités, de la logique, du langage, de l'ordre et de la respectabilité sous toutes ses formes, Alphonse Allais est avant tout un inventeur. Le poème morne traduit du belge, c'est lui ; les rimes riches à l'oeil, les poèmes hydrocéphales, c'est encore lui ; le vers néo-alexandrin, c'est toujours lui. Sans jamais tirer à la ligne, sans jamais ressasser ses expérimentations, il ouvre le champ que laboureront, en lui rendant grâce, les pataphysiciens et les oulipiens d'aujourd'hui.

  • Vive la vie ! est un recueil de 29 nouvelles dont nous avons extrait 8 nouvelles.
    Ce titre est paru pour la première fois en 1892 : Librairie Marpon et Flammarion, 290 p. Collection Les Auteurs gais.
    Ce sont des histoires drôles où se cache un humour glacial plutôt amer sous une apparente gaieté.
    Dans la première nouvelle intitulée : La fin d'une collection, il s'agit du marquis, Bois-Lamothe, homme riche, beau, solide et grand propriétaire foncier.
    Grand coureur de jupons, inlassable trousseur de jupons. Mais le marquis est un grand collectionneur d'haricots. Il trie toutes sortes d'haricots et il les trie selon leur couleur : noir, violet, blanc, rouge, enfin tout ce qu'il trouve comme haricots. Un jour, arrivent chez lui son neveu et sa femme et ils ne trouvent pour les recevoir que la servante du marquis. Les invités attendent le retour du marquis mais il tarde à rentrer alors la nièce du marquis demande à la servante de quoi préparer le déjeuner et se dirige vers la cuisine et demande les ingrédients nécessaires. Elle prépare un très bon repas et voici le marquis qui arrive. Il salue son neveu, sa nièce et après les salutations, ils passent à la table. Le marquis a commencé à manger, et voilà qu'on lui présente un bon plat d'haricots : à la vue de ce plat avec sa collection d'haricots ses yeux sont exorbités et il tombe de sa chaise : il est mort.
    Moralité : Blaguez le collectionneur tant que vous voudrez, mais ne leur faites jamais manger leur collection, même à l'oignon.

  • Avec lui, le lecteur n'est jamais seul ; il est le complice de l'auteur t se surprend d'avoir ri de bon coeur d'un humour aussi noir. Mais Alphonse Allais n'est pas un humoriste pessimiste ; si optimiste au contraire que, de son vivant, il avait donné à ses livres le titre d'oeuvres anthumes. Alfred Jarry lui avait répondu d'avance par une boutade prophétique : « Allais (Alphonse), celui qui ira. » Ce volume contient : A se tordre - Vive la vie ! - Pas de Bile ! - Le parapluie de l'escouade - Rose et vert pomme - Deux et deux font cinq - On n'est pas des boeufs - Le Bec en l'air - Amours, délices et orgues - Pour cause de fin de bail - Ne nous frappons pas - Le Captain Cap.

  • à se tordre

    Alphonse Allais

    Alphonse Allais se considérait comme un auteur pour commis voyageurs. On n'a cessé de colporter ses bons mots, du calembour épais (Monsieur Lecoq-Hue) aux réflexions cyniques («à la suite d'une chute de cheval, j'avais perdu tout sens moral»), en passant par les considérations absurdes («Angéline rappelait d'une façon frappante La Vierge à la chaise de Raphaël, moins la chaise»).
    C'était pourtant un «grand écrivain» qui «créait à chaque instant» (Jules Renard). André Breton a rendu justice à son «humour noir», tandis qu'Umberto Eco l'a étudié comme l'un des maîtres du récit. En publiant A se tordre, son premier recueil, une collection de «classiques» le fait entrer dans le Panthéon des Lettres et le consacre premier comique du XIXe siècle.

  • Aussi savoureux que le volume des oeuvres anthumes, ce recueil des oeuvres posthumes réunit les meilleurs contes, fantaisies et chroniques d'Alphonse Allais, parmi les quelque mille trois cents parus dans la presse entre 1875 et 1905.
    Allais débute sa carrière de journaliste à vingt ans en publiant ses premières fantaisies dans un journal humoristique, Le Tintamarre. Il écrit ensuite dans de petites feuilles du Quartier latin, L'Hydropathe, Les Ecoles, L'Anti-Concierge, ou La Cravache de Montpellier, avant d'émigrer à Montmartre et de collaborer au Chat Noir dont il est nommé rédacteur en chef.
    Devenu journaliste professionnel, il travaille dans de grands journaux parisiens comme Gil Blas, Le Journal et Le Sourire.
    Le 20 octobre 1905 paraît sa dernière chronique dans Le Journal, «La faillite des centenaires» ; il meurt le 28 octobre, à 51 ans.
    «... Plusieurs fois par semaine, disait Maurice Donnay, Alphonse Allais a distribué de la joie à des milliers de lecteurs. [...] Dans le métro, dans les omnibus, dans la rue, on entendait cette phrase : "Avez-vous lu celui de ce matin ?" Il s'agissait de l'article d'Alphonse Allais et pendant quelques instants, ces humbles gens avaient pu croire, effectivement, que la vie était drôle.» Guy Schoeller.

  • Un riche propriétaire foncier contraint de payer un pré plus de dix fois sa valeur, un homme vendu aux enchères, une curieuse et tragique démonstration d'arithmétique, un fumiste qui passe l'hiver sur la côte sans débourser un centime, la véritable histoire des attributions paradisiaques de saint Pierre, etc. Les oeuvres d'Alphonse Allais?-?écrivain, humoriste, poète, peintre...?-?regorgent de personnages loufoques et de situations burlesques. Parmi plusieurs centaines de contes légués à la postérité nous vous en proposons ici une dizaine, truffés de bons mots et à l'humour ravageur, peinture d'un monde surréaliste qui, finalement, pourrait bien être le nôtre.

    Pour son troisième enregistrement en notre compagnie, François COSTAGLIOLA a su trouver un équilibre subtil dans son interprétation des textes d'Alphonse ALLAIS, réussissant à en préserver toute la qualité littéraire sans en sacrifier l'humour et la légèreté.

  • Comédies, vaudevilles, revues, féeries, proverbes - alphonse allais a bien écrit et fait représenter deux douzaines de pièces en moins de dix ans, de 1896 à 1904. toutes celles qui ont été retrouvées sont rassemblées dans ce volume.
    Cinq, entièrement inédites, reproduites pour la première fois d'après les manuscrits. deux publiées du vivant d'alphonse allais, jamais réimprimées depuis un siècle. trois épuisées depuis plus de trente ans.
    C'est la première fois que paraît depuis sa mort en 1905 un tel ensemble d'inédits d'alphonse allais - le dernier humoriste avant l'an 2000, présenté par françois caradec.

  • Tout le monde connaît son nom, cite parfois ses bons mots, mais qui a lu son oeuvre immense ? « Allais Alphonse (pas XIII), né à Honfleur, de parents français mais honnêtes. Élève de l'École anormale inférieure, 3, place de la Sorbonne. » Ainsi se présente lui-même Alphonse Allais, ce cas unique dans l'histoire de la littérature française.

    Humour noir, humour rose, vers, prose, maximes, fables express, distiques olorimes, breuvages, calembours, inventions mirobolantes, il a tout fait ! Et la quintessence de la pensée allaisienne est réunie dans ce seul volume, somme de deux années de recherches dans les trésors cachés de la Bibliothèque nationale, régulièrement réédité, et pour cause : il est devenu un grand classique de l'humour.
    />

    Les familles, l'été venu, se dirigent vers la mer en y emmenant leurs enfants. Dans l'espoir, souvent déçu, de noyer les plus laids.

    * Un gentleman est un monsieur qui se sert d'une pince à sucre, même quand il est seul.

    * Dieu a sagement agi en plaçant la naissance avant la mort ; sans cela, que saurait-on de la vie ?

  • Deux et deux font cinq (2 + 2 = 5) : (oeuvres anthumes) / Alphonse Allais http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k913257

  • Amours Délices et Orgues

    Alphonse Allais

    • 10/18
    • 1 Septembre 1985
  • J'ai intitulé ce livre Pour cause de fin de bail, non pas qu'il y soit question de rien qui effleure ce sujet, mais simplement parce que je vais déménager au terme d'avril prochain. Je devais cette explication au lecteur, je la lui ai donnée. A.A.

  • A se tordre : histoires chatnoiresques / Alphonse Allais http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k61060558

  • Vive la vie ! : (oeuvres anthumes) / Alphonse Allais Date de l'édition originale : 1887-1897 Collection : Les auteurs gais Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Ne nous frappons pas / Alphonse Allais Date de l'édition originale : 1900 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Les amants maladroits : roman / Georges Beaume ; [couv. signée Ricardo Florès] Date de l'édition originale : 1914 Collection : Collection "In extenso" ; nº 48 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

empty