• Le 18 mai 1152, en pleine messe, Henri Plantagenêt surgit et l'évêque de Poitiers les marie. Aliénor devient comtesse d'Anjou, duchesse de Normandie et duchesse d'Aquitaine. Louis VII, furieux, convoque ses alliés pour envahir la Normandie. En Anjou et en Aquitaine, la tyrannie d'Henri Plantagenêt enragent les barons, la révolte gronde.

  • 1146 à Vezelay, Bernard de Clairvaux prêche la croisade. Les Turcs menacent Jérusalem. Aliénor d'Aquitaine, équipée comme un chevalier sur son destrier telle une Amazone, l'épée au poing, harangue la foule. Elle ira à Jérusalem. Elle en a décidé ainsi. Rien ne saurait l'arrêter. Son mari s'incline. Peut-on laisser une aussi jolie femme seule à Paris ? Un an plus tard, Louis et Aliénor, à la tête de 100000 hommes, quittent Metz pour Jérusalem. Aliénor d'Aquitaine emmène ses dames de compagnie, ses troubadours, ses atours, ses bijoux, ses robes, sa vaisselle. Croisade ou voyage d'agrément? Son chevalier servant, Foulques de Fons-Almoy et sa dame de coeur, Marguerite de Saint-Brice, sont du voyage. À Byzance, le basileus dont la duplicité est à la hauteur de sa magnificence, leur offre un séjour inoubliable. Le couple royal est émerveillé par le luxe inouï que recèle la nouvelle Rome. Aliénor découvre les fastes et l'opulence de l'empire : palais de marbre, églises aux mosaïques rutilantes, eau courante, piscines chauffées, hammams, courses à l'hippodrome, chasses au léopard ... et un basileus qui tente de la séduire. Enfin, c'est la traversée du Bosphore. Six mois d'épreuves accablantes les attendent. l'armée allemande, trahie par les Grecs, a été exterminée dans les vallées encaissées du centre de l'Anatolie. Pour éviter un tel désastre, le roi de France décide de longer la côte. Embuscades, traquenards, trahisons, inondations, disette transforment la Croisade en cauchemar. Étrillés, les Croisés gagnent Antioche où les accueille l'oncle d'Aliénor, le sémillant Raymond de Poitiers. Les dissensions dans le couple royal se creusent. Raymond et Louis s'opposent. Aliénor soutient son oncle et décide de rester à Antioche. Louis VII doit réagir.

  • Le duc d'Aquitaine est mort sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, laissant deux orphelines : Aliénor et Pétronille. Par testament, leur père les a mises sous la protection du roi de France. Le duché d'Aquitaine est alors plus puissant que le royaume de France et s'étend du Poitou aux Pyrénées et de l'Atlantique à l'Auvergne. Le 25 juillet 1137 à Bordeaux l'héritière du plus beau duché de France épouse Louis VII. Aliénor d'Aquitaine se passionne pour la politique. Louis VII est subjugué par sa reine qui défait la nuit ce que le conseil du roi décide le jour. Les années passent. Aliénor n'est toujours pas enceinte. Donnera-t-elle un héritier à la couronne ? Dans ce deuxième volume, l'auteur décrit le couronnement d'Aliénor et son quotidien de Reine de France.

  • Amaury Venault retrace ici l'histoire d'Aliénor d'Aquitaine. Dans le duché le plus puissant de France, la jeune fille est élevée par son père Guillaume X et sa grand-mère Dangereuse de Châtellerault. Elle reçoit une éducation sportive et lettrée et grandit dans un royaume où Guillaume le Troubadour a laissé en héritage un art de vivre immortalisé par la poésie courtoise et les cours d'amour. Lorsque son père décède, alors qu'elle n'a que 15 ans, Aliénor est déjà promise à un grand avenir.

  • Le secret de Mélusine

    Amaury Venault

    • Geste
    • 27 Octobre 2008

    Le préfet de la Vienne a été assassiné par une mystérieuse secte... Une jeune étudiante en histoire et un Canadien vont réussir là où la police a échoué : retrouver les meurtriers.
    Comment ? En perçant le mystère des descendants de la fée Mélusine. En se plongeant dans des manuscrits médiévaux expurgés, les secrets de cette cette secte se dévoilent un à un.
    Un polar contemporain qui plonge ses racines dans la légende de Mélusine, qui mêle adroitement suspense et histoire.

empty