• Une fille drôle, compère, se dit-il, secouant la tête ; un moment elle te sourit d'amitié et puis dans le temps d'un battement d'yeux, elle te quitte sans même un au revoir. Ainsi commence l'histoire d'un amour, tendre, simple, sublime, entre la belle et farouche Annaïse et Manuel, fils prodigue de Bienaimé et de Délira, de retour en Haïti après quinze ans d'absence.
    « Tout le monde a été touché par les amours de Manuel et d'Annaïse. Aux citadins haïtiens et aux lecteurs étrangers, le roman a révélé la vie paysanne, qu'ils ignoraient autant les uns que les autres. Les évocations du paysage haïtien ont enchanté ; la vieille Délira a éveillé la compassion ; les ronchonnements de Bienaimé ont amusé ; les trouvailles linguistiques de Roumain ont suscité l'admiration. On pourrait presque dire que la critique a été unanime, d'un côté comme de l'autre de l'Atlantique, à élever Gouverneurs de la rosée au rang de chef-d'oeuvre. » (L.-F. Hoffmann)

  • Dans La montagne ensorcelée, Jacques Roumain narre la vie d'un village perché sur le flanc d'une montagne en proie à la sécheresse et à la pauvreté. À ces maux quotidiens du village, s'ajoute une série de morts curieuses. La galerie de personnages brossée par Jacques Roumain dans cette nouvelle et dans sa prose de jeunesse La proie et l'ombre, compose un tableau profondément humain de Haïti, duquel s'échappent des fulgurances poétiques entremêlant créole et français. L'essai et les poèmes qui complètent ce recueil se font écho à travers le thème central de l'homme noir et plus généralement de l'humanité.

  • Oeuvres complètes

    Jacques Roumain

    • Cnrs
    • 5 Juillet 2018

    Jacques Roumain (1907-1944) peut être considéré comme le premier grand écrivain haïtien contemporain. Au cours de sa brève existence, il devient tour à tour journaliste, chroniqueur, homme politique - autant activiste qu'idéologue et théoricien -, poète, nouvelliste, ethnologue, archéologue, diplomate, romancier enfin. Enracinée dans la culture haïtienne qu'il défend avec vigueur, alimentée par les cultures et les littératures de son temps tant européennes que du continent américain, son oeuvre a ouvert un nouveau chapitre de la pensée haïtienne : celui de la modernité.

    Coordinateurs de l'édition critique : Léon-François Hoffmann et Yves Chemla.

  • Un grand chant de l'auteur de "Gouverneurs de la rosée". Jacques Roumain, poète, est le plus sûr moyen de comprendre le combat pour l'avènement d'une éthique en poésie. Dit de solidarité, de fraternité, "Bois-d'ébène" est un des premiers manifestes nègres. Le poète prend parti pour le peuple haïtien, pour le nègre exploité ; il se mit au côté du paysan courbé... nous dit le poète cubain Nicolas Guillén. Le long poème "Bois d'ébène" est suivi de "Madrid" : « C'est ici l'espace menacé du destin / la grève où / accourue de l'Atlas et du Rhin / la vague confondue de la fraternité et du crime déferle / sur l'espoir traqué des hommes.» Présenté par Nicolas Guillen, avec un texte de Countee Cullen.

  • Marchons au combat rudement Nouv.

    Jacques Roumain fut à la fois un immense poète, un grand écrivain et un homme engagé de tout son être dans la lutte politique. Fondateur du Parti communiste haïtien, il lutta jusqu'à son dernier souffle pour la liberté du peuple haïtien contre l'occupation états-unienne, pour la justice sociale, contre tous les impérialisme et tous les fascismes. Ses analyses et ses appels à la résistance contre toutes les oppressions présentent un double intérêt pour le lecteur d'aujourd'hui : aborder la période des années 30 à travers le regard d'un homme issu d'un pays d'immense culture au carrefour de trois continents et retirer les leçons, au présent, des combats passés d'un guerrier perpétuel pour la dignité et l'agrandissement de l'âme humaine. Le livre, qui offre une sélection de ses textes les plus importants, les replace dans leur contexte de l'époque et dans le parcours de cet homme-météore dont l'Å«uvre littéraire ne peut être comprise qu'à l'éclairage de son engagement politique.

empty