• Chips et biscotte

    Mickaël Jourdan

    • Rouergue
    • 13 Février 2019

    Une histoire craquante d'amitié, de partage et d'attention Tout oppose Chips et Biscotte : leur forme, leurs passions, leurs goûts...Page à page, ils vont déballer tous les éléments qui témoignent de cette différence : Chips aime le cerf-volant, Biscotte aime le ukulélé. Chips se régale d'un gigantesque cornet de glace, Biscotte lui préfère une tranche de pastèque juteuse. On pourrait les croire à l'opposé l'un de l'autre ou complémentaires. On pourrait croire que tout les oppose, mais quand Chips et Biscotte décident d'aller pique-niquer au parc, ils nous montrent que les différences n'excluent en rien le partage. "Chips et Biscotte" est un album sur « l'autre », celui qui est différent, dans les moments complices, comme dans les plus grandes attentions. Tout sépare Chips et Biscotte dans leurs aspirations, mais assurément c'est une grande amitié qui les réunit.

  • Une course est organisée dans un centre de vacances. Lucien, Gaspard, Eléonore et leurs camardes prennent place sur la ligne de départ. Mais de curieuses informations circulent : dans le marécage que doivent traverser les enfants, une ombre étrange et maléfique rôde en poussant de terribles grognements.Les coureurs ne sont pas rassurés, sauf Eléonore qui espère bien rencontrer le monstre quel qu'il soit. Les enfants adorent se faire peur, c'est bien connu. La traditionnelle peur du monstre, aussi fascinant que repoussant, est le thème central de cette bande dessinée. Les dessins colorés, vifs et naïfs de Mikaël Jourdan, tout en rondeurs et en courbes, donnent un côté féérique à cette aventure.

  • Cet album aux couleurs de l'aube raconte tout ce qui précède le moment du réveil : c'est le parcours du gardien du phare qui éteint la grande lanterne et enfourche son vélo. Il va croiser sur ce chemin la nature et tout un monde qui se réveille en cascade dans le détail et le très grand. Un petit crochet par la boulangerie et son odeur de croissant si matinale et un dernier coup de pédale jusqu'à la maison où un enfant attend ce veilleur les bras grand ouverts. Destiné aux tout petits, « Premier bonjour » raconte la bienveillance, rassurant sur la nuit, la promesse du lendemain et le réveil comme un rendez-vous chaleureux.

empty