• À la croisée du théâtre, de la performance et de la poésie - sans jamais s'arranger du confort d'un genre - Nadège Prugnard rend audible les paroles suffoquées - car selon d'où on vient et ce qu'on a vécu, raconter est difficile, et être entendu encore plus malaisé. Avec "M.A.M.A.E.", des femmes s'explosent en public, renvoyant aux lecteur-e-s / spectateur-e-s toute la violence accumulée, que ce soit dans la vie ou au théâtre ; "Monoï", « Indescriptible Notre-Dame des outrages », rappelle que l'intime aussi est politique, dans un récitatif débridé et volcanique qui met à mal tous les poncifs se rapportant au désir, à la sexualité et à la jouissance féminine pour s'imposer, enfin, pulsion de vie ; "Putain de campagne !" raconte, à travers leurs propres paroles, les doutes, rancoeurs, colères, espoirs et désirs des habitant-e-s des campagnes ; "Suzanne takes you Down", écrit à partir de témoignages, relate la résistance en Auvergne avec, comme compagnonne, le fantôme de Suzanne, actrice-

  • « J'ai deux pays, la France et le Portugal. Mon grand-père et des milliers de Portugais sont arrivés en France en fuyant le régime autoritaire de Salazar. » L'auteure nous livre ici une migration ancienne, intime et politique, un fado de l'âme et de l'exil que jusque-là elle avait caché comme un secret impossible à prononcer, à travers les figures d'un père et de sa fille.

  • « NO BORDER est un long poème inspiré d'un travail d'écriture de terrain que j'ai mené pendant deux ans à arpenter la Jungle de Calais à la rencontre des hommes et des femmes qui fuient la guerre et la dictature dans leur pays et qui espèrent trouver asile en Europe. C'est une odyssée faite de mille voix, mille espoirs inassouvis, mille révoltes inconsolables, c'est aussi en filigrane l'histoire de ma propre traversée à arpenter sans relâche le ghetto calaisien parmi tous ces exilés au bord du monde. » Nadège Prugnard Pour l'écriture de ce texte, l'auteure a bénéficié d'une Résidence d'écriture à La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon En 2016.

  • M.a.m.a.e

    Nadège Prugnard

    • Al dante
    • 14 Octobre 2017

    La Voie de l'Aïki : en quête du geste vrai nous fait découvrir ce qui se tient caché derrière la nature traditionnelle des arts martiaux. Nous envisageons généralement ceux-ci comme de simples sports de combat nous permettant de nous aguerrir pour nous protéger lors d'éventuelles agressions. Parmi eux, l'aïkido vise des perspectives plus élevées, il nous invite à préserver notre propre intégrité mais aussi celle de tous les êtres, jusqu'à celle de nos agresseurs. Cela demande d'accéder à la maîtrise de techniques ayant la potentialité de transformer un acte belliqueux en un « agissement merveilleux », comme l'appelait le fondateur. On entre alors dans un long processus de transformation existentielle, qui fait passer de l'état de pratiquant besogneux à celui d'être embrassant les gestes purs d'un art ayant les qualités d'une « Danse Cosmique ».

empty