• Les Rabbitte habitent à Barrytown, banlieue imaginaire du nord de Dublin ravagée par le chômage et les maux qui en découlent ; ils ont trois enfants. L'aîné, Jimmy Junior, se voit propulsé du jour au lendemain manager d'un groupe de musique soul amateur. Pas évident, puisque Jimmy ne sait pas jouer une seule note. Mais il a de l'entregent, il est au parfum, et à coeur vaillant rien d'impossible, on le sait bien.
    Avec The Commitments, premier tome de la célèbre trilogie adaptée au cinéma par Alan Parker, Roddy Doyle nous plonge dans le tourbillon d'une Irlande urbaine comme on ne l'a jamais vue, de frasques inénarrables en dialogues percutants.

  • À Barrytown, banlieue imaginaire du nord de Dublin ravagée par le chômage et les maux qui en découlent, la jeune Sharon Rabitte annonce à ses parents qu'elle est enceinte et veut garder l'enfant tout en refusant obstinément de révéler l'identité du père. La famille devient vite la risée de tout Barrytown, mais Sharon est heureuse. Elle ne se soucie guère ni du qu'en-dira-t-on ni du géniteur.
    Dans cette fresque sociale de Roddy Doyle, deuxième volet de la trilogie de Barrytown après The Commitments, les personnages sont confrontés à des situations économiques et sociales difficiles, mais l'humour est omniprésent, comme un mécanisme de survie.

  • C'est avec un mélange d'humour - irlandais, bien sûr - et de cruauté que Roddy Doyle prend la voix de Paula Spencer, une Dublinoise dont la vie conjugale a été ponctuée de raclées, de dents cassées et de côtes brisées, alcoolique au surplus et par voie de conséquence. Mais qui reste digne et persiste à prétendre, à l'hôpital, après chaque dérouillée, qu'elle s'est « cognée dans la porte ».
    Un roman nécessaire, magistral, dans lequel Roddy Doyle réussit le tour de force de trouver - lui, un homme - le ton juste pour dire : « Moi, Paula, trente-neuf ans, femme battue... »

  • Paula Spencer vient de fêter ses quarante-huit ans, en juin 2004. Dans son quartier de Dublin, le « Tigre celtique » a effacé les traces de la pauvreté, au supermarché les caissières sont africaines, au coin de la rue le café est tenu par des Italiens. Dans ce monde en pleine mutation, Paula a décidé de changer, elle aussi : depuis quatre mois et cinq jours, très précisément, elle n'a pas touché à l'alcool. Armée de sa colère et de son humour, elle livre journée après journée la guerre à ce despote à la fois fascinant et repoussant. Elle le traque sans relâche dans les gestes quotidiens qu'elle accomplit sans y penser, déjoue ses pièges, ruse avec lui. Elle s'acharne à inverser les rôles : refusant de rester une victime, elle plonge dans la bataille pour anéantir ce monstre qui la détruit, elle et ses enfants. Sans l'ébriété pour la protéger, Paula ne peut compter que sur elle-même. S'appuyant sur les petits bonheurs quotidiens et les grandes douleurs du passé, gouailleuse et furieuse, elle redevient lentement une femme libre. Elle reconquiert ses enfants : Jack, quatorze ans, qui reprend confiance en sa mère ; Nicola, qui perd son attitude trop protectrice ; John-Paul, héroïnomane qui a fui la maison et qui revient, désintoxiqué ; enfin Leanne, la plus fragile, véritable miroir de tout ce que fut Paula et qui est à son tour touchée par l'alcoolisme.
    Insensiblement, le combat de Paula pour affronter son passé et recouvrer son identité apparaît comme celui de l'Irlande. L'Irlande qui lutte contre le souvenir des guerres ayant marqué son histoire, contre le mépris de soi et une forme tragique de complaisance.

  • Victor Forde vient de se séparer de sa compagne, Rachel Ray, le grand amour de sa vie.
    Il retourne vivre dans le quartier dublinois de son enfance, près de la mer où il s'installe sommairement dans un immeuble moderne et sans charme dans lequel vivent essentiellement des émigrés d'Europe de l'Est (des prostituées peut-être aussi). Dans sa nouvelle routine pour oublier son quotidien solitaire, il se force à se rendre tous les soirs dans le même pub, comme « on irait à la salle de sports ou à la messe ».
    Il y rencontre un certain Ed Fitzpatrick, qui lui assure être un ancien camarade de classe. Victor ne se rappelle pas de lui mais a une sensation désagréable en sa présence, sans réussir à s'expliquer pourquoi. Ils se croisent régulièrement au pub : Ed recherche une complicité avec Victor, il revient sans cesse sur leur passé d'écoliers chez les Frères chrétiens et évoque, voire force dans la mémoire de Victor, les souvenirs de cette époque, parfois comiques mais le plus souvent pénibles. Issu d'un milieu modeste, son père meurt alors qu'il est encore à l'école.
    Doué, il commence à faire des critiques musicales pour une radio libre puis devient journaliste et se spécialise dans les sujets de sociétés. Il est l'un des premiers à parler de la légalisation de l'avortement, du divorce, de la pédophilie dans l'Église catholique et confiera un jour sur les ondes avoir été molesté lui-même dans son enfance par le principal de son collège. Il se fait une réputation de fauteur de troubles dans l'Irlande croyante et bien-pensante.
    Mais plus le roman avance, plus Victor se bat avec sa mémoire et refuse de toute évidence des pans entiers de son passé. Le lecteur découvre peu à peu que l'histoire est bien plus tragique que ce que Victor n'admet. Le personnage d'Ed Fitzpatrick, suspect, voire sinistre, agit comme un révélateur et oblige Victor à affronter la réalité. Smile est finalement un livre sur ce qui aurait pu être et dont la chute permet de comprendre ce que Roddy Doyle a accompli tout au long de cet ambitieux roman.

  • LOVE

    Roddy Doyle

    ''A profound examination of friendship, romantic confusion and mortality'' John Boyne One summer''s evening, two men meet up in a Dublin restaurant. Old friends, now married and with grown-up children, their lives have taken seemingly similar paths. But Joe has a secret he has to tell Davy, and Davy, a grief he wants to keep from Joe. Both are not the men they used to be. Neither Davy nor Joe know what the night has in store, but as two pints turns to three, then five, and the men set out to revisit the haunts of their youth, the ghosts of Dublin entwine around them. Their first buoyant forays into adulthood, the pubs, the parties, broken hearts and bungled affairs, as well as the memories of what eventually drove them apart. As the two friends try to reconcile their versions of the past over the course of one night, Love offers up a delightfully comic, yet moving portrait of the many forms love can take throughout our lives.

  • Two men meet for a pint or three in a Dublin pub...

    In 2012, Roddy Doyle began publishing his Two Pints series, and now, eight years later, his books and Two Pints play are collected for the first time in paperback. Inspired by the last eight years of news, The Complete Two Pints offers a strong brew of Roddy Doyle's comic genius - to be downed in one riotous sitting, or savoured over, laugh after laugh Includes: Two Pints, Two More Pints, Two for the Road and Two Pints: The Play

  • LIFE WITHOUT CHILDREN Nouv.

    Roddy Doyle was born in Dublin in 1958. He is the author of eleven acclaimed novels including The Commitments , The Snapper , The Van and Smile , two collections of short stories, and Rory & Ita, a memoir about his parents. He won the Booker Prize in 1993 for Paddy Clarke Ha Ha Ha .>

  • Les Rabbitte habitent à Barrytown, banlieue imaginaire au nord de Dublin, ravagée par le chômage et les maux qui en découlent. Chaque roman de la trilogie met en lumière un ou plusieurs membres de cette famille.
    Dans The Commitments, Roddy Doyle met en scène Jimmy Jr., aîné des six enfants de Veronica et Jimmy Sr. Rabbitte. Au chômage, Jimmy Jr. se voit propulsé du jour au lendemain manager d'un groupe de musique soul amateur. Pourquoi la soul ? Parce que la soul c'est la musique du peuple et c'est aussi le sexe, la révolution, la reconnaissance, tout ce dont ils rêvent. Après quelques répétitions et pas mal de virées au pub, la soul dublinoise va voir le jour lors d'un premier concert qui aura lieu... au foyer paroissial.
    Mais malgré toute la bonne volonté de Joey les Lèvres, trompettiste qui a joué aux USA avec les plus grands et leader spirituel du groupe, les dissensions ne vont pas tarder à apparaître...
    The Commitments est en grande partie fait de dialogues rythmés et frénétiques. Le style est direct, percutant, swingant, tant la musique y occupe une place centrale. Autour d'elle, grâce à elle, les musiciens se trouvent, définissent leurs rapports, révèlent leur personnalité. Adapté au cinéma par Alan Parker, c'est le roman qui a révélé Roddy Doyle.

  • CHARLIE SAVAGE

    Roddy Doyle

    **SHORTLISTED FOR THE BOLLINGER EVERYMAN WODEHOUSE PRIZE FOR COMIC WRITING 2019** Meet Charlie Savage: a middle-aged Dubliner with an indefatigable wife, an exasperated daughter, a drinking buddy who's realized that he's been a woman all along... Compiled here for the first time is a whole year's worth of Roddy Doyle's hilariousseries for the Irish Independent. Giving a unique voice to the everyday, he draws a portrait of a man - funny, loyal, somewhat bewildered - trying to keep pace with the modern world (if his knees don't give out first).

  • The 1993 Booker Prize-winner. Paddy Clarke, a ten-year-old Dubliner, describes his world, a place full of warmth, cruelty, love, sardines and slaps across the face. He's confused; he sees everything but he understands less and less.

  • La mère de Erin a abandonné cette dernière alors qu'elle n'était qu'un bébé. Treize ans plus tard, elle réapparaît subitement et demande à lui rendre visite... Afin d'éviter ces retrouvailles, Sandra, la belle-mère de Erin, emmène ses deux garçons Johnny et Tom pour un safari en traîneaux à chiens, au nord de la Finlande. Tout se passe pour le mieux, jusqu'au jour où les deux garçons perdent la trace de leur mère.
    Sans attendre les adultes, ils partent alors à sa recherche... Johnny, Tom et Erin devront faire preuve d'un grand courage afin de retrouver leurs mères.

  • En Laponie, la veille de Noël...
    Le père Noël porte un costume rouge tout neuf, son traîneau est chargé de cadeaux mais catastrophe ! Rodolphe, le meilleur et le plus rapide des rennes, est cloué au lit avec la grippe. Qui peut sauver le père Noël ? Un seul espoir : Rover ! Rover ? Oui, Rover : le plus intelligent... des chiens ! Et le héros de Opération Farceuses (du même auteur, déjà paru aux Editions Gallimard Jeunesse). Réussiront-ils à livrer en un temps record leurs cadeaux dans le monde entier ? Signée par Roddy Doyle, le célèbre écrivain irlandais, cette tournée promet d'être inoubliable et hilarante.

  • TWO FOR THE ROAD

    Roddy Doyle

    FROM THE AUTHOR OF TWO PINTS AND TWO MORE PINTS Another round of two pints from the ever-brilliant, always hilarious imagination of Roddy Doyle Two men meet for a pint - or three - in a Dublin pub. They chew the fat, set the world to rights and mourn friends gone: David Bowie, Prince, Princess Leia and Young Frankenstein. Around them the world of Brexit, Trump, war and referendums storms, but some things never change.

    Inspired by the last five years of news, Roddy Doyle's Two More for the Road offers a strong brew of Roddy Doyle's comic genius - to be downed in one riotous sitting, or savoured over, laugh after laugh.

  • Anglais BRILLIANT

    Roddy Doyle

    A 'brilliant' middle-grade, magical adventure from the world-famous author of The Commitments and The Guts.

  • Anglais The guts

    Roddy Doyle

    Jimmy Rabbitte is back. The man who invented the Commitments back in the eighties is now forty-seven, with a loving wife, four kids ...and bowel cancer. He isn't dying, he thinks, but he might be.

  • Emer, la grand-mère de Mary est sur le point de mourir. Apparaît alors le fantôme de son arrière-grand-mère, morte dans les années 1920 : elle a un message à faire passer à Emer et souhaite la soutenir dans cette dernière épreuve. La mère de Mary va les aider. Toutes les quatre entament alors un road-trip délirant à travers l'Irlande vers la maison de famille abandonnée.

empty