• Tourbillon

    Shelby Foote

    À l'ouverture du procès de Luther Eustis, fermier quinquagénaire père de trois enfants, personne ne doute de sa culpabilité. Il reconnaît avoir garrotté Beulah Ross, fille facile qui l'a ensorcelé, avant de la jeter dans le lac Jordan, lestée de blocs de ciment.
    Au fil des débats, les voix de la victime, du greffier, du geôlier de la prison, du reporter local, d'un adolescent sourd-muet, de l'accusé, de son épouse et surtout de son avocat, éclairent ce drame rural sur lequel plane l'ombre de la Bible.
    La petite communauté du Mississippi va-t-elle, par la voix du jury, condamner le crime qui la renvoie à ses propres turpitudes et perversions ?

  • Septembre 1957 marque une date importante dans l'histoire des luttes raciales aux Etats-Unis : le gouverneur de l'Arkansas, Orval Faubus, brave la Constitution, les forces de l'ordre et la volonté du président Eisenhower en interdisant à neuf élèves noirs l'entrée de leur collège de Little Rock. Le même mois, à Memphis, trois apprentis gangsters que l'on pourrait qualifier de pieds nickelés planifient et mettent à exécution un projet dont l'ironie est criante : ils sont blancs, mais le jeune garçon qu'ils vont kidnapper est issu d'une famille aisée de la bourgeoisie noire.
    Sur fond d'émeutes retransmises par la télévision, nous voyons Podjo, joueur invétéré et stratège du trio, Rufus, l'abruti obsédé sexuel, et sa copine, l'aguicheuse Reeny, louer une maison isolée, séquestrer le petit Teddy et toucher la rançon. Et ensuite ? Ensuite, c'est comme dans un roman noir...

  • Traduit une première fois en 1953, ce roman faulknérien servi par une écriture splendide devait être réédité. Il égale, à plus d'un titre, les plus belles réussites de la littérature sudiste contemporaine, et c'était celui de ses six romans que Shelby Foote préférait.
    Ampleur de la période historique embrassée, de la fin de la guerre de Sécession à la Seconde Guerre mondiale, ingéniosité de l'intrigue, personnages inoubliables, subtilité de l'analyse psychologique, richesse des thématiques abordées, exigence non dénuée d'humanité, portée par un humour parfois désespérant - L'Amour en saison sèche démontre de manière exemplaire ce que peut être une fidélité vraiment créatrice.
    L'oeuvre nous transporte dans ce Sud qui a toujours fasciné les lecteurs français à travers ses plus brillants représentants : Edgar Poe, Eudora Welty, Flannery O'Connor, Truman Capote, Erskine Caldwell, William Styron...
    Une redécouverte.

  • Shiloh

    Shelby Foote

    • Rivages
    • 6 Février 2019

    Immense romancier américain, dans la lignée de William Faulkner, Shelby Foote est un auteur encore assez méconnu en France. Un de ses livres les plus importants en Amérique s'appelle «Shiloh», épopée miniature qui raconte la guerre de Sécession en 200 pages à travers la voix de soldats ou lieutenants des deux camps. Chaque chapitre est ciselé à la perfection, explorant la nature humaine, l'absurdité des combats, l'étrange ivresse de la cause et la détresse inévitable devant le spectacle de la violence et la mort. Tous les paradoxes à l'oeuvre dans une guerre. On pense à James Lee Burke, à William March... «Shiloh» est traduit pour la première fois en français.

empty