• Le fort Boyard est bâti sur un banc de sable, la Longe de Boyard. Au XVIIe siècle Vauban affirma qu'« il serait plus facile de saisir la lune avec les dents » que de bâtir sur la Longe. C'est Napoléon qui se lança dans ce pari insensé. Mission impossible au temps de la pierre et de la voile, le chantier fut interrompu durant 30 ans. Il aura fallu attendre 1990 et la création du jeu télévisé, pour qu'il trouve enfin un rôle à sa mesure. Malgré tout, le fort reste le jouet des flots qui ferment son accès aux touristes et de l'érosion qui affecte implacablement le sable sur lequel il est bâti.

    À fort Boyard, l'homme n'a sans doute remporté qu'une victoire bien provisoire.

  • L'histoire de l'île d'Oléron est passionnante. D'une partie du continent, elle devient une petite île en possession du duc d'Aquitaine. Plus tard, décor des guerres de religion, elle est à feu et à sang. La Révolution française, l'arrivée du premier réseau routier, permettront aux habitants de l'île, de progresser dans leur quête de liberté.
    Grâce à cet ouvrage, vous pourrez apprendre les faits marquants de l'histoire oléronaise, avec ses périodes calmes mais aussi les périodes fondatrices de cette île fortifiée.

  • La mer et le désert, l'île et l'oasis, des objets qui entrent a priori assez rarement en relation mutuelle. Pourtant, depuis Hérodote, qui décrit les oasis du désert Libyque comme des « îles des Bienheureux », une connivence a souvent été entrevue entre ces deux entités, et le parallèle s'est prolongé jusqu'aux époques contemporaines. Ce volume rassemble les contributions de spécialistes de toutes les périodes historiques et de disciplines diverses, autour d'un rapprochement à la fois stimulant et porteur d'interrogations.

    Avec le soutien de l'université de Poitiers.

  • Brouage vit naître Champlain Samuel, l'un des fondateurs du Québec.
    Cet ouvrage est l'occasion de découvrir Brouage et son histoire : ses débuts prospères, l'impact des guerres de religion jusqu'à son apogée sous le règne d'Henri IV où elle fut érigée au rang de capitale. Cet ouvrage est illustré de photos couleurs montrant Brouage, des origines à nos jours. La Petite histoire de Brouage vous donnera toutes les clés pour mieux comprendre l'histoire de la naissance de Québec.

  • Cet ouvrage propose une réflexion sur quatre types d'étrangers installés ou de passage sur les littoraux européens et méditerranéens entre la fin du XVe siècle et le début du XIXe siècle : des marchands et des négociants installés à Bordeaux, à Nantes, à Hambourg et à Saint-Pétersbourg ; des artisans et des gens de mer qui migraient dans l'espoir de trouver un emploi qu'ils n'avaient pas obtenu dans leur pays, ou pour exercer un art original, comme les indienneurs arméniens établis à Marseille ; des populations qui se singularisaient sur des littoraux d'Europe par leur religion ou leur statut politique, comme des musulmans morts à Livourne, des colons de Saint-Domingue venus chercher refuge à Nantes et à Bordeaux à partir de 1791, et des Britanniques considérés comme des suspects dans les ports bretons pendant la guerre de Sept Ans ; des Européens installés à Tunis et à Alexandrie où la nation française formait une communauté de marchands et de résidents soucieux de défendre leurs intérêts commerciaux et juridiques.

  • À la différence de l'histoire des accidents maritimes et des naufrages, celle du sauvetage en mer a été moins étudiée. C'est tout l'intérêt de cet ouvrage collectif qui rassemble vingt textes signés des meilleurs spécialistes du sujet. « Pour que l'eau salée n'ait plus jamais le goût des larmes », devise de la Société Nationale du Sauvetage en Mer, il a fallu depuis des siècles organiser ce qui a toujours fait la noblesse des métiers de la mer : la solidarité des gens du littoral et des marins à l'égard des naufragés. Loués pour leur intrépidité et mis à l'honneur par les autorités, les sauveteurs font figure de héros de la mer pour un public avide de sensationnel et d'émotion. Plus largement, le sauvetage dépasse le fait divers et prend une dimension religieuse, sociétale et politique, enjeu majeur pour l'État.
    L'ouvrage fait découvrir le sauvetage dans tous ses états, à travers des événements dramatiques qui ont impliqué des sauveteurs en mer, sur tous les océans depuis le XVII e siècle au début du XXI e siècle, et permettent de mieux comprendre l'enchaînement qui conduit du naufrage au sauvetage. Entre réalités et représentations sont mis en scène les acteurs du sauvetage, des bénévoles aux Coast Guards, mais aussi les organisations et les techniques de sauvetage.
    Les auteurs ont fait la part belle à la côte atlantique, et notamment à l'Aunis et la Saintonges.

  • Si Xynthia a marqué les esprits des charentais, de grandes tempêtes ont frappé les côtes atlantiques depuis de nombreux siècles.
    Dans cet ouvrage, publié sous l'égide de la Région Poitou-Charentes, Jacques Péret et Thierry Sauzeau reviennent sur les catastrophes qui ont touché les villages charentais et vendéens du XVIIe au XXIe siècle.
    Des références historiques et des documents inédits expliquent chaque évènement, leur déroulement, leurs conséquences... Un livre encore jamais réalisé sur le sujet !

  • Les campagnes littorales de l'Europe médiévale et moderne sont des campagnes communes. Elles sont aussi, en de nombreux secteurs, des ruralités originales par les liens qu'elles entretiennent avec la mer. À des degrés divers, elles peuvent être des ruralités maritimes. De multiples possibilités s'offrent au paysan établi près de la côte : l'exploitation des ressources halieutiques dans les lagunes, les étiers, sur l'estran, parfois au large ; la collecte du goémon, l'extraction du sel et, ici et là, de la tourbe dans les marais du Nord ; la capture de l'énergie produite par le mouvement oscillatoire des marées. Se développe ainsi une véritable pluriactivité qui n'est pas un signe d'archaïsme mais, au contraire, le témoignage d'une réelle capacité d'adaptation aux potentialités locales et aux impulsions extérieures.
    Source d'opportunités, la mer reste cependant un horizon menaçant et conditionne un rapport tendu de l'homme à l'environnement. Elle contraint les populations à faire face à des dangers récurrents (tempêtes, submersions, invasions de sable, etc.). Une lutte toujours recommencée est soutenue par la communauté rurale, encadrée par le seigneur laïc ou ecclésiastique, avant que, comme en France, l'État n'impose son propre agenda domanial sur le littoral.
    Longtemps cantonnée aux marges d'ouvrages consacrés à l'histoire maritime, la recherche sur les campagnes littorales connaît depuis plusieurs décennies une floraison remarquable de travaux.

  • Des landes voisines, elle a hérité ses kilomètres de plages bordées de dunes, ses forêts de pins, son climat aquitain.
    De la terre charentaise, elle possède aussi les traits familiers. entre maumusson et antioche, l'homme a recréé le littoral. la pêche côtière, la vigne, l'assèchement des golfes et l'entretien patient des marais sont autant d'expériences partagées. ni vigneron, ni pêcheur, ni ostréiculteur, ni saunier, pas tout à fait artisan, l'oléronais " authentique " fut longtemps un peu tout ça à la fois.

  • Plus de 400 cartes postales, documents anciens ou récents en couleurs ou en noir et blanc nous plongent dans l'histoire de Tonnay-Charente, de ses origines à nos jours.
    La naissance de la ville sur un site fluvial, la seigneurerie, le développement du commerce, les grandes découvertes, mais aussi les guerres, la révolution industrielle...
    Voici un beau-livre présentant la région grâce à des documents anciens inédits, mais aussi grâce à des témoignages et anecdotes surprenantes !
    Avec le soutien de la municipalité, c'est un groupe d'érudits, de chercheurs amateurs ou plus confirmés et de professionnels qui a uni ses efforts pour retracer la très riche histoire de Tonnay-Charente.

  • Paysages en mémoire : en Poitou et en Charentes Nouv.

    Entre Loire et Gironde, les terroirs nous offrent un panorama complexe de paysages façonnés par la Nature et par les Hommes au cours du temps. Certains d'entre eux, comme le Marais poitevin et le littoral atlantique, ne bénéficient-ils pas d'un intérêt soutenu et d'une notoriété qui dépassent le cadre régional ? D'autres espaces sont restés dans l'ombre, au point de devenir des paysages reliques comme les brandes du Poitou, depuis quelques décennies.Ici, en Nouvelle Aquitaine, l'impact des pionniers et des aménageurs est fort de plusieurs siècles de transformations liées au développement de l'élevage et de l'agriculture. Parallèlement, depuis plus d'un siècle, la promotion des sites et des espaces, devenus patrimoniaux et balnéaires, a bouleversé la physionomie d'une partie de ces territoires et leur représentation culturelle.

empty