Christian Bourgois

  • Destin

    Tim Parks

    Reçu le coup de téléphone qui m'informait du suicide de mon fils ".
    C'est ainsi que la tragédie entre dans la vie de Christopher Burton. Mais pourquoi décide-t-il aussitôt de quitter son épouse italienne ? Son malheureux fils est-il la victime expiatoire de cette relation faite de passion et de haine ? Pourquoi est-il si difficile d'éprouver une douleur ordinaire devant cette mort insoutenable ? Comment trouver son chemin dans la complexité du monde hostile ? Comment faire la part du mensonge et de la vérité ?
    C'est en tentant de répondre à ces questions que la voix de Christopher Burton nous paraît résolument moderne, comme celle de Tim Parks, auteur qui se veut délibérément en dehors des courants et des modes littéraires, étranger au culte de la célébrité et auteur d'une dizaine de livres qui font de lui un des écrivains les plus singuliers et les plus importants de la littérature anglaise actuelle.

  • Europa

    Tim Parks

    Un groupe de lecteurs étrangers de l'université de Milan va déposer une pétition au Parlement européen de Strasbourg.
    Des étudiants - et surtout des étudiantes - les accompagnent.
    Jerry Marlow est lecteur d'anglais. Il vit séparé de sa femme, et sa maîtresse, une lectrice française qui vient de le quitter, est aussi du voyage. Lui qui ne croit en rien, que fait-il dans cet autocar ?
    Avec une ironie décapante, Tim Parks fait le portrait d'un homme " moderne ", perdu dans un monde sans repères, sur un continent aussi incapable que lui-même de s'inventer une identité.
    Où est le bien, où est le mal ? Que valent les vies banales et les intrigues médiocres de ses collègues ? Où le mène ce long monologue intérieur empêtré dans une recherche haletante de la vérité ? Que trouvera-t-il au bout de ce voyage sous la pluie ? Lui-même ou quelqu'un d'autre ?

  • Dans Adultère et autres diversions Tim Parks a cherché, comme il le dit lui-même, à " mettre en scène la relation intime qui existe entre des réflexions éternelles et le cours ordinaire de nos vies ".
    Qu'il s'agisse d'adultère ou de mariage, des relations parents-enfants, de la folie italienne pour le football ou de son travail d'écrivain et de traducteur, c'est toujours la même démarche qui guide l'auteur de ces courts récits, à la limite de la nouvelle et de la fable. Comme le déclarait l'auteur en 1999 à la journaliste Martine Silber du journal Le Monde : " Dickens pouvait se permettre de dire des choses terribles, mais personne aujourd'hui n'a envie d'affronter la réalité.
    Il n'y a plus de catharsis possible. Quand, après dix ans de guerre, Hélène retourne auprès de Ménélas et que Télémaque arrive, ils ne peuvent pas parler de la guerre, c'est trop terrible, trop perturbant, alors elle verse de la drogue dans le vin, et la conversation peut reprendre ; mais où un écrivain trouve-t-il de la drogue à mettre dans ses livres ? "

  • Tim Parks a suivi pendant un an tous les matches, à Vérone et en déplacement, de l'équipe Hellas Verona.
    Mais plus qu'un reportage sportif brillant et divertissant sur le monde du football italien, des financiers, des joueurs, des arbitres, des supporters, l'auteur d'Europa nous donne une analyse subtile et profonde de ce que représente le sport le plus populaire de la planète dans l'imaginaire de la société moderne. Le foot aurait-il remplacé la religion, son calendrier, ses fêtes, ses rites ? Le foot recréerait-il entre ses supporters passionnés, voire fanatiques, des liens claniques, des frontières particulières que la " mondialisation " aurait estompées ? Le foot serait-il la chose au monde la plus nécessaire pour des milliers de personnes, voire la seule nécessaire ?

empty