Littérature générale

  • Cara Massimina

    Tim Parks

    A Vérone, Morris Duckworth, enseignant d'anglais d'une trentaine d'années, dispense quelques cours particuliers dans la bonne société italienne contre un salaire indigne de la haute opinion qu'il a de lui-même. Massimina, dix-sept ans, se présente comme la chance de sa vie : elle l'aime et veut l'épouser. Quand la riche famille le rejette et que la romantique jeune fille lui propose une fugue, l'idée d'une escroquerie parfaite s'impose à lui...
    Au fil d'un thriller malin et insolent, qui suit les fuyards à travers une Italie estivale envahie de touristes, Morris découvre les tréfonds inquiétants de son âme et de son coeur.

  • Double vie

    Tim Parks

    Récemment nommé juge, daniel savage, fils adoptif d'une famille bourgeoise, est déterminé plus que jamais à se ranger.
    Il compte s'installer dans une nouvelle maison et se consacrer davantage à sa femme et à leurs enfants adolescents. sarah, surtout, sa fille âgée d'une quinzaine d'années, lui pose problème par ses affinités avec une secte douteuse. le mystérieux appel au secours de minnie, une de ses anciennes maîtresses, vient soudain menacer sa tranquillité nouvellement acquise... brillant portrait de la société actuelle, ce roman multiculturel à suspense explore les forces contradictoires régissant les rapports humains.
    En faisant entendre simultanément les voix intérieures de ses protagonistes et celles venues du monde extérieur, tim parks suggère que la double vie est aujourd'hui le plus commun dénominateur de nos existences.

  • Parce que Roger voulait tout - devenir écrivain, changer le monde, réussir dans le marketing... - et qu'elle ne voulait qu'une chose, l'amour de Roger, Anna, une jeune dactylo londonienne, laisse un matin derrière elle le cadavre de son amant. Et se souvient de leur rencontre, de la violente attirance qui, d'emblée, les a liés l'un à l'autre, de l'enfant qu'ils ont eu en secret.
    A travers sa confession poignante, ce roman met à jour le conflit de deux êtres qui s'affrontent parce que la vie moderne n'offre aucune issue à leurs rêves... contradictoires. Une parabole grinçante de la crise d'une civilisation où le monde du travail devient le révélateur des incertitudes d'une génération.

  • John, jeune scientifique anglais à la vie parfaitement chronométrée, se rend à New Delhi, à la suite de la mort prématurée de son père.
    Bouleversé par ce deuil mais aussi par la pauvreté, la violence et la beauté de la mégapole indienne, il cherche à comprendre la vie de ce père admiré de loin - et aussi la curieuse sensation de froid qui le submerge à la rencontre de sa mère. Que signifient ces "rêves de fleuves et d'océans" que son père, éminent anthropologue vivant en marge de la science officielle, évoque dans sa dernière lettre ? Un grand roman sur la passion du savoir scientifique, sa transmission et ses limites.

  • Le calme retrouvé

    Tim Parks

    Entre enseignement et écriture, Tim Parks a une vie bien remplie. Il ressemble à beaucoup d'autres, et il est conscient qu'une certaine nervosité et de nombreuses tensions l'habitent. Quand il ressent de fortes douleurs dans le bas-ventre, quand ses nuits deviennent entrecoupées par des visites de plus en plus fréquentes aux toilettes, tout le monde le rassure : ce n'est pas un cancer mais un problème de prostate qu'il faut opérer. Mais cette opération apparemment très commune et peu risquée, Tim Parks la refuse.
    Avec humour, il relate ses démarches au fil du temps, ses avancées, ses doutes, ses déceptions. Petit à petit il appréhende ses douleurs et sa maladie, essaie de l'apprivoiser, cherche fébrilement une issue.
    Son itinéraire intérieur ainsi que ses démarches pratiques forment un récit passionnant dans lequel tout son talent d'écrivain se déploie.
    Pas à pas, les raisons passées et actuelles de la forte tension qui le tenaille se révèlent. Grâce à la méditation et au shiatsu, il parvient à se détendre et à faire disparaître les symptômes presque entièrement. Toute cette expérience s'avère finalement d'un grand bénéfice - une porte s'est ouverte, il a accès à des connaissances jusqu'alors totalement étrangères.
    L'universalité et l'intelligence de ce récit en font une oeuvre d'exception qui saura aider certains à affronter leur maladie d'une manière très différente de celle qui est pratiquée par la médecine classique.

  • Rapides

    Tim Parks

    Clive et Michela, jeune couple anglo-italien, organise, un été (le forte canicule, un stage de kayak clans les Alpes italiennes.
    Quinze adultes et adolescents anglais arrivent d'outre-Manche pour pratiquer avec eux ce sport risqué et excitant. La confrontation avec une eau violente et indomptable mettra en question leurs vies confortables et leurs certitudes de citadins européens. L'enjeu est double : apprendre à lire le fleuve mais aussi naviguer au sein du groupe, entre attirance et méfiance, preuves d'amour et plaisirs inédits.
    Et si les vrais dangers surgissaient là où on ne les attend pas ? Line descente de rapides pleine d'émotion et d'esprit, grâce à l'humour et au talent d'un écrivain anglais confirmé.

  • No sex

    Tim Parks

    Tim Parks nous invite dans un lieu de méditation où, après un traumatisme amoureux, la jeune Elizabeth vit désormais. Comment ressent-elle les règles bouddhistes strictes : ni sexe, ni portable, ni ordinateur ? Va-t-elle trouver sa propre voie, sans se laisser enfermer dans aucune idéologie ? Son séjour lui réservera bien des surprises... Original, profond et captivant.

  • Rapides

    Tim Parks

    Clive et Michela, jeune couple anglo-italien, organisent, un été de forte canicule, un stage de kayak dans les Alpes italiennes.
    Quinze adultes et adolescents anglais arrivent d'outre-Manche pour pratiquer avec eux ce sport risqué et excitant. La confrontation avec une eau violente et indomptable mettra en question leurs vies confortables et leurs certitudes de citadins européens. L'enjeu est double : apprendre à lire le fleuve mais aussi naviguer au sein du groupe, entre attirance et méfiance, preuves d'amour et plaisirs inédits.
    Et si les vrais dangers surgissaient là où on ne les attend pas ? Une descente de rapides pleine d'émotion et d'esprit, grâce à l'humour et au talent d'un écrivain anglais confirmé.

  • Le silence de Cleaver

    Tim Parks

    Quand le roman du fils force le père à la plus radicale des remises en question. Une prouesse littéraire pleine d'humour noir et de suspense.
    Harold Cleaver, 55 ans, célèbre journaliste de la télévision anglaise et auteur de films documentaires, père de quatre adolescents, et homme à femmes, prépare sa première interview avec le président des Etats-Unis lorsque sa compagne de longue date lui apprend que leur aîné vient de publier un roman. Il passe une nuit blanche sur Dans son ombre et découvre un réquisitoire au vitriol, plein d'humour et de talent, contre un père qui lui ressemble beaucoup.
    L'interview avec le président des Etats-Unis (Bush avant sa deuxième élection), censée devenir l'apothéose de la brillante carrière du journaliste, se transforme alors en échange assez agressif qui fera date, et promet au journaliste une fin de carrière encore plus brillante.
    En vérité, les formules cinglantes de son propre fils le concernant l'obsèdent et l'inhibent au point qu'il décide de tout quitter (famille, pays, travail) et de se rendre dans un village des Alpes italiennes où il avait passé des vacances avec une de ses maîtresses. Il part seul.
    Dépouillé de son rôle au sein de la société du spectacle, de son ordinateur et de ses proches, ne comprenant pas la langue qui se pratique dans la région, il espère faire le vide, larguer amarres, pensées, remords. Avec l'aide des habitants, il trouve un chalet lui permettant de vivre "au-dessus de la ligne du bruit", là où le brouhaha du monde s'évanouit. Où ses pensées, hélas, ne se font que plus intensément entendre.
    Il décide alors d'aller jusqu'au bout, d'affronter le roman du fils, en répondant à chaque insinuation, à chaque anecdote sur sa vie familiale, publique et intime. Que deviendra-t-il ? La montagne sera-t-elle sa tombe ou son lieu de renaissance ?
    Lorsque son fils arrive pour le convaincre de rentrer à Londres, l'affrontement sera très différent de ce qu'il imaginait.
    Le nouveau roman de Tim Parks est une prouesse littéraire pleine d'humour noir et de suspense. La forme de ce roman dans lequel s'entrelacent narration, pensée intérieure et citations du fils, est particulièrement réussie - poignante, jubilatoire et musicale, de sorte qu'on se sent branché directement sur le flux mental d'un être en crise.

  • Destin

    Tim Parks

    Reçu le coup de téléphone qui m'informait du suicide de mon fils ".
    C'est ainsi que la tragédie entre dans la vie de Christopher Burton. Mais pourquoi décide-t-il aussitôt de quitter son épouse italienne ? Son malheureux fils est-il la victime expiatoire de cette relation faite de passion et de haine ? Pourquoi est-il si difficile d'éprouver une douleur ordinaire devant cette mort insoutenable ? Comment trouver son chemin dans la complexité du monde hostile ? Comment faire la part du mensonge et de la vérité ?
    C'est en tentant de répondre à ces questions que la voix de Christopher Burton nous paraît résolument moderne, comme celle de Tim Parks, auteur qui se veut délibérément en dehors des courants et des modes littéraires, étranger au culte de la célébrité et auteur d'une dizaine de livres qui font de lui un des écrivains les plus singuliers et les plus importants de la littérature anglaise actuelle.

  • Europa

    Tim Parks

    Un groupe de lecteurs étrangers de l'université de Milan va déposer une pétition au Parlement européen de Strasbourg.
    Des étudiants - et surtout des étudiantes - les accompagnent.
    Jerry Marlow est lecteur d'anglais. Il vit séparé de sa femme, et sa maîtresse, une lectrice française qui vient de le quitter, est aussi du voyage. Lui qui ne croit en rien, que fait-il dans cet autocar ?
    Avec une ironie décapante, Tim Parks fait le portrait d'un homme " moderne ", perdu dans un monde sans repères, sur un continent aussi incapable que lui-même de s'inventer une identité.
    Où est le bien, où est le mal ? Que valent les vies banales et les intrigues médiocres de ses collègues ? Où le mène ce long monologue intérieur empêtré dans une recherche haletante de la vérité ? Que trouvera-t-il au bout de ce voyage sous la pluie ? Lui-même ou quelqu'un d'autre ?

  • Dans Adultère et autres diversions Tim Parks a cherché, comme il le dit lui-même, à " mettre en scène la relation intime qui existe entre des réflexions éternelles et le cours ordinaire de nos vies ".
    Qu'il s'agisse d'adultère ou de mariage, des relations parents-enfants, de la folie italienne pour le football ou de son travail d'écrivain et de traducteur, c'est toujours la même démarche qui guide l'auteur de ces courts récits, à la limite de la nouvelle et de la fable. Comme le déclarait l'auteur en 1999 à la journaliste Martine Silber du journal Le Monde : " Dickens pouvait se permettre de dire des choses terribles, mais personne aujourd'hui n'a envie d'affronter la réalité.
    Il n'y a plus de catharsis possible. Quand, après dix ans de guerre, Hélène retourne auprès de Ménélas et que Télémaque arrive, ils ne peuvent pas parler de la guerre, c'est trop terrible, trop perturbant, alors elle verse de la drogue dans le vin, et la conversation peut reprendre ; mais où un écrivain trouve-t-il de la drogue à mettre dans ses livres ? "

  • Tim Parks a suivi pendant un an tous les matches, à Vérone et en déplacement, de l'équipe Hellas Verona.
    Mais plus qu'un reportage sportif brillant et divertissant sur le monde du football italien, des financiers, des joueurs, des arbitres, des supporters, l'auteur d'Europa nous donne une analyse subtile et profonde de ce que représente le sport le plus populaire de la planète dans l'imaginaire de la société moderne. Le foot aurait-il remplacé la religion, son calendrier, ses fêtes, ses rites ? Le foot recréerait-il entre ses supporters passionnés, voire fanatiques, des liens claniques, des frontières particulières que la " mondialisation " aurait estompées ? Le foot serait-il la chose au monde la plus nécessaire pour des milliers de personnes, voire la seule nécessaire ?

empty