• Frans Laarmans, modeste employé à Anvers, se retrouve représentant d'une entreprise hollandaise de fromages, avec 10 000 boules d'édam stockées dans sa cave ! Bien vite, les désillusions s'accumulent...
    Cette satire particulièrement savoureuse du monde des affaires est aussi une évocation brillante des années 1930.

    Willem Elsschot observe avec un mélange de compassion et de férocité les faiblesses du genre humain.

  • Le roman Fromage se terminait sur les bonnes résolutions de Laarmans : rester auprès de ses enfants et de sa «chère épouse» et, surtout, plus d'entreprises fromagères délirantes. Le Feu follet est l'itinéraire de ce héros qui guide, dans Anvers, pendant une nuit, trois marins afghans débarqués du Daily Castle à la recherche d'une femme : Maria Van Dam. Laarmans avait prévu de rentrer chez lui, ce soir-là profiter de sa famille près du feu. Mais son esprit d'initiative, lui fait rejoindre ce trio énigmatique qui erre dans la ville. Leur périple est rythmé par des rencontres avec des personnages fantasques et impétueux, qui leur donnent l'occasion de distiller des maximes et des réflexions déroutantes sur Dieu, la boisson et es voyages, Ces quatre compagnons d'une nuit poursuivent la faible lueur de cette Maria Van Dam, s'en approchent, s'en éloignent, et en viennent, comme le lecteur, à douter de son existence même. Ils se sépareront là où ils se sont rencontrés, sur un quai, chacun regagnant son lit et ses voyages, réels ou imaginaires

  • C'est dans L'embrouille que l'on découvre pour la première fois le personnage de Frans Laarmans, qui sera, plus tard, le héros de Fromage et du Feu follet. Il rencontre Boorman, un arnaqueur qui l'engage comme complice pour vendre à de petits entrepreneurs des quantités énormes et absolument inutilisables d'une revue de promotion internationale aussi prestigieuse que factice. Le sort d'une de leurs victimes va déclencher chez Boorman une profonde culpabilité. Il va dès lors vouloir se racheter mais, pour lui comme pour Laarmans, les choses ne se passeront pas du tout comme prévu...

  • A Paris, vers 1910, M. et Mme Brulot tiennent une modeste pension familiale où se mêlent caractères et cultures. Leurs clients y mènent un train de vie tranquille jusqu'à l'arrivée de Louise, la nouvelle femme de chambre. Jeune mère et veuve, elle est appréciée par ses messieurs. Une série de malheurs, à commencer par le suicide d'un des pensionnaires, s'abat sur la pension. Comédie de moeurs, Villa des Roses est l'histoire douce-amère de la face cachée de l'amour. Nous y retrouvons l'indubitable raffinement littéraire et l'humour froid non dénué de compassion qui ont fait Fromage (Le Castor Astral, 2003) un classique des lettres flamandes et un succès international durable.

  • " À la santé de la guerre, Frans, car la guerre est une bénédiction. Et le capitalisme a quand même son bon côté, vrai ou pas vrai ? " C'est ce toast étonnant qui clôture Le bateau-citerne, écrit en 1941 et publié l'année suivante, alors que la guerre secoue la planète et expose une des faces les plus sombres du capitalisme.
    Été 1939. Jack Peeters raconte sa rencontre avec un certain Boorman, qui lui a permis de conclure une affaire en or : sans bourse délier, il est devenu propriétaire du Joséphine, un bateau-citerne ancré à Barcelone et dont la valeur ne manquera pas de décupler avec le début de la guerre. À moins que ce ne soit une arnaque de Boorman... ou que le Joséphine soit en réalité un navire fantôme.Hors des normes et des conventions, Elsschot offre avec ce court roman une satire percutante de la guerre et du monde des affaires.



  • CHEESE

    Willem Elsschot

    When the ambitious but inept clerk Frans Laarmans is offered a job managing an Edam distribution company in Antwerp, he jumps at the chance, despite his professed dislike for cheese in all its forms. He soon finds himself submerged in a bureaucratic nightmare as his complete incompetence becomes apparent. Meanwhile, his offices fill up with a seemingly infinite supply of the distinctive red-skinned cheeses, which he has no idea how to sell.

    Skewering the pomposity of big business while revealing how an entrepreneurial spirit can often be a mask for buffoonery, Willem Elsschot's Cheese combines comedy and pathos in its depiction of a man trying to progress beyond his limited skill set. As poignant as it is funny, Cheese will appeal to anyone who has suffered the endless indignities of office life.>

empty