• Une révolution en cours depuis des générations a commencé dans le feu. Elle finira dans le sang. La Flotte libre - un groupe de Ceinturiens versé dans le trafic de vaisseaux militaires - a fait subir des revers à la Terre et mène désormais une violente campagne de piraterie. Dépassés en nombre et sous-armés, les restes des anciennes forces politiques font appel au «Rossinante »pour mener la mission de la dernière chance. Le sixième volet d'un cycle devenu une célèbre série télévisée.

    1 autre édition :

  • Dans ce huitième volet de la série «The Expanse», également devenu une série télévisée (disponible en France sur Amazon Prime Video), l'équipage du «Rossinante» mène une guerre souterraine contre un empire dictatorial quasi-invulnérable qui détient James Holden prisonnier.

  • Paul Atréides a triomphé de ses ennemis. En douze ans de guerre sainte, ses Fremens ont conquis l'univers. Il est devenu l'empereur Muad'hib. Presque un dieu, puisqu'il voit l'avenir. Ses ennemis, il les connaît. Il sait quand et comment ils frapperont. Ils vont essayer de lui reprendre l'épice qui donne la prescience et peut-être de percer le secret de son pouvoir. Il peut déjouer leurs plans. Mais il voit plus loin encore. Il sait que tous les futurs possibles mènent au désastre. Il est hanté par la vision de sa propre mort. Et s'il n'avait le choix qu'entre plusieurs suicides ? Et s'il ruinait son oeuvre en matant ses ennemis ? Peut-être n'y a-t-il pour le prescient pas d'autre liberté que celle du sacrifice...

    2 Autres éditions :

  • L'humanité a colonisé le système solaire. Quand Jim Holden, second sur un transport de glace, croise la route du Scopuli, un appareil à l'abandon, il se retrouve en possession d'un secret bien encombrant. S'il ne découvre pas rapidement qui a abandonné ce vaisseau et pourquoi, le conflit latent entre le gouvernement de la Terre et les rebelles risque de se réveiller. Avec ce premier volume de la série « Expanse », James S. A. Corey signe « un space opéra qui déchire » (George R. R. Martin).

    1 autre édition :

  • Un space opera coup-de-poing situé dans un futur lointain, celui du Système Mercantile, où le racisme, la guerre, l'esclavagisme et la corruption n'ont pas pris fin, bien au contraire.
    Quand elle avait huit ans, Andrea Cort a été témoin d'un génocide. Pire, après avoir vu ses parents massacrés, elle a rendu coup pour coup. En punition de ses crimes, elle est devenue la propriété perpétuelle du Corps diplomatique. Où, les années passant, elle a embrassé la carrière d'avocate, puis d'enquêtrice pour le bureau du procureur.

    Envoyée dans un habitat artificiel aussi inhospitalier qu'isolé, où deux meurtres viennent d'être commis, la jeune femme doit résoudre l'affaire sans créer d'incident diplomatique avec les intelligences artificielles propriétaires des lieux. Pour ses supérieurs, peu importe quel coupable sera désigné.

    Mais les leçons qu'Andrea a apprises enfant ont forgé l'adulte qu'elle est devenue : une femme pour le moins inflexible, qui ne vit que pour une chose, « combattre les monstres ».

  • Les portes se sont ouvertes, et les humains se ruent pour coloniser un millier de planètes. La première est baptisée dans le sang et la destruction. Des colons se dressent avec leurs faibles moyens contre la puissance écrasante d'une compagnie gigantesque, et des scientifiques périssent alors qu'ils voulaient simplement étudier un monde nouveau. James Holden et son équipage sont désignés pour rétablir la paix et le bon sens... Le quatrième volet de la série à succès «The Expanse».

    1 autre édition :

  • Depuis des générations, le système solaire était la grande frontière de l'humanité. Jusqu'à maintenant. Désormais une porte massive apparue dans l'orbite d'Uranus mène à un hyperespace désolé. Opportunité ou menace ? «La Porte d'Abaddon» est le troisième volet de la désormais célèbre série «The Expanse», plus explosif que jamais.

    2 Autres éditions :

  • Sur Dune, la planète des sables, les prophéties s'accomplissent : le désert devient jardin. Du coup, les vers géants se font rares et l'Épice de prescience vient à manquer. Tout ce qui reste de l'épopée de Muad'Did, c'est un empire conquis des guerriers déchus, des prêtres tentés par la théocratie. Et les deux jumeaux, Leto et Ghanima, qui portent en eux les souvenirs d'innombrables générations. Y compris, peut-être, l'antique Abomination redoutée par les soeurs du Bene Gesserit et prête à revenir du passé génétique pour faire basculer l'univers dans le cauchemar. Les morts dominent les vivants. Leto devra affronter les uns et les autres en un combat sans merci dont l'enjeu est plus que la prescience, plus que la longévité : au moins la toute-puissance, et peut-être l'immortalité.

    1 autre édition :

  • Dans un futur lointain, l'espèce humaine a succombé à l'Hécatombe. Reste, après l'extinction, un peuple d'automates intelligents, métamorphosés en immenses nefs stellaires. Orphelins de leurs créateurs et dieux, esseulés et névrosés, ces princes et princesses de l'espace attendent, repliés dans l'Urbs, une inéluctable invasion extraterrestre, à laquelle leur programmation les empêche de s'opposer. Plautine est l'une d'eux. Dernière à adhérer à l'espoir mystique du retour de l'Homme, elle dérive depuis des siècles aux confins du Latium lorsqu'un mystérieux signal l'amène à reprendre sa quête.

    1 autre édition :

  • Le capitaine James Holden et son équipage du Rossinante acceptent d'aider un scientifique à retrouver sa fillette enlevée. Sur Terre une personnalité politique tente d'éviter un conflit interplanétaire, tandis que sur Vénus prolifère une protomécule extraterrestre. Deuxième volume de la saga The Expanse, le meilleur space opera du moment.

    2 Autres éditions :

  • Leto Atréides, l'Empereur-dieu de Dune, est désormais un ver de sable à face humaine. À peu près invulnérable et immortel, il a entrevu dans l'avenir une terrible menace : l'extinction de l'espèce humaine. Pour la conjurer, il fait respecter impitoyablement, dans l'univers humain, son ordre, le Sentier d'Or. L'empire a connu trente-cinq siècles de paix. La Guilde et le Bene Gesserit ont les mains liées : c'est Leto qui contrôle sur Dune les dernières réserves de l'indispensable épice. Les Tleilaxu et les Ixiens n'ont pas désarmé : les premiers livrent régulièrement à l'empereur des répliques piégées de son fidèle ghola, Duncan Idaho ; les seconds lui envoient Hwi Noree, la femme parfaite, issu d'une éprouvette et chargé à son insu de le séduire et de le détruire. Leto, par sa prescience, voit un avenir où il sera séduit ; il voit aussi que pour sauver l'humanité de la mort, il peut être amené à se sacrifier lui-même et à sacrifier la femme qu'il aimera, et qui réveille d'anciens souvenirs.

    1 autre édition :

  • Leto II, le Tyran, l'Empereur-Dieu, est mort depuis des milliers d'années, mais son souvenir est dans toutes les mémoires. Sa disparition a entraîné un tourbillon de violences, la Grande Famine, la Dispersion de l'humanité à travers les univers. Pourtant ces désordres ont assuré la survie de l'humanité conformément aux plans du Tyran ; et ses Prêtres en tirent argument pour justifer leurs ambitions.
    Mais la révérende Mère Tarza sait bien que le pouvoir vient de l'Épice, source de la prescience. La planète Dune, devenue Rakis, restera-t-elle le centre de toutes les intrigues alors que le Bene Tleilax a appris à produire l'épice sans le secours des vers géants ? Les forces qui se mesurent dans l'ombre sont à l'affût du moindre signe.
    Or les signes se produisent là où nul ne les attendait. Sir Rakis, une jeune fille, presque une enfant, semble pouvoir commander aux vers géants. Sur tout le pourtour de l'Empire, les Égarés de la Grande Dispersion commencent à revenir. Que cherchent-ils ? Que fuient-ils ?

    2 Autres éditions :

  • Dune est détruite, vitrifiée, atomisée. Sur tout l'Empire déferlent les hordes furieuses des Honorées Matriarches, massacrant tout sur leur passage. Les planètes tombent l'une après l'autre. Le Bene Gesserit reste la seule force organisée.

    Que faire ? Darwi Odrade, la Mère supérieure, compte beaucoup sur Miles Teg, l'enfant-ghola, issu d'un célèbre guerrier, mais dont l'éveil s'annonce délicat. Au demeurant, la solution n'est peut-être pas dans la force des armes. Une Honorable Matriarche, Murbella, est passée au Bene Gesserit. Si elle survit à l'Agonie de l'Épice, les forces du déséquilibre, enfin mêlées, pourraient aboutir à l'impossible union.

    Darwi Odrade propose de négocier. La Très Honorée Matriarche accepte : elle s'attend à une capitulation sans conditions. Mais la Mère Supérieure a un plan.

    Elle sait bien que l'entreprise est des plus risquées. Si elle parvenait à ramener la paix, elle provoquerait des tensions insupportables et peut-être une nouvelle Dispersion. Rien de moins.

    2 Autres éditions :

  • Lorsque leur vaisseau s'écrase sur Arrhenius, Lenoor et Hummel découvrent une colonie sous-développée, éloignée des grands axes interstellaires et dédaignée par les lignes principales de transport.
    Émerge alors un projet fou, aussi dangereux que difficile à mettre en oeuvre : monter une compagnie de transport interstellaire indépendante !
    Ainsi naît la Spire, alliance de rêveurs visionnaires et de cassecou sans peur, prêts à tout pour relier entre elles les planètes des Confins, jusqu'alors isolées. Mais son acte de naissance ne s'écrira pas sans heurts : alertées, les grandes compagnies déploieront toute leur puissance pour empêcher son essor. Un chemin semé d'embûches attend les navis de la Spire, véritables aventuriers des étoiles.

    Avec Spire, l'auteur explore son univers des Portes de Vangk dans une grande fresque de space opera.

    1 autre édition :

  • Enfin émancipée, la Spire a grandi. La compagnie de transport créée par des pilotes indépendants est en passe de devenir aussi implacable que ses concurrentes. En son sein, deux branches s'affrontent : le Buro, dirigé par le redoutable Mathy, et la Ligue des navis, garante des intérêts des pilotes et de l'âme de la compagnie. Entre les deux : Lenoor, la présidente aimée de tous, qui tente de faire perdurer le rêve initial...
    Pourtant, un espoir demeure vivace chez certains navis : découvrir la planète des Vangk - les légendaires constructeurs des Portes ouvrant sur les étoiles - et s'emparer de leurs secrets.

    1 autre édition :

  • Bob Johansson et ses copies ont désormais quitté la Terre depuis quarante ans, à la recherche de nouvelles planètes habitables. Mais c'est la seule partie du plan initial encore viable... Une guerre globale a éliminé 99,9% de l'espèce humaine, tandis qu'un hiver nucléaire rend progressivement la Terre stérile. Un groupe d'extrémistes souhaite finir le travail et supprimer ce qui reste de l'humanité. Ailleurs, les sondes brésiliennes encore en activité continuent à vouloir écarter toute concurrence. Et les Bob ont découvert une espèce extraterrestre capable de voyager dans l'espace, qui considère toute autre forme de vie comme un repas potentiel...
    Face à ces menaces, l'ingéniosité combinée des Bob, éparpillés dans les étoiles, risque d'être mise à rude épreuve !

    1 autre édition :

  • Bob Johansson vient de vendre sa start-up et va pouvoir profiter de la vie. Tant de lieux à visiter, de livres à lire et de films à voir ! Pas de bol, il se fait écraser en traversant la rue. Lorsqu'il revient à lui, un siècle plus tard, c'est pour découvrir qu'il appartient désormais au gouvernement. Téléchargé dans un ordinateur, il est pressenti pour devenir une IA capable de se répliquer à volonté, aux commandes d'une sonde interstellaire destinée à la recherche de planètes habitables. Les enjeux sont considérables. S'il refuse cette mission, on l'éteindra et un autre prendra sa place. S'il accepte, il devient une cible de choix. Au moins trois autres puissances se verraient bien envoyer leur sonde en premier, et tous les coups sont permis.
    Pour Bob, l'endroit le plus sûr, c'est dans l'espace, le plus loin possible de la Terre. C'est du moins ce qu'il croit...

    1 autre édition :

  • « Le libre arbitre, parfois, ça craint. ».
    Dans ce nouvel opus, l'androïde de sécurité affranchi va avoir l'occasion d'en découvrir le prix et surtout les conséquences. Le sarcasme et l'ironie du personnage, toujours intacts, sont savoureux et Iel croisera à nouveau ses semblables, encore sous le contrôle de leur module superviseur, à qui iel montrera qu'une autre voie est possible. Des paroles qui, cette fois, trouveront un écho car une autre SecUnit prendra goût à l'indépendance. Le désir d'émancipation serait-il contagieux ?
    L'intrigue d'Effet réseau s'inscrit dans le prolongement direct de Stratégie de sortie, la quatrième novella de « Journal d'un AssaSynth ».

    À force de côtoyer les humains (un peu contre son gré), AssaSynth apprend à les connaître et iel s'adapte de son mieux à sa nouvelle vie dans le système de Préservation. Iel repart en expédition en tant que responsable de la sécurité (en bonne et due forme, cette fois). Le roman s'ouvre sur un sauvetage (qui ne tourne presque pas au désastre) à la surface d'une planète aquatique. Ce voyage signe le début d'une course-poursuite spatiale, car sur le trajet du retour AssaSynth, entre autres, a été enlevé par un vaisseau qui ressemble à s'y méprendre à une vieille connaissance de l'androïde : EVE.
    L'immense astronef (car c'est bien lui) est venu chercher l'aide d'AssaSynth pour se libérer d'un parasite alien qui a pris le contrôle - parasite qui contamine également les humains et semble être originaire d'une mystérieuse colonie disparue que deux corporations rivales s'arrachent. AssaSynth, EVE et les humains vont remonter jusqu'à la source de la contagion afin que chacun récupère son équipage (non mais) et venir en aide aux colons abandonnés sur cette planète isolée. L'androïde sera non seulement confronté à ses semblables, encore asservis, mais aussi à lui-même ; comprenant qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même, il décidera de dupliquer sa conscience et de créer le parfait allié : AssaSynth 2.0.

  • Tyranaël ; INTEGRALE VOL.1 ; T.1 A T.3 Nouv.

    Parus au Canada entre 1996 et 1997, les cinq romans du cycle de Tyranaël forment une fresque de l'humanité d'une autre planète dans l'esprit d'une Ursula Le Guin, par exemple. Jamais parue en France, cette oeuvre qui nous semble majeure trouve ici sa première publciation chez nous, sous al forme de deux énormes pavés (comme les Comédies inhumaines de Pagel), avec bord des pages (jaspinage) en couleur.

  • L'Interdépendance T.3 ; la dernière emperox Nouv.

    L'heure n'est plus au déni : c'est bel et bien la fin. Les courants du Flux s'effondrent les uns après les autres ; l'image de l'avenir, c'est celle de communautés humaines contraintes à l'isolement, à la déchéance et à la mort, puisqu'il n'y a dans l'empire qu'une seule planète habitable en surface.
    Que faire devant la catastrophe annoncée ? Sauver sa précieuse peau en marchant sur les autres au besoin, s'emparer de la planète habitable en question et se remplir les poches au passage. Tel est l'objectif de nombre de puissants des grandes maisons marchandes ; les « élites », quoi. À leur tête, l'ignoble Nadashe Nohamapetan.
    En face de ceux-là, l'emperox Griselda et quelques fidèles, parmi lesquels son physicien d'amant, qui se creuse la cervelle pour comprendre la logique du Flux et proposer des pistes permettant de sauver l'ensemble des populations de l'Interdépendance, ou encore la pittoresque Kiva Lagos, jamais en manque de blasphèmes ni de manigances. Mais ne faudra-t-il pas beaucoup plus pour soustraire la souveraine à un énième attentat voire une destitution ? Qui sera la dernière emperox ?
    De surprise en rebondissement, avec verve et non sans humour, La Dernière Emperox clôt la trilogie de « L'Interdépendance ».

  • 2430, l'humanité s'est implantée sur nombre de planètes, se frottant à un univers exotique grouillant de vie. Afin de protéger leurs intérêts, les négociants interstellaires ont formé une alliance : la Ligue polesotechnique. Nicholas Van Rijn, fondateur de la Compagnie solaire des épices et liqueurs, est le plus flamboyant de ces princes-marchands. En compagnie de l'équipage du Débrouillard, composé du beau David Falkayn, de la féline Chee Lan et du dragon philosophe Adzel, il navigue de planète en planète à la recherche de nouveaux marchés à conquérir... et de nouveaux pigeons à escroquer.

    1 autre édition :

  • Avènement, troisième et dernier tome de la trilogie « La guerre sans fin », reprend l'univers de « Lazare en guerre » - avec ses soldats qui s'incarnent dans des clones survitaminés pour prendre part à des missions suicides - et en se concentrant sur le second du légendaire capitaine Harris :
    La lieutenante Jenkins. Ce volume répond à toutes les questions que se posent les lecteurs depuis le début de la trilogie et déroule une chaîne de responsabilités complexe dans le drame qui agite cet univers.

    L'étrange virus Augure continue de faire des ravages chez les Krells, détruisant des collectifs et ravageant des planètes entières. Le Commandement allié est infiltré par l'ennemi.
    Quant aux terroristes de la Spirale noire, emmenés par le sinistre Maréchal, ils appellent de leurs voeux un mystérieux « Avènement » et se sont ligués avec les terribles Bribes qu'on croyait vaincus par Lazare. En jeu : l'extinction de toute vie organique.
    À situation désespérée, mesures désespérées.
    Jenkins et ses Chacals, qui forment désormais une équipe expérimentée et soudée, ont adopté comme l'un des leurs l'extraterrestre dénommé Paria.
    Partis en quête de l'Éon, une arme secrète utilisée des millénaires plus tôt pour mettre fin à la grande guerre entre civilisations organiques et mécaniques, ils découvrent qu'il s'agit en fait d'une 3e espèce extraterrestre capable de manipuler l'espace, le temps et la psyché humaine. Une fois établi le contact avec les représentants de cette espèce, ils vont les recruter pour tenter de contrer la Spirale et les Bribes. Mais pour triompher, ils ne devront reculer devant aucun sacrifice.

  • Quatre novellas dans un univers de science-fiction où les humains ont exploré l'espace et installé des colonies sur lesquelles des corporations règnent en maître. Ce monde ultra-connecté voit se côtoyer toutes sortes d'hybrides - humains, humains augmentés, androïdes, programmes informatiques en tous genres et intelligences artificielles.
    Le narrateur, qui écrit son journal, est un être synthétique asexué, un androïde de sécurité chargé d'assurer la protection des clients qu'on lui assigne. Ce synthétique, qui se surnomme spontanément « AssaSynth » en raison de son passé sanglant, pose un regard froid et dédaigneux sur l'humanité.
    Ironie et flegme sont de mise, car tout ce que cet androïde désire, c'est qu'on le laisse tranquille. Il a piraté son module de contrôle - un secret quit lui vaudrait d'être détruit si cela venait à se savoir -, et préfère de loin visionner des épisodes de son soap opera préféré téléchargés en douce plutôt que de fréquenter des humains qu'il ne comprend pas et qui le lui rendent bien.

  • Jarid Moray est un médiateur. C'est lui que les grandes compagnies envoient pour régler les troubles politiques majeurs dans les mondes reculés.
    Première destination : Muspellsheim, dans le système Pelé, une boule de lave éruptive et de gaz mortels ; un enfer, littéralement. D'autant que les gouverneurs de la colonie ont depuis quelque temps la fâcheuse habitude de se faire assassiner...
    Deuxième destination : Favor et Dunaskite, deux planètes jumelles reliées par un tube artificiel, qui permet la production de l'ambrozia ; une plante très recherchée. Mais voilà que des attentats se succèdent et que le spectre d'une guerre ouverte menace de bouleverser ce précaire équilibre...
    Un personnage, deux enquêtes, trois planètes, un Laurent Genefort plus en forme que jamais !

empty