Un concert d'enfers ; poèmes croisés

,

À propos

Lorsque le jeune Verlaine appelle à lui l'enfant sauvage des Ardennes - «Venez, chère grande âme, on vous appelle, on vous attend» -, sait-il qu'il va provoquer un de ces chocs dont la violence fera voler en éclats les résolutions sur lesquelles l'auteur des Fêtes galantes voudrait établir l'équilibre de sa vie personnelle, littéraire et publique? Rimbaud ange exterminateur - ange dominateur? - rompt les conventions, brise les âmes, sépare les époux, de même qu'au centre des cercles littéraires les moins académiques où il paraît, il inspire autant de fascination que de répulsion. Rimbaud-Verlaine, c'est un dialogue séminal attisé par le désir, qu'attestent Romances sans paroles et les poèmes rimbaldiens de 1872; un concert de voix que reprend Une saison en enfer; un air entêté, et désormais distancié, qui se prolonge aussi dans certains textes des Illuminations. De l'un à l'autre passent des fragments de vues et des fragments de vie, tous voués à réorchestrer selon d'autres lois le dire poétique et les formes de la figuration lyrique. Il nous a semblé que cette aventure à deux, tantôt à l'unisson et tantôt discordante, assoiffée toujours d'une «nouvelle harmonie» et consacrée sans cesse à l'invention d'un «concert d'enfers», méritait d'être offerte d'un seul tenant, en un volume qui rassemble les oeuvres de l'un et l'autre et qui rende plus net encore, dans le jeu de l'entre-lecture et l'entre-écriture, ce même désir d'émancipation du langage dans l'espoir de dynamiter l'ennui.


Sommaire

Rimbaud : « Le Cahier de dix ans » - Compositions latines - Les Déserts de l'Amour - Fragments d'une paraphrase de l'Évangile selon saint Jean - Poésies - Lettres de Charles d'Orléans à Louis XI - Un coeur sous une soutane - Lettres du Voyant - Une saison en Enfer - Les Illuminations Verlaine : « Charles Baudelaire » - Poëmes saturniens - Les Amies - Fêtes galantes - Projet Les Vaincus - La Bonne Chanson - Romances sans paroles - Projet Cellulairement - Sagesse - Jadis et naguère - « Sonnets malsonnants » - Amour - Parallèlement - Dédicaces (choix) -Derniers recueils « pénitents » : Bonheur, Liturgies intimes (choix) - Derniers recueils érotiques : Femmes, Hombres, Chanson pour elle, Odes en son honneur, Élégies, Dans les limbes, Chair (choix) - Épigrammes (choix) - Derniers poèmes (choix) Rimbaud - Verlaine : Album zutique

Rayons : Littérature > Poésie


  • Auteur(s)

    Arthur Rimbaud, Paul Verlaine

  • Éditeur

    Gallimard

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    02/03/2017

  • Collection

    Quarto

  • EAN

    9782070145621

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    1 854 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    5.7 cm

  • Poids

    1 348 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Arthur Rimbaud

1854-1891
Rimbaud est élevé, à Charleville, par sa mère, une femme à principes. Il commence à écrire des poèmes à l'âge de seize ans et essaie de les publier. A partir de 1870, il fait plusieurs fugues à Paris et en Belgique. Appelé par Verlaine à qui il a envoyé quelques poèmes, il commence avec lui une vie de vagabondage. Leur liaison tumultueuse s'achève par un coup de revolver: Rimbaud est blessé et rentre dans la maison familiale de Roche. Il écrit alors Une saison en Enfer. A 19 ans, il renonce à toute activité littéraire. En 1880, il est gérant d'un comptoir commercial en Abyssinie. Il y pratique le commerce de l'ivoire, du café, puis, des armes. En 1891, il se fait rapatrier: une tumeur au genou s'est déclarée et il devra se faire amputer. Il meurt à Marseille.
Dès ses premiers poèmes, Rimbaud crie sa soif de la vraie vie et sa révolte contre le monde civilisé. Pour l'adolescent de 1870, le règne de la "future vigueur" n'est pas une utopie. L'insurrection parisienne a vu la levée des plus exploités, des plus écrasés par la norme sociale. Pour s'en affranchir, le poète doit intervenir et insuffler "l'énormité" par le "dérèglement de tous les sens" et une langue nouvelle qui soit "de l'âme pour l'âme, résumant tout, parfums, sons, couleurs, de la pensée accrochant la pensée et tirant" (Lettre du voyant)

Paul Verlaine

1844-1896
La famille de Verlaine appartient à la petite bourgeoisie: son père, comme celui de Rimbaud, est capitaine dans l'armée. Il naît à Metz et fait ses études à Paris. Puis, il est employé à l'Hôtel de Ville. Il collabore au premier Parnasse (1866) et fréquente cafés et salons littéraires parisiens. En 1870, il épouse Mathilde Mauté avant de rencontrer Rimbaud. Il quitte alors son épouse pour suivre le jeune poète en Angleterre et en Belgique. En 1873, il le blesse d'un coup de revolver et est condamné à deux ans de prison qu'il purge à Bruxelles et à Mons. A sa sortie, il se rend à nouveau en Angleterre, puis à Rethel et exerce une charge de professeur.
En 1894, il est couronné "Prince des Poètes" et doté d'une pension. Usé prématurément, il partage son temps entre le café et l' hôpital. Il meurt dans la misère en 1896, à Paris.
Verlaine demande à la poésie d'être un chant discret et doux, traduisant des impressions indécises. En 1896, il s'est rallié au symbolisme que venait de lancer Moréas.

empty