Comme la nuit se fait lorsque le jour s'en va

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Comme la nuit se fait lorsque le jour s'en va

« De son côté Bouya ne mangeait plus, ne dormait plus, il ne voulait que sa soeur. Cette petite chose était sa bouée plus qu'il n'était la sienne. Ce petit bout de sa mère lui avait apporté un bonheur inattendu, une alternative paisible à l'amour maternel perdu. Dans le désespoir où il se débattait, il croyait que les autres ne cherchaient pas vraiment sa soeur parce qu'ils ne souffraient pas de sa disparition ; que lui seul la cherchait car lui seul l'aimait. À cette pensée, il se mit à sangloter, comme si les digues qui retenaient son chagrin avaient lâché d'un coup ; car le chagrin est une rivière à traverser, dans laquelle on perd pied par endroits, et dont le courant nous emporte, parfois ».Tout commence à Conakry, en Guinée, dans une cour des miracles de nos jours où une femme meurt en couches. Ses congénères, des misérables qui survivent ou trépassent entre deux mondes, se disputent le nouveau-né afin de l'offrir, devant les mosquées, à la charité ostentatoire des fidèles. Et le petit Bouya partira à la quête de sa soeur avec ses amis.L'errance des enfants-mendiants, comme des étoiles perdues dans le sable, fera s'entrecroiser jusqu'à Marseille d'autres quêtes, cent autres destinées affamées, cocasses et révélatrices de notre monde. Au coeur de l'histoire, Malick qui, pour un billet d'avion, vend sa virilité ; et Khady vendue à un vieil homme par son père, plutôt qu'un lopin de terre, et qui tombe amoureuse de Malick. Les commerces humains et inhumains ne s'arrêtent pas là. C'est la misère éperdue des migrants, que l'auteur a vécue de près. C'est aussi l'espoir d'un retour aux sources et à la force des origines.« Comme la nuit se fait lorsque le jour s'en va » est un diptyque ample où la misère, la maladie, le crime et la trahison par-delà les mers s'entretissent avec l'amitié, l'humour et l'amour.

  • EAN 9782070178278
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 448 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 3 cm
  • Poids 468 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles

Libar M. Fofana

  • Naissance : 6-3-1959
  • Age : 60 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Libar M. Fofana est né en 1959 à Conakry, en Guinée. À dix-sept ans, il fuit son pays et le régime de terreur du président Sékou Touré et s'exile en Europe. Ingénieur en informatique, il vit actuellement à Marseille. De lui, les Éditions Gallimard ont déjà publié Le fils de l'arbre (Continents Noirs, 2004), N'Körö (Continents Noirs, 2005), Le cri des feuilles qui meurent (Continents Noirs, 2007), Le diable dévot (Continents Noirs, 2010), L'étrange rêve d'une femme inachevée, prix Ouest-France Étonnants Voyageurs (Continents noirs, 2012).

Broché
empty