Effilage du sac de jute

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Effilage du sac de jute

,

René Char, comme aucun autre poète au XXe siècle, a mené avec les peintres une exploration commune. Avec Lettera amorosa, Poésie/Gallimard a déjà porté témoignage de ce mouvement unique, maîtrisé, de création à deux. Avec L'Effilement du sac de jute, c'est une semblable alchimie qui est à l'oeuvre. Ce que souligne très précisément Dominique de Villepin dans sa préface : « Le poème est l'amour réalisé du désir demeuré désir. Acte et surgissement dont témoigne cette oeuvre qui s'offre ici à nos mains. Prenons l'affirmation de René Char à la lettre. Ici, il n'y a pas d'un côté des poèmes, de l'autre des peintures. Il y a un poème. Un désir commun et partagé, une amitié d'esprit qui se serait, comme par accident, déposée sur ces pages. Il n'y a rien d'éparpillé, il n'y a pas d'encres coulées et bues par le papier épais. Il n'y a pas de créations en regard. Il n'y a qu'une seule chimère de formes et de sens agglomérés qu'il convient non de regarder, ni même de contempler, mais d'accueillir. Son être en effet l'attend. Dans la rencontre d'un autre désir demeuré désir, que le lecteur lui porte d'un oeil rond. Ici, le désir de peinture d'un poète a rencontré le désir de poème d'un peintre. Zao Wou-Ki et René Char s'y entretiennent. L'un et l'autre ont exprimé souvent ces quêtes complémentaires, René Char avec Georges Braque, avec Joan Miró, avec Giacometti, avec Vieira da Silva et Zao Wou-Ki avec Henri Michaux, avec Yves Bonnefoy, avec Roger Caillois, exemples parmi tant d'autres. Des étincelles splendides se sont constellées dès avant cette brassée de tisons éclatants ».

  • EAN 9782070441471
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 128 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 11 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 152 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Poésie

René Char

Né le 14 juin 1907 à l'Isle-sur-Sorgue, René Char fut très proche du surréalisme et participa activement à la Résistance pendant la dernière guerre. À partir de 1945, il consacre sa vie à une ½uvre poétique qui lui vaut une audience internationale. Il est mort à Paris le 19 février 1988.

Wou-Ki Zao

Zao Wou-Ki, l'un des plus grands peintres français vivants, naît à Pékin en 1920. Il s'installe à Paris en 1948, et rencontre Riopelle, Soulages, Hartung, Giacometti, Vieira da Silva... En 1950, il rencontre le poète Henri Michaux qui devient un ami très proche. Zao Wou-Ki a, en 1981, sa première exposition dans un musée français, au Grand Palais à Paris. Il a exposé, depuis lors, à Shanghai, à Pékin, à Canton, au Jeu de Paume de Paris, à Tokyo, etc. Plusieurs expositions sont prévues en 2013 et 2014, notamment aux musées des Beaux-Arts de Rouen et d'Orléans.ÿÿRichard Texier est Né en 1955, près de l'océan, il vit et travaille à Paris. Il est reconnu comme l'un des artistes les plus importants de sa génération. De nombreuses expositions lui sont consacrées tant en France qu'à l'étranger.ÿÿChristine Montalbetti est romancière. Elle a publié, aux éditions P.O.L, L'Origine de l'homme, Western, ou plus récemment L'Évaporation de l'oncle. Elle a aussi écrit sur la peinture.

Broché
empty