Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

L'oeil du quattrocento

À propos

Histoire sociale et histoire de l'art ne font qu'un : c'est ce qu'après tant d'études qui ne se sont intéressées qu'à la signification propre de l'oeuvre d'art, ou à sa signification purement sociale, illustre admirablement michael baxandall, historien anglais, sur l'exemple de la peinture italienne de la renaissance. A quelle demande exacte répondaient masaccio, filippo lippi, andrea del castagno ou fra angelico ? de quel sens leurs oeuvres étaient-elles chargées, et comment les regardaient leurs destinataires et leurs commanditaires ? c'est à ce type de questions que répond l'auteur en analysant le marché de l'art, à travers les contrats, les correspondances et les registres de comptes. en montrant aussi comment les dispositions visuelles nées de la vie quotidienne, religieuse, sociale ou commerciale de l'époque sont devenues des éléments déterminants du style du peintre. Retrouver l'oeil du quattrocento, c'est rafraîchir le nôtre.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

  • EAN

    9782070704446

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    592 g

  • Distributeur

    Sodis

Infos supplémentaires : Broché  

empty