À propos

Michel Onfray s'est enfoncé dans la région de Guyane où vit le peuple amérindien des Wayanas. Cette population, installée sur les rives de cours d'eau, est menacée de destruction par la pénétration des instruments de la modernité occidentale.
Dans cet immense territoire, la France impose une loi jacobine qui ne correspond à aucune réalité locale. Ainsi, les peuples dits premiers sont, par la faute de l'électricité, d'Internet, de la télévision et du centralisme républicain, devenus des peuples derniers. Ils ont perdu jusqu'à la mémoire de leurs pratiques de pêche et de chasse. Le phénomène des suicides d'enfants qui se multiplient là-bas en est une des terribles conséquences.
Nager avec les piranhas poursuit brillamment la réflexion que Michel Onfray mène depuis plusieurs années sur la manière dont les civilisations prospèrent sur les décombres de celles qui les ont précédées, avant de mourir à leur tour inéluctablement.


Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire
Rayons : Littérature > Récit > Récit de voyage


  • Auteur(s)

    Michel Onfray

  • Éditeur

    Gallimard

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    02/11/2017

  • Collection

    Blanche

  • EAN

    9782072723100

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    78 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    102 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Michel Onfray

Michel Onfray est docteur en philosophie ; il a créé l'Université populaire de Caen.
Il a publié une trentaine d'ouvrages dans lesquels il propose une théorie de l'hédonisme : que peut le corps ? En quoi est-il un objet philosophique de prédilection ? Comment penser en artiste ? De quelle manière installer une éthique sur le terrain de l'esthétique ? Quelle place laisser à Dionysos dans une civilisation tout entière soumise à Apollon ? Quelles relations entretiennent l'hédonisme éthique et l'anarchisme politique ?
Edité onze fois dans les éditions du Livre de Poche, il est traduit en quelque treize langues, dont le japonais, le chinois, le serbe et le coréen. L'un de ses derniers titres, Le traité d'athéologie (Grasset - 2005) s'est vendu à plus de cent mille exemplaires. Il a également publié en 2002 « Splendeur de la catastrophe » consacré à Vladimir Velickovic, aux éditions Galilée

empty