À propos

Ce livre est né d'une découverte exceptionnelle:un manuscrit inédit de la main de Marcel Mauss, qui permet de mettre au jour un cycle complet de leçons du sociologue Émile Durkheim sur le crime et la peine.Le XIX? est le siècle des hygiénistes:on s'affole devant l'éventuelle contagion des comportements «déviants». L'anthropologie criminelle affirme le caractère pathologique du crime et propose pour la première fois une typologie des criminels. Cette perspective positiviste, Durkheim la renverse radicalement:pour lui, c'est l'influence de la société, plutôt que les caractéristiques intrinsèques des individus, qui permet d'expliquer les différentes formes de criminalité. Les changements de modèle de société, soumis au processus d'individuation, les crises économiques et politiques, les bouleversements de la structure familiale, l'effacement des croyances religieuses sont constitués en variables clés.Durkheim est ainsi le premier à envisager le crime sans considération morale, comme la simple transgression d'une norme.Ce cours a été dispensé en 1892-1893, l'année de la soutenance de sa thèse (De la division du travail social), un an avant la parution des Règles de la méthode sociologique, et quatre ans avant Le Suicide, trois ouvrages qui se trouvent désormais éclairés sous un nouveau jour.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Ecoles / Courants / Thèmes


  • Auteur(s)

    Emile Durkheim

  • Éditeur

    FLAMMARION

  • Distributeur

    UNION DISTRIBUTION

  • Date de parution

    15/06/2022

  • EAN

    9782080233066

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    416 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    15.5 cm

  • Épaisseur

    2.8 cm

  • Poids

    520 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Emile Durkheim

Fondateur de la revue L'Année sociologique en 1896, Émile Durkheim (1858-1917) était professeur de
pédagogie et de sciences sociales à l'Université de la Sorbonne et inaugura la chaire de sociologie en 1913. Il contribua largement à la création d'une école française de sociologie dont les représentants étaient ses élèves et sont encore de nos jours, pour certains, ses héritiers. Il s'attacha à faire de la sociologie une discipline scientifique ayant un objet et des méthodes propres.

empty