Traités 30-37 Traités 30-37
Traités 30-37
Traités 30-37

Traités 30-37

À propos

Né en Égypte au début du III? siècle de notre ère, Plotin s'installe à Rome en 246, en terre stoïcienne, pour y enseigner les principes d'une philosophie platonicienne et inaugurer la tradition qu'on dit aujourd'hui «néoplatonicienne». De 254 jusqu'à la veille de sa mort, en 270, Plotin rédige un ensemble de textes que son disciple Porphyre éditera vers l'année 300 en les distribuant en six «neuvaines»:les Ennéades. Dans ces traités, Plotin se propose de guider l'âme de son lecteur sur le chemin d'une ascèse qui doit la conduire vers son principe, «l'Intellect», et lui permettre alors de percevoir, pour s'y unir, le principe de toutes choses qu'est «l'Un».La présente collection regroupe, en 9 volumes, les 54 traités de Plotin, traduits et présentés dans l'ordre chronologique qui fut celui de leur rédaction.Ce volume contient les Traités 30 à 37:30. Sur la contemplation; 31. Sur la beauté intelligible; 32. Sur l'intellect et que les intelligibles ne sont pas hors de l'intellect, et sur le Bien; 33. Contre les gnostiques; 34. Sur les nombres; 35. Comment se fait-il que les objets vus de loin paraissent petits?; 36. Si le bonheur s'accroît avec le temps; 37. Sur le mélange total.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie

  • EAN

    9782080262073

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    17.7 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Plotin

Plotin (205-270), né en Égypte et formé à Alexandrie par Ammonius Saccas, est considéré comme le fondateur du néoplatonisme. Il inaugura à Rome une école ou un cercle philosophique qui compta dans ses rangs notamment Amélius et le célèbre Porphyre, lequel rédigea sur lui une biographie (Vita Plotini) et contribua grandement par son édition des écrits de Plotin (Ennéades) à le faire connaître. C'est à Plotin et à son « École de Rome », que se rattache plus lointainement le néoplatonisme tardif, via l'« École d'Athènes » (Proclus) et l'« École d'Alexandrie » (Simplicius).

empty