Comment l'université broie les jeunes chercheurs : précarité, harcèlement, loi du silence ; enquête sur un gâchis

À propos

Ecrire une thèse, c'est vivre sa passion pour la recherche : vrai, mais pas que.
Si certains vivent avec bonheur l'aventure du doctorat, nombreux sont ceux pour qui ces 1470 jours (moyenne) constituent un réel enfermement psychologique, physique, relationnel et professionnel. Isolement, harcèlement, précarité sont aussi le lot de ceux dont l'activité n'est considérée ni comme un emploi, ni comme des études. A la clef de ce non-statut ? souffrance, impunité et culture du silence. AC partage les témoignages de jeunes chercheurs confrontés à ces abus couverts par une impunité de longue date, éclairés par les 2000 témoignages qu'elle a recueillis via l'enquête "Vie de theses".



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société

  • EAN

    9782080270474

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    334 Pages

  • Longueur

    20.9 cm

  • Largeur

    13.8 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    332 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Adèle B. Combes

Adèle B. Combes est docteure
en neurobiologie et responsable
de communication médicale.
Elle a effectué son Doctorat à
l'Institut de Biologie de l'Ecole
Normale Supérieure de Paris. En
2019, elle a lancé le projet « Vies
de thèse ».

empty