À propos

« Père moderne des études sur la mémoire », Maurice Halbwachs est désormais un classique pour la sociologie et pour l'ensemble des sciences humaines. Philosophe de formation, passé à la sociologie en même temps qu'il ralliait les causes dreyfusarde et socialiste, il s'est imposé, dans l'entre-deux-guerres, comme une des principales figures de l'école sociologique française fondée par Émile Durkheim, avec en point d'orgue son élection au Collège de France en 1944 dans une chaire de « psychologie collective ».
On attendait de son enseignement dans la prestigieuse institution qu'il apporte la touche finale à une oeuvre protéiforme. Mais, déporté à Buchenwald où il mourut le 16 mars 1945, Maurice Halbwachs n'eut pas même l'occasion de prononcer sa leçon inaugurale. Cette ultime synthèse existe pourtant bel et bien, dans un cours de psychologie collective donné en Sorbonne au tournant des années 1940, dont il n'existait jusque-là que quelques copies ronéotypées.
Pensé comme une introduction générale à la sociologie, ce cours, dans lequel, préfigurant la démarche de Pierre Bourdieu, il se confronte à la question de la singularité individuelle, se trouve ici édité pour la première fois.


Sommaire

Edition commentée de transcriptions des cours de psychologie collective donnés par le sociologue au début des années 1940

Rayons : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse > Psychologie branches et domaines


  • Auteur(s)

    Maurice Halbwachs

  • Éditeur

    Flammarion

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    08/04/2015

  • Collection

    Champs Classiques

  • EAN

    9782081279414

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    384 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    270 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Maurice Halbwachs

  • Pays : France
  • Langue : Francais

À la fin des années 1930, le sociologue français Maurice Halbwachs publie plusieurs textes
consacrés à la Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie (1936) de l'économiste
britannique John Maynard Keynes, l'un des ouvrages phares du XXe siècle. Demeurés jusqu'à
présent très confidentiels, ils possèdent une étonnante valeur didactique et permettent d'accéder
rapidement au coeur de l'analyse keynésienne. Ils portent aussi un regard critique sur une
économie politique trop souvent abstraite. Au final, c'est une remarquable leçon
d'interdisciplinarité que nous délivre celui qui fut l'un des proches disciples d'Émile Durkheim et
qui est surtout connu pour ses travaux sur la mémoire collective et les classes sociales.

empty