La promesse

La promesse

À propos

En politique, la promesse a mauvaise réputation. Le rapport de la politique aux promesses juge la politique, et il la juge sévèrement. La politique serait un art du mensonge, de la ruse, de la séduction, de la trahison. Et la promesse ne serait qu'un instrument parmi d'autres pour gouverner la populace, qui par nature est crédule. Pourtant, malgré ce constat sombre, on constate qu'on ne peut se passer de promesses, et même que l'on en redemande toujours. La promesse, même mensongère, même intenable, serait consubstantielle à la politique, et nous permettrait d'en saisir la nature singulière. Vincent Peillon s'interroge sur la nécessité de quitter l'horizon de la modernité et des théories du Contrat pour méditer à nouveaux frais le modèle biblique de l'Alliance. Ce qui le conduit à faire de la promesse comme figure juive du théologico-politique un recours pour notre temps marqué par la faillite de l'humanisme.

Sommaire

La Parole Perdue. Les faux prophètes. De la promesse en politique. Le cauchemar d'un monde sans promesse. Petite Phénoménologie de la promesse. De la nature du politique. Le Juste et le Méchant. La politique a besoin d'amitié. La promesse radicale. L'ami et l'ennemi. Théologie et politique. Petite dispute sur le Messie. Le bégaiement de Moïse. D'Abram à Abraham. Une promesse interminable. Du Contrat à l'Alliance. Promesse juive et socialisme. Jupiter ou Jéhovah ?

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie contemporaine

  • EAN

    9782130819059

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    148 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Vincent Peillon

Philosophe et homme politique, Vincent Peillon est notamment l'auteur de livres sur Merleau-Ponty (1994, 2004, 2008), Jean Jaurès (2000) et Pierre Leroux (2003). Il a publié au Seuil La Révolution française n'est pas terminée (2008) et Une religion pour la République. La foi laïque de Ferdinand Buisson (" La Librairie du XXIe siècle ", 2010).

empty