Journal de guerre ; de sciences po aux unités d'élite de Tsahal

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Journal de guerre ; de sciences po aux unités d'élite de Tsahal

En septembre 2000, après une décennie de normalisation, les perspectives de paix entre Israéliens et Palestiniens s'effondrent et le Proche-Orient s'enfonce dans un nouveau cycle de violence. Pendant ce temps à Paris, un Juif français de vingt-deux ans, Noam Ohana, achève Sciences Po et s'envole pour la Californie intégrer Stanford, l'une des plus prestigieuses universités américaines. Une carrière confortable l'attend. Mais soudain tout bascule. En France, des synagogues brûlent, en Israël, les attentats-suicides se multiplient, Noam Ohana quitte les rails d'une existence toute tracée, s'installe à Jérusalem et, contre l'avis de sa famille, contre les préventions de la hiérarchie militaire, et après une sélection impitoyable, parvient à intégrer l'un des commandos d'élite les plus renommés de Tsahal : Sayeret Tzanhanim, chargé d'intervenir au coeur des territoires palestiniens. Ce livre est le récit d'une expérience singulière - celle d'un jeune Juif français qui intègre l'armée israélienne pour y faire la guerre. C'est aussi un document exceptionnel sur une armée au centre de l'actualité. Pour la première fois nous sont montrés les méthodes de formation, l'entraînement et les modes opératoires des unités d'élite israéliennes. Mais aussi leur quotidien : confrontation avec les civils, fouille des maisons, traque des terroristes et éliminations ciblées. Noam Ohana, avec une franchise sans concession, ne cache rien des dilemmes moraux qu'il a dû affronter, ni du tragique de soldats menant une guerre sans ligne de front.

  • EAN 9782207259450
  • Disponibilité Manque sans date
  • Nombre de pages 248 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 315 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique française > Hommes / Femmes politiques

Broché
empty