à pas aveugles de par le monde (préface Aharon Appelfeld)

Traduit du YIDDISH par RACHEL ERTEL

À propos

A pas aveugles de par le monde fait figure d'exception dans la littérature yiddish, non tant par son sujet - l'anéantissement des Juifs d'Europe - que par sa conception et sa forme.
De fait la Shoah n'y est pas directement abordée. Le roman s'ouvre une semaine après la fin de la guerre alors que les deux héros, S et " Je ", ainsi que plusieurs autres personnages, entament une véritable odyssée à travers l'Europe dévastée. Réchappés d'un espace de non-humanité, ils retournent vers l'humanité d'après le déluge. Le roman fonctionne sur une triple temporalité : le présent des protagonistes, leur passé immédiat et, pour certaines des villes traversées comme Amsterdam ou Rome, la résurgence d'un passé plus lointain.
Le - les héros - car la focalisation oscille sans cesse de S à "Je" - vogue de lieu en lieu; partout, pour mille et une raisons, il est retenu et comme happé par l'endroit qui l'accueille. Chaque ville fait naître des romans dans le roman où se croisent des dizaines de personnages - parmi eux ceux qui ont connu "les Plaines", comme l'auteur nomme les lieux d'extermination, et les autres, ceux qui ont été épargnés.
Les premiers tentent de vivre, mais demeurent à tour jamais des êtres de souvenir portant partout avec eux leur tragédie personnelle et la tragédie de l'Histoire; les seconds souhaitent juste oublier. Entre ces deux groupes d'hommes des liens se tissent, des drames anciens ou nouveaux éclatent. Mais si la quête d'Ulysse le ramenait à Ithaque, celle du (des) héros de Rochman les entraînera jusqu'aux monts de Judée, où le "Dénombrement" ou le "Livre des Nombres" pourra enfin commencer.
La spécificité et la grande force du livre tiennent au talent avec lequel Leib Rochman mêle les épisodes extrêmement romanesques des récits de vie de cette sorte de tribu d'endeuillés à une méditation plus générale, exempte des contraintes de l'espace et du temps. C'est indéniablement cette capacité à rassembler en un tour cohérent différentes formes d'écriture qui transporte et éblouit le lecteur.
Nous évoluons ainsi au côté de l'auteur de descriptions réalistes en évocations lyriques, de monologues intérieurs hallucinés en profondes réflexions sur l'histoire et sur la nature humaine. Une oeuvre majeure sur les thèmes de la quête et du souvenir.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Leïb Rochman

  • Traducteur

    RACHEL ERTEL

  • Éditeur

    Denoel

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    27/06/2012

  • Collection

    Et D'ailleurs

  • EAN

    9782207261781

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    825 Pages

  • Longueur

    20.9 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    3.5 cm

  • Poids

    776 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Leïb Rochman

Né en 1918 à Minsk dans un milieu hassidique, Leïb
Rochman s'éloignera petit à petit de cette communauté
pour devenir journaliste. En 1940, il est enfermé avec
sa famille dans le ghetto de Minsk. Échappant de peu
à la liquidation du ghetto par les SS en 1942, il trouve
refuge avec sa femme chez une paysanne : ils restent trois
ans emmurés et réduits au silence, jusqu'à la libération
de la Pologne où il demeurera jusqu'en 1946. Victime
d'un pogrom, il sera soigné en Suisse avant de définiti-
vement s'installé en Israël en 1950. Il y décède, à l'âge de
soixante-ans, en 1978.

empty